Persons Unknown – Episode 1.04

. / Exit one
Saison 1, Episode 4 sur 13
Diffusion vo : NBC – 28 juin 2010



Le jeu psychologique continue avec l’annonce du départ de l’un d’entre eux.




Une semaine de plus s’est écoulée dans notre petite ville quasi désertique, composée uniquement des kidnappés et des chinois qui ne sont pas du FBI mais qui sont inclu dans la manipulation tout comme Joe. On savait tous que se cachait un traitre, une taupe à la solde de ceux derrière tout cela dans le groupe des kidnappés et cela s’avère être Joe, celui que l’on nous présentait jusqu’alors comme le héros potentiel de la série. Et finalement, cela semble évident son coté taupe. Rembobinez la série jusqu’à son pilote et souvenez vous que c’est lui le premier à « s’échapper » de sa chambre, venant délivrer Janet et c’est le seul dont on ne sait rien de son passé.
Néanmoins, je le crois victime, comme les chinois et le manager de l’hôtel. Eux aussi sont à mon avis victimes. Mais sont ils des victimes actuelles ou d’anciens kidnappés ?


On découvre aussi ce que pourrait être le but de cette ville et cette expérience: que les gens prennent conscience de leurs erreurs passées et se repentissent. Mais pourtant, je ne peux me résoudre à adhérer à cette possibilité en raison de Tori qui semble partir après s’être faussement excusée pour ces comportements passées avant d’aller allumer le manager en bonne chaudasse qui obtient toujours ce qu’elle veut. Je crois que son départ a pour but d’être une nouvelle épreuve psychologique pour les 6 autres. Enfin si ils se rendent compte qu’elle n’est plus là …
Et puis je vois assez mal qui pourrait avoir envie de faire subir tout cela à ces personnes pour qu’elles se rendent compte des erreurs de leur vie ? En plus, Janet ne semble coupable de rien, sauf si on considère que sa mère est derrière tout cela ou cliente de ceux derrière tout cela et forcément, de son point de vue, couper les ponts avec elle est une erreur.


Sinon, l’épisode insiste lourdement sur Chico et Roberta (© Eric Di Meco), alias Bill et don’t call me Chuck. Et Bill est un beau boulet comme on n’en fait plus. Je crois que là, on tient le boulet de l’année 2010. Le ballon d’or des boulets. Le MVP de la boulétitude. Il mérite le LJ Burrows d’or. Quelle plaie ce mec … Et du coup, je ne comprends pas Charlie qui ne le tue pas. Ce n’est pas comme si il allait manquer à quelqu’un et aucun jury au monde ne pourrait le condamner pour s’en être débarasser. Si ?


Sinon, l’intrigue principale se concentre sur notre couple vedette Joe et Janet qui se retrouvent avec un ticket pour aller faire un tour ailleurs en taxi conduit par un terroriste (c’est dit en arrière plan quand il arrive par un des personnages, sûrement Chico vu le spécimen stupide qu’il est). Et je n’ai pas compris pourquo iils sont tous restés là comme des cons sans tenter d’entrer dans le taxi ou de voler le taxi … Grand mystère de l’épisode ce point. Et qui ne sera jamais résolu.
Evidamment, les évènements vont conduire les deux à passer la nuit ensemble et globalement à rapprocher Janet de Joe histoire de briser bien comme il faut son petit coeur quand elle aprendra la vérité sur Joe et aussi, j’espère qu’ils vont y penser, d’envoyer une vidéo des deux dans le même lit à l’ex mari que janet nous a présenté comme un homme très peu recommandable et violent. Hi hi hi, oui, je suis sadique en espérant cela. Surtout que je l’aime bien Janet moi, en tant que perso et physiquement. Donc je ne devrais pas souhaiter tous ces malheurs pour elle mais comme on dit, qui aime bien, chatie bien.


Et donc le mari, toujours rien dehors. C’est bof bof quoi. J’ai juste eu la confirmation qu’il était bel et bien l’ex mari et que ce n’était pas une manipulation de ceux derrière tout cela. Pourtant, il se passe des trucs avec lui quand même puisqu’il est de plus en plus sous pression et manipulé mais je m’en fous totalement de lui et le pire est que je ne vois pas ce qui pourrait le rendre intéressant, hormis de l’envoyer dans la ville avec son ex femme. Et encore, une fois passée la tension de son arrivée, je ne vois pas la suite. En gros, peu importe comment je tourne ce personnage, il n’apporte rien et je ne vois pas quoi en faire.


Bref, 6/10

Episode au rythme quelque peu différent des précédents mais qui se tient dans sa globalité et qui fait progresser les choses. C’était sympa mais sans plus, une sorte de transition sans en être une vraiment. Et on peut regretter la lourdeur de certaines choses comme Tori la chaudasse ou l’intrigue des abeilles.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire