Pilote: Criminal Minds Suspect Behavior (2011)

. / Two of a kind
Saison 1, Episode 1
Diffusion vo: CBS – 16 février 2011


L’équipe enquête sur une double disparition d’enfants.





Un pilote n’est jamais évident à écrire. il faut introduire des personnages, une situation, une direction, un ton, … Mais en plus, dans le cadre d’une série pas trop dérivée, il faut la détacher de l’original. Et globalement, ce pilote échoue sur tous les points. Le scénario semble sorti d’un épisode perdu au milieu d’une saison de Esprits Criminels, la série mère. Et c’est très problématique.


Prenons les personnages. Aucun ne se détache vraiment et rien ne nous est dit sur eux. On a juste un chef qui semble sous drogue à la place d’un qui a un balai dans le fondement. Sinon, c’est un peu le zéro absolu de la personalité pour les autres. Pire, un d’entre eux se coltine le cliché du flic trop énervé par le méchant pédotueur. Wouh, bonjour l’originalité. Ce qui nous offre d’ailleurs une scène d’un ridicule absolu avec « l’interrogatoire » au terrain de sport suivi du chef qui engueule son subordonné pour lui rappeler qu’il n’est pas un justicier mais un flic. Là, je me tapais la tête contre les murs quand même.


Du coté de l’histoire, je n’ai rien à lui reprocher de spécial, si ce n’est qu’elle aurait pu se voir un peu plus développé. Le coup des enlèvements s’appuyant sur les origines raciales et sociales différentes pour ne pas se faire remarquer était plutôt bien trouvé. Mais voilà, globalement, c’est une histoire qui aurait parfaitement collé dans la série-mère. Il faut une originalité, un truc différent pour accrocher. Prenez les experts et les experts Miami, il y a quand même une grande différence alors que la base est identique (une équipe d’enquêtes de scène de crime). Là, bah, y a pas de différence, si ce n’est qu’ils s’habillent moins bien ici pour faire plus style dur à cuire.


Et puis il y a Penelope Garcia. La pauvre se retrouve embarquée mais ça coince vraiment. Elle fait partie de l’autre équipe, pas de celle-là. C’est trop bizarre. C’est comme si un joueur de sports collectif quelconque jouait dans deux équipes en même temps. Ca ne va pas. Pire, quelqu’un pourrait m’expliquer pourquoi elle a un bureau différent pour bosser avec eux ? Du coup, je l’imagine maintenant, dans un futur épisode de l’une ou l’autre des séries sortir un « désolé, je ne peux pas faire de recherches pour vous, je suis avec les autres ».


Bref,

Sans originalité, sans surprise, ce pilote n’est pas vraiment engageant malgré un casting plutôt luxueux. Il faut espérer que la suite redresse vite la barre et offre son propre ton et son propre style à cette série. Ou pas. Enfin, ça sera sans moi à priori.


Le générique qui démontre la folle originalité de cette série dérivée :

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire