Persons Unknown – Episode 1.05

. / Incoming
Saison 1, Episode 5 sur 13
Diffusion vo : NBC – 5 juillet 2010



Une nouvelle personne intègre le village.




Bon, le pire est arrivé. J’ai nommé Kandyse McClure qui s’incruste enfin après 5 épisodes à être présente au générique. Disons-le tout de suite, je n’aime pas cette actrice. Mais pas du tout. Et je ne saurais trop pourquoi. Peut-être parce qu’elle rend des rôles potentiellement intéressants inexistants et / ou boulets. Et là, dans Persons Unknown, bonjour le boulet. Elle est donc Erika, qui doit être morte, qui veut tuer tout le monde, qui sympathise à l’article de la mort avec Janet puis devient son garde du corps. On a donc droit à une intrigue hyper clichée, hyper trop accélérée (intégrée au groupe en 30 minutes après avoir voulu les tuer ? Sérieusement ?) et le rôle est globablement absolument pas crédible. Dès que Kandyse parlait, j’étais morte de rire avec sa façon de jouer la tough girl du ghetto. On aurait une parodie ratée. « Yo sista ! je vais protéger ton gros derch’ de ces connards de mecs blancs ! yo ! » (bruit bien dégoutant de raclure de morve et gros crachat en option pour conclure tout ça). Et plus généralement, rien que ses poses et sa gestuelle sont tout simplement trop ridicules car trop forcées et clichées.


Mais plus globalement, c’est le personnage qui est bancal à la base pour moi. Quel intérêt il a ? Grosso modo aucun. Elle rentre très vite dans le rang dès la fin de l’épisode. Elle va tenir compagnie à la folle au fond de l’écran, entre deux plantes vertes de la déco de l’hôtel ? On aurait pu largement s’en passer. L’introduction de Erika n’apparait finalement que comme un outil pour justifier que Janet soit en danger de mort et attirer donc les suspicions sur Joe. Erika le regarde de façon louche (mais quel mec elle ne regarde pas de façon louche ?) et le soldat aussi. Donc le soldat comprend que Joe n’est pas net, donc Erika se réduit au moyen d’aller coincer Janet dans une situation de danger de mort. Point barre.
Et plus généralement, j’accepte moyennement toute cette intrigue. Soudainement, Joe devient super hystérique au sujet de sa copine. Comme ça. Il passe trop vite à ce statut d’amoureux transi qui ne réfléchit plus du tout. De même, Joe et le chinois se réunissent à peu près toutes les 5 minutes maintenant. Mais bien sûr … Bon, certes, c’est parce que Janet a fait sa blonde mais quand même. Les épisodes précédents auraient dû introduire des moments où Joe était absent pour éviter cette impression soudaine qu’il passe plus de temps avec le chinois qu’avec les autres.


Pour conclure sur cette partie de l’intrigue, je reviendrais sur Erika qui a quand même un vaste choix de glandus qui ne savent pas se battre pour leur piquer des fringues. Et elle choisit le mec qui a la carrure la plus éloignée de la sienne … Mais ce n’est pas grave, les vêtements sont intelligents et s’adaptent à la taille de son porteur comme on peut le remarquer au plan suivant où elle nage bien moins dans les fringues de Bill que quand elle les enfile. Mais bon, il faut tout de même souligné le point positif de cette scène, Bill en prend plein la gueule. D’ailleurs, ce n’était pas son épisode puisque j’avais aussi bien aimé quand Charlie lui demande si il a passé une bonne nuit.
Dans le même genre de fautes de raccords, on applaudira le grand couteau pointu qui coupe bien que Erika porte ou non au gré des scènes.


Du coté de dehors, ça a le mérite de plus ou moins bouger. Le problème de dehors, c’est que c’était profondément inintéressant. Et en plus, ils ont désamorcé totalement le suspens quand à Tori dont le corps est découvert dès le début de l’épisode. Il aurait été plus intéressant de faire découvrir d’abord le montage vidéo à la folle puis qu’on nous révèle ensuite qu’elle avait été retrouvé morte.
Mais là encore, je ne vois pas l’intérêt de la mort de Tori. A part faire venir Erika pour un rôle inutile à priori et nous révéler que son père connait les méchants trop méchants derrière tout cela. Il n’y avait aucune raison de tuer Tori pour cela. On n’a pas tué Janet pour nous révéler que sa mère connaissait les méchants trop méchants. Pauvre Tori.
On peut tirer sur sa mort pour expliquer que cela commence à faire comprendre à l’ex mari qu’il n’y a pas que Janet d’enlevé. Mais j’étais persuadé qu’il le savait déjà. D’ailleurs, c’est globalement chiant dès que l’ex mari ou sa friend with benefits, alias son ex patronne se pointe. C’est mou, ridicule et sans intérêt. J’ai d’ailleurs bien rigolé avec la feuille à 10 noms de disparus. Bien sûr, il n’y a qu’une dizaine de personnes de disparues aux Etats Unis … C’est Jack Malone qui va être content de l’apprendre, lui qui est maintenant en retraite forcée avec son équipe du FBI à cause de CBS (je précise au cas où, que je fais référence à FBI Portés disparus)


Bref, 3/10

L’épisode peut remercier Bill qui s’en prend plein la gueule parce que le reste ne m’a pas convaincu du tout au contraire de pas mal d’entre vous il me semble d’après ce que j’ai pu lire à droite ou à gauche. Tout est trop forcé dans cet épisode qui cherche à avancer mais le fait comme un gros bourrin. Ni l’intrigue extérieure, ni l’intrigue Erika n’arrivent à me passionner parce qu’elles me paraissent bien trop bancales, forcées et clichées. Bref, l’épisode fut long et il est le plus faible de la série à ce jour pour moi.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire