Supernatural – Episode 5.21

. / Two Minutes to Midnight
Saison 5, Episode 21 sur 22
Diffusion vo : The CW – 6 mai 2010

Dean et Sam rencontrent enfin Pestilence et Death…

Très bon épisode encore. Tout se prépare pour le final et c’est magnifiquement réalisé sans oublier un petit peu d’humour façon Supernatural.

Tout commence avec Pestilence qui fait mumuse avec une patiente… en lui inoculant toutes sortes de maladies pour voir ce que donne le cocktail. Pas du tout sympa comme cavalier de l’apocalypse, c’est certain. Mais quel plaisir de voir Matt Frewer dans ce rôle où il est comme toujours exemplaire. Bon, le vomi verdâtre n’était par contre pas vraiment nécessaire… j’aurais pu m’en passer.

Dean a eu vent de l’idée de Sam de dire oui à Lucifer et il n’est pas très content et lui fait savoir… Soudain, son téléphone sonne et c’est Castiel ! Il est à l’hôpital et j’adore quand Dean lui demande s’il va bien, Castiel qui répond juste « No » sans rien expliquer. Il explique donc qu’il s’est réveillé à l’hôpital et que ça a surpris les docteurs qui le prenaient pour un légume. Dean lui dit qu’ils ont un plan pour se débarrasser du Diable, qu’ils s’apprêtent à aller chercher Pestilence et lui demande de se téléporter. Mais Cas’ répond que ses batteries sont mortes… il n’a plus de pouvoirs ! C’était vraiment pas le moment de le rendre humain quoi. Bref, Dean lui dit que Bobby va lui prêter de l’argent et vlà la tête de Bobby ! Et Cas’ s’excuse auprès de Dean pour ne pas lui avoir fait confiance… j’adore quand il lui sort « tu n’es pas la coquille vide que je pensais » et Dean qui sait pas trop ce qu’il doit répondre…

Dean et Sam vont à la planque de Pestilence et Dean assomme celui qui s’occupe de la vidéo surveillance afin de repérer Pestilence. J’ai adoré l’excuse de la mamie qui porte des couches ! Bon, c’était vraiment pas nécessaire de nous remettre un bout de la scène d’intro par contre. Un démon prévient Pestilence que les frères sont là et qu’ils doivent partir. Mais celui-ci leur en veut d’avoir tué ses frères Guerre et Famine et veut se venger… Il se fiche que Lucifer interdise de tuer les hôtes. Il touche alors à son anneau et rend tous les humains présents dans l’hôpital très malades… Et plus les frères s’approchent de lui, plus ils commencent eux aussi à se sentir mal. Et ils tombent évanouis devant la porte où se trouve Pestilence.

Ils auraient du se douter que ça ne serait pas évident. Pestilence nous fait un joli speech sur la maladie tandis que les frères souffrent le martyr. Il est clairement plus intelligent et redoutable que Guerre et Famine dans la façon de s’y prendre et ça c’est assez flippant. C’est là que Cas’ débarque… il a pris un bus. Mais, étant humain, lui aussi tombe malade. Et ça fait beaucoup rire Pestilence de voir un ange sans pouvoirs… mais Cas’ réagit vite et lui coupe le doigt avec l’anneau. Cependant, c’est assez flippant d’entendre Pestilence leur dire « peu importe, c’est trop tard ».

J’ai adoré peu après Dean qui demande à Bobby des bonnes nouvelles et celui-ci qui lui répond que Chicago va être rayée de la carte par une tempête abominable… Et Cas’ qui lui fait remarquer qu’il ne comprend pas sa définition des bonnes nouvelles. Mais Bobby précise que Death y sera et que c’est l’occase de récupérer le dernier anneau… bon courage ! Cependant, Sam nous permet de revenir sur le cliff de l’épisode précédent en lui demandant comment il le sait. Quand Bobby avoue avoir eu de l’aide, on sait qu’il parle de Crowley et on comprend alors qu’il lui a bien vendu son âme.

J’ai adoré l’entrée de Crowley qui se sert un verre tranquille ! Bobby leur dit alors qu’il a vendu son âme, que ça lui sert pas à grand chose avec la fin du monde… Mais Crowley précise que c’est une location et qu’il lui rendra. Dean veut qu’il le fasse maintenant mais on sait que Crowley le fera pas … en tous cas, pas dans l’immédiat. Et Sam qui pose la question qui tue « tu l’as embrassé? » Et là, la meilleure scène, Bobby qui crie « Non », et Crowley qui sort son téléphone pour montrer une photo 😆 Et là le dialogue qui tue : « Why did you take a picture ? » – « Why did you have to use tongue? » ! Crowley explique que l’âme de Bobby est une garantie pour lui qu’ils ne le tueront pas. Il promet de la rendre quand tout sera fini et qu’il pourra partir tranquillement.

Alors que Sam tente de faire comprendre à Dean qu’il sait que la seule chose à faire c’est d’essayer de contrôler Lulu de l’intérieur, ils sont interrompus par Crowley qui leur fait comprendre que les vaccins au croatoan sont prêts à être livrés. Voilà ce que voulait dire le « c’est trop tard » de Pestilence. Il avait déjà tout prévu à grande échelle. En attendant, Death fait son entrée à Chicago dans une magnifique scène… j’ai adoré la musique « O’Death » qui passait en même temps et franchement quelle voiture !!! Quelle classe ! Et j’ai adoré comment il tue le gars qui le bouscule dans la rue juste en époussetant une poussière sur sa veste… Y a pas à dire, Death a de la prestance et du charisme.

J’ai adoré Cas’ qui nous fait sa déprime sur le fait de n’être qu’un simple humain inutile devant Bobby… qui lui est en fauteuil roulant. Il est vraiment pas futé cet ange ! Bobby ne prend pas de gants mais bon on n’a pas le temps de pleurnicher là… J’ai beaucoup aimé les au revoir de Dean et Sam : « Good luck stopping the zombie-apocalypse » – « Good luck killing Death »… ça veut tout dire quoi. L’épisode nostalgie sur les Wendigos était sympa même si ça aurait été mieux que Dean réponde qu’il s’en souvenait. Et là, petite dédicace à Tyr, qu’est ce que j’ai pu rigoler en voyant le nouvel objet collector qui fait son apparition grâce à Crowley : la Faux de Death !

Et là quelle magnifique scène avec Crowley qui demande à Bobby s’il va rester assis là et Bobby qui lui répond ironiquement « non je vais danser le country » ! Et oui, je m’étais dit à l’époque que le pacte avec Crowley pourrait rendre ses jambes à Bobby s’il pensait à le demander. Ba en fait suffisait de compter sur ce cher Crowley, qui se dit altruiste, pour intégrer cette clause de lui-même ! J’étais super contente devant ma télé à crier « allez Bobby, lève toi et marche ! » Et Crowley et son « I’m hell of a guy » ! Je l’adore trop lui… il a intérêt à revenir en saison 6 où je fais un malheur…

Hmmm… Castiel qui se met à trouver l’idée de Sam intéressante. Bon on a compris que de toutes façons Sam dirait oui à Lulu pour tenter de le contrôler mais je pensais pas qu’il aurait le soutien de tout le monde aussi vite. Enfin, faut encore convaincre Dean ! Cas’ nous confirme que Michael a utilisé Adam comme hôte. En même temps, c’était un peu évident. Et Cas’ lui rappelle que pour être un hôte, il va devoir boire des litres et des litres de sang de démon. Au moins, il sera encore plus puissant …

Cas’, Bobby et Sam attaquent l’entrepôt de livraison du vaccin et se retrouvent confrontés à des zombies à cause du croatoan. Mais Sam réagit super bien et sauve pleins de gens innocents sous les yeux médusés de Bobby qui n’en revient pas. Cas’ qui utilise pour la première fois une arme à feu c’était assez drôle aussi. Heureusement, il a sauvé la vie de Sam. En attendant, Dean va aller manger une pizza en compagnie de Death. Je n’étais pas vraiment surprise que Death récupère sa faux en quelques secondes mais je l’étais plus par sa proposition. Quoique, en fait c’est assez logique. Il dit clairement à Dean qu’il est plus vieux que tout, que lui même n’est qu’un microbe pour lui et qu’un jour, il fauchera Dieu en personne… Alors forcément, c’est plutôt normal qu’il apprécie moyennement d’être au service de Lucifer, qu’il décrit comme un gamin qui fait un caprice (et quelle belle description !). Il lui donne alors l’anneau pour emprisonner Lucifer à condition qu’il lui promette de laisser Sam servir d’hôte à Lulu et sauter dans le gouffre.

Au moment où Dean lui promet, j’ai su qu’il pensait lui mentir mais on sait très bien qu’on ne trompe pas si facilement la mort et qu’en réalité, il n’aura pas d’autre choix que de laisser Sam faire ce qu’il doit faire. Death lui explique alors le fonctionnement des anneaux. J’ai vraiment adoré la dernière scène où Bobby tente d’ouvrir les yeux à Dean en lui disant qu’ils sont trop durs avec Sam et qu’il a fait ses preuves, qu’il faut lui faire confiance et le laisser prendre ses propres décisions. Il lui rappelle que Sam combattra le Diable ou mourra en essayant dans tous les cas. Et, là, la question de Bobby tombe à point nommé… « De quoi as tu peur ? De perdre ou de perdre ton frère ? »… Je pense qu’une réponse n’était pas nécessaire (et d’ailleurs, Dean ne répond pas) car on connaît tous la réponse depuis le temps.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire