Hawaii 5-0 – Episode 1.18

Loa Aloha

Saison 1, Episode 18 sur 24
Diffusion vo: CBS – 21 février 2011
Diffusion vf: M6 – 11 juin 2011

L’équipe doit arrêter un homme cherchant à se venger d’un juge, puis d’un procureur. Dans le même temps, Danno reçoit la visite de son frère.

Deux grosses histoires occupent donc cet épisode et malheureusement, les deux se mangent, c’est dommage parce que chaque histoire aurait mérité d’avoir son propre épisode finalement.

Prenons l’enquête du jour. Elle s’avère assez originale avec cette histoire de vengeance et elle est plutôt bien menée. En plus, quand les révélations des motivations arrivent, on se rend compte du tragique de cet homme et comme quoi l’accumulation de petits détails peut conduire dans le désespoir un homme.
En plus, Danno et Steve étant occupés par ailleurs, Chin et Kono gagnent du temps d’enquête et font progresser le tout et c’est quand même agréable de les laisser agir de temps à autre. Surtout que Danno et McGarrett semblaient s’en moquer de l’enquête par moments, préférant faire un bon diner en famille par exemple. Malheureusement pour les cousins, l’intrigue Williams prend du temps et empèche de voir beaucoup Kono et Chin. Snif.

Je la verrais bien en couple avec MJ Delfino

Donc l’autre intrigue concerne la famille de Danno et plus particulièrement son frère qui se retrouve impliqué dans des combines financières plus que louches. Cela offre ainsi à Danno une intrigue plus dramatique et profonde, chose qui lui manquait, se contentant de l’histoire de divorce d’avec sa femme. D’ailleurs, il faudrait peut-être se décider avec elle. Les scénaristes optent ils pour une remise en couple ou pas ? Cela reste encore trop incertain, puisqu’on les voit se rapprocher puis l’épisode suivant, on apprend qu’ils sont de nouveaux distants. Mais c’est clair que malgré tout, les deux ex trouvent quand même matière à rapprochement puisque la guerre entre les deux n’est plus.
Du coté du frère, bon bah bof. Je n’ai pas réussi à me passioner pour son sort. Il aurait fallu plus de développement je pense.  Il faut dire aussi que j’ai un peu bloqué sur le fait que je le trouvais ressemblant pas mal à Chuck Bartowski, le héros de la série Chuck, tant physiquement que gestuellement. Oui, je sais, je vois des choses bizarres parfois.

Bref, 6/10

Dommage que les deux intrigues se mangent l’une l’autre. Les deux sont pas suffisament développées du coup alors qu’elles méritaient toutes les deux mieux.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire