Persons Unknown – Episode 1.02

. / The edge
Saison 1, Episode 2 sur 13
Diffusion vo : NBC – 14 juin 2010



Le groupe tente de trouver une solution pour s’échapper de la ville




Deuxième épisode et deuxième tentative d’évasion. C’est assez logique au moins. Les implants les assomaient, donc ils les retirent et retentent prudamment, prudamment, prudamment, jusqu’à ce que l’autre ait un moment conne et court comme une idiote se faire cramer par un champ électromagnétique ou un truc dans le genre que le militaire explique mais que personne n’écoute car tout le monde s’en fout, moi y compris. Juste qu’elle s’est faite cramer la gueule et a guéri super vite en fait. C’est Wolverine la fille ou quoi ? (X-23 du coup, le clone féminin de Wolverine).


A part ça, il ne se passe pas grand chose. L’épisode souffre du classique phénomène de la répétation pour ceux qui auraient raté le premier épisode. Même si l’épisode masque cela plutôt correctement, l’impression de revoir le pilote est là du coté de la ville pendant qu’on semble mettre fin à l’intrigue inutile du journaliste dans la vraie vie.
L’épisode profite de l’opportunité pour également présenté un peu plus certains personnages et ce n’est pas en leur faveur. Le couple improbable de la folle et de la bimbo est lourd. Miss je sais tout et je suis folle me fatigue déjà. La blonde fait sa blonde et je n’arrête pas de voir Shannon de Lost, ce qui n’est pas une compliment. Le pire étant lorsque la folle révèle son statut et la blonde lui fait la tête et l’autre lui court après pour se faire pardonner de l’avoir trahi comme ça. C’était purement ridicule.


Du coté de « l’héroïne », ce n’est pas mieux. Outre sa connerie de courir pendant que les autres tentent lentement, la scène de fin avec la menace du flingue est tout simplement hautement ridicule et son changement d’avis sans raison encore plus. Et ce n’est pas aidé par les effets de réalisation des caméras de surveillance qui ne sert toujours pas à grand chose.
Le soldat ne s’en sort pas mieux à prendre Joe pour modèle, le considérant comme son chef. Même si Joe a une sorte d’autorité naturelle qui se dégage de lui, c’est quand même un peu abusé.


En fait, le bon de cet épisode reste encore une fois du coté de la ville et de ses mystères. Pourquoi doivent ils manger que chinois ? Quel va être le premier étranglé par l’autre fou furieux de kidnappé à cause de cet abus de bouffe chinoise ? Qui est au juste ce manager de nuit ? Pourquoi la lumière blanche les renvoit à la case départ ? Qu’est ce que c’est au juste cette lumière blanche mystérieuse sortie de nulle part mais qui heureusement, n’est pas au fond d’une grotte avec des bruitages de baignoire qui se vide ?
Voilà pleins de questions qui m’intéressent. Bon, je ne théorise plus (merci Lost) mais on peut se poser des questions sur la mère notamment qui aurait peut-être vendu sa fille pour récupérer sa petite fille. C’est du moins l’impression qu’elle m’a laissé cette méchante dame.


Bref, 4/10

Second épisode mou qui ne met pas e nvaleurs les personnages. Heureusement que la ville conserve son attrait mystérieux.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire