Lost : les disparus – Episode 6.16

. / What they died for
Diffusion vo : ABC – 18 mai 2010
Diffusion vost : TF1 vision – 19 mai 2010
Diffusions vf : RTL TVI, TF1 – 17 juin 2010



Alors que tout le monde commence à se réunir dans la réalité alternée, l’homme en noir met en marche l’hécatombe finale tandis que le successeur de Jacob est trouvé.




C’est de bon ton de dire du mal de Lost depuis quelques épisodes. Au moins, avec moi, ce n’est pas une surprise. Je sentais très mal la saison dès son début (relisez si vous en doutez), je la sentais très très mal au milieu et là, je ne la sens plus du tout mais alors plus du tout. Et j’imagine Lindelof et Cuse rigoler comme des malades suite à leur bonne blague. Ouais, je ne vois pas pour quelle autre raison ils auraient pu chercher et réussir à détruire à ce point leur série. Parce que pour moi, elle est tout simplement détruite. Comme me l’a si bien dit la grande philoshophe Greadyfrog : il est bien plus facile de démarrer une série que de la conclure correctement. Oui, j’en suis au point où je ne demande même pas à la série de bien se finir, juste de se finir autrement que de façon totalement aléatoire et ridicule. Si le final de Lost reste dans la lignée de cet épisode, il aura au moins le mérite de me faire voir à postériori le final de Battlestar Galactica comme un monument de réussite.


Oui, je sais, il faut parler de cet épisode. Mais cet épisode est un épisode de lancement du final. Normalment, un épisode comme celui-là est avant tout un épisode qui sert à faire le point sur tout ce qui s’est passé avant, de toutélié la saison et la série avant de lancer les personnages vers la bataille finale, vers leur destin. Là, cet épisode ne fait pas tout cela. Non, cela serait trop facile et pas assez marrant. Il vaut mieux faire faire n’importe quoi aux personnages sans la moindre logique et de façon totalement aléatoire dans des évènements qui arrivent comme ça, parce qu’il le faut pour faire avancer poussivement l’espèce de scénario en lambeaux.


Oui, le scénario est en lambeaux. Qui est encore capable de dégager une espèce de ligne directrice qui recouperait l’ensemble de la série ? Personne. Pourquoi ? Parce que les mecs qui sont derrière se sont amusés à détruire les personnages. Par exemple, prenons ce bon vieux Charles Widmore. Il a eu son moment de gloire à une époque où il passait pour le grand méchant qui va péter la gueule de Ben et de l’île si il le faut pour protéger sa Penny. Puis il est passé au statut de troisième force dans la guerre avant de n’être plus rien, donc inutile, tout au plus un moyen de faire parvenir une intrigue sortie de nulle part, à savoir Desmond en fusible de sécurité de l’île. Ok, on va me dire qu’il l’a toujours été avec la trappe, le compte à rebours et tout ce magnifique moment qui conclut la saison 2. Ok. Mais cet épisode résume Widmore à cette seule utilité : ramener Desmond sans raison sur l’île. La troisième force en est réduit à ça. Et le pire, c’est que je ne sais même pas comment on en est arrivé là. Un jour, il est cool, mystérieux et dangereux et hop, le voilà inutile et pathétique comme dans sa scène du « bon je te le dis mais je te le murmure ». Si ce n’est pas se foutre de la gueule du téléspectateur ça … Et puis tiens, faisons le abattre par Ben parce que bon, ça fait au moins 3 épisodes qu’il n’a pas retourné sa veste ce brave Ben « Gros yeux équarquillés » Linus. Normal, il se baladait dans la forêt à la recherche d’un avion qui n’a plus la moindre utilité maintenant puisque l’homme en noir alias Bob dans mes reviews s’en fout de quitter l’île maintenant, il veut juste tuer tout le monde, en commençant par un immortel nommé Richard qui était cool et mystérieux et avec un semblant d’emprise sur quelque chose un jour. Ab Aeterno n’a pas suffit pour le détruire, collons-lui une mort ridicule, absolument pas émouvante et inutile (qu’il soit mort ou non ne change strictement rien vu qu’il était totalement inutile sur l’île en fait). Le pire étant de le faire mourir dans une scène ridicule après une autre scène ridicule qui se résume ainsi : « au fait Ben, père ingrat, j’ai enterré ta fille là, près de la barrière du fond du jardin, entre son hamster mort et son canari bouffé à moitié par le chat du voisin ».


Et les scènes de destruction massive des personnages se multiplient dans cet épisode et les précédents. En fait, 3 personnages arrivent à surnager. Zoé parce que sa mort est cool. En fait, je crains que ça soit surtout parce qu’ils n’ont pas eu le temps d’en faire un personnage mystérieux avant de le ridiculiser. Miles parce qu’il pensait le ridiculiser en en faisant un lache peureux mais du coup, ça en fait le mec le plus intelligent et réfléchi de l’île. Et enfin Jack, qui est le grand gagnant de l’île et pas parce que tous les autres réussissent l’exploit d’aller plus bas que lui. Non, il y a un vrai travail sur ce personnage depuis son arrivée sur l’île et il en devient presque cool. Jusqu’au conseil tribal où Denis Brogniart lui explique qu’il a gagné les 100 000 euros sans passer par l’épreuve des poteaux.
Non parce que sérieusement, Jacob, c’est le summum de l’abus. Soudainement, la version 13 ans apparait et pas comme un fantôme pour piquer les cendres de sa version adulte qui un bosquet plus loin est là, en chair et en os, du moins tant que le feu où ses cendres ont été jeté brûle encore. Mais bien sûuuur. Ce n’est même plus de la facilité scénaristique là, c’est du grand n’importe quoi. Comment le gamin de 13 ans est là physiquement ? Comment il devient, si c’est bien le cas, la version adulte de lui-même simplement en jetant les cendres de cette même version adulte morte dans un feu ? Lire cette phrase fait bien comprendre le ridicule absolu du truc.
Mais bon admettons, c’est le pouvoir des trois des soeurs Halliwell qui agit qur l’île après tout.
Donc du coup, il demande à Hurley de réunir les trois autres qui sont juste à coté de lui normalement vu qu’ils marchaient tous ensemble. Et il revient quand il fait nuit. Mais admettons, les transitions jour/nuit dans les séries, ce n’est jamais au point. Cf 24 et plein jour, pleine nuit durant les 5 minutes du résumé de l’épisode précédent.
Donc jacob est là, il acceuille les 4 derniers survivants et il leur demande de désigner un des leurs comme son successeur. Pourquoi maintenant ? Bah … A part parce que c’est l’épisode qui suit le gros délire sur la lumière magique au fond d’une grotte et la désignation parl e vin magique et la phrase en latin du successeur, je ne vois pas. Donc il faut choisir le successeur parmi ces 4 candidats. Mais comme le fait remarquer Kate, pourquoi elle vu que son nom était barré. Putain, kate qui réfléchit de façon logique … Donc bonne question logique et censée. Et qui entraine une réponse vaseause et illogique : son nom est rayé parce qu’elle est devenue mère mais que de toute façon, la rayure n’est qu’un trait de craie et qu’on s’e nfout e nfait, si elle veut le job, elle l’a. HEIN ???? Tu te fous de notre gueule là Jacob. C’est pas possible autrement. Tu viens d’anéantir le ressort des deux premiers tiers de la saison là. Et cela n’a pas la moindre logique. Kate n’est pas mère, elle est juste la babysitter d’une mioche dont personne ne veut (oui, Claire n’en veut plus de son bééééébi apparament vu qu’elle n’en parle plus du tout). Par contre, Sawyer a une fille et est toujours candidat lui. Et les Kwon avaient une fille et étaient toujours candidats. Donc bravo la logique Jacob. Assume que tu n’es qu’un sale misogyne qui prend son pied à humilier et tuer les femmes.


Mais ce n’est pas fini. Non. Parce que les bonnes blagues, c’est quand tu enchaines les gadins. Donc comme si la sélection que même Domenech en est jaloux tellement elle n’a pas le moindre sens ne suffisait pas, il en rajoute une couche dans le marrant: il n’explique rien à son successeur autre qu’il faut protéger la lumière. Mais pas pourquoi, ni comment, ni avec quels moyens. Et la cerise sur le gateau, il lui dit qu’il peut désigner un successeur quand il veut en gros mais pas comment, ni dans le choix des candidats, ni dans la formule qu’il mumurre au dessus d’un ruisseau. Donc le vin mystique n’était en fait que du vin parce que bon, c’est quand même meilleur que de l’eau toute crade. Et là, Jack est tout content. Voilà, toute la progression de Jack est anéantie en une scène. Il est devenu à son tour neuneuman, le super zéro.
En plus, j’espérais devant cette scène qu’il ne choisisse pas et qu’ils deviennent tous les quatres successeurs. Ca aurait été drôle. J’aurais ralé devant cet autre foutage de gueule mais ça aurait été drôle d’avoir les quatres fantastiques avec Jack en mister fantastic, l’intello, Sawyer en la torche, la tête brûlée du groupe, Kate en la femme invisible et Hurley en la chose. Je ne comprends même pas comment ils ont fait pour ne pas y penser alors que Lindelof aime les comics comme il l’a prouvé en écrivant un super arc en 6 épisodes: Ultimate Hulk vs Wolverine (comme quoi il sait écrire des trucs biens quand il s’en donne la peine).


Donc résumons les enjeux du final sur l’île : Jack est le protecteur mais n’a comme but que de trouver Desmond qui s’est barré de son puits (et on ne saura probablement pas qui lui a filé la corde parce que je rappelle que les réponses, c’est le mal vu que ça ne fait qu’apporter d’autres questions). Pourquoi au juste ? Ah oui, parce que Sayid lui a dit avant de mourrir. Mais pourquoi ? Jack n’en a pas la moindre idée mais il va le trouver parce que Jack, il ne se laisse pas abattre si facilement dans la vie. Kate, Sawyer et Hurley le suivent sans raison.
De son coté, Locke veut au choix se barrer, tuer tout le monde, faire tuer tout le monde par Ben qui écarquille les yeux. Et voilà … Splendide. Ca donne follement envie quand même.


J’a idéjà fait très long et je n’ai pas encore abordé la réalité alternée. Pfiou. Bon allez, courage. Oui, j’essaye de m’auto motiver.
Donc à Los Angeles, Desmond pête la gueule de Ben. Pourquoi ? Pour qu’il prenne conscience des deux mondes. Mais pourquoi ne pas l’avoir fait avant de rouler sur Locke ? Bah admettons qu’il aime faire durer le plaisir. Ou alors il s’est rendu compte qu’il ne supportait plus que Ben passe son temps les yeux écarquillés. Du coup, comme il s’est fait pété la gueule, Alex a pitié de lui, et force sa mère à l’inviter à diner et donc Rousseau et lui tombent follement amoureux. Ah, c’est beau le Desmond Cupidon quand même. Par contre, je cherche encore pourquoi Alex parlait comme elle le faisait. Elle cherchait à placer un accent tout pourri ou bien son dentiste a foiré ses dents ? Heureusement, rien n’y paraitra en version française. Comme quoi, elle a du bon la vf parfois.
Après cet acte d’amour, Desmond va se dénoncer à la police. Pour être enfermé avec Kate et Sayid afin de les faire s’évader dans le but d’aller à un concert. Ok. je croyais que les drogues étaient interdites moi. Apparament pas dans les bureaux de la production de Lost.
Non parce que l’enchainement sans queue ni tête est déjà pas mal. Mais en plus, les conditions dans lesquelles cela arrive sont encore mieux. C’est lors du transport des trois prisonniers par un seul garde / conducteur, qui est bien sûr Caca Lucia qui est bien sûr corrompue. Au passage, splendide prestation de Michelle Rodriguez qui n’en fait pas 15 tonnes. Non, non.
Donc pour le final, on a Kate, Desmond, Sayid et Hurley qui partent à un concert. Super. J’espère que ça sera un concert de pipo … Je suis un poil de mauvaise langue parce que je suis quand même assez intéressé par voir Kate dans sa robe. Mais à part ça. Allez, devinons le concert : Faraday unplugged ou le fiston Sheppard ?


Puisqu’on parle de la famille Sheppard, Claire petit déjeune avec son frangin et son neveu avant de ne plus servir à rien, comme toujours. Puis Jack reçoit Locke, se croit accusé de financer des malfrats pour attaquer des handicapés qui refusent d’être charcuté par ses soins avant d’être content que Locke veuille bien se faire opérer parce que Ben a entendu une phrase similaire à celle prononcée par Jack quand il se faisait péter la gueule par Cupidon Desmond. Oooooooo kééééééé. Culbut culbut okéééééé (oui, je place une référence à Pokemon pour le fun, sans raison. Je m’adapte au niveau de cette fin de Lost).
Donc là, les enjeux de Jack pour le final sont …. Euh … Bah …. Euh … de rentrer auprès de son fils et sa soeur quand il aura opéré avec succès ou non Locke ? De regarder devant lui l’air satisfait ? De renouer ses lacets ?


Bref, 2/10

Je suis généreux en filant un point pour la mort de Zoé et un pour Miles. Sinon, à part ça, pas un seul truc n’est pas énervant, illogique ou foutage de gueule. Ils sont en train d’auto détruire une grande série. Quel cauchemar.
Et pour ceux n’ayant pas vu le teaser du final post épisode sur ABC, vous pouvez le voir là mais alors la voix de grand-mère par dessus une musique de conte de fées ne m’a jamais autant terrorisé que cela. Si ils osent croiser le final de Battlestar galactica (l’éternel recommencement et le caméo des créateurs en dieux) avec celui de Charmed (Kate devenue grand-mère qui racontait toutes les aventures de sa jeunne à sa progéniture), je me flingue.


Ah tiens, pour en rajouter une couche dans le foutage de gueule, il y aura 20 minutes de rab à l’aventure, mais uniquement en DVD, pour que, je cite, « les fans aient encore plus de questions à se poser » …

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire