Supernatural – Episode 5.15

. / Dead Men don’t wear Plaid
Saison 5, Episode 15 sur 22
Diffusion vo : The CW – 25 mars 2010

Sam et Dean enquêtent sur un meurtre étrange qui semble avoir été commis par une personne décédée près de chez Bobby. Ce dernier a d’ailleurs une attitude bizarre.

Episode en majorité stand alone même s’il y a un peu de mythologie dedans mais ça ne m’a pas gênée. J’ai beaucoup aimé cet épisode, sans doute parce que ça me faisait plaisir de voir plus Bobby.

Alors déjà, la scène d’ouverture m’a fait flippée… pas dans le sens sursaut et ce qui va avec mais dans le sens « oh non pas un stand alone sur des zombies »… je sentais déjà la déception monter en moi. Après une telle attente, je voulais pas juste d’un épisode où Dean et Sam se retrouvent pour tuer des zombies… mais bon, la suite m’a rassurée.

Bon, au départ, pas vraiment de surprise. Les frères enquêtent sur le gars mort qui a commis un meurtre et se retrouvent face à un shérif peu coopératif. Elle demande à joindre leur supérieur et sans surprise, on sait qu’elle va tomber sur Bobby. Mais là, grosse surprise, à peine Bobby a-t-il répondu qu’elle le reconnaît ! Et Bobby qui essaye de faire semblant mais c’est raté ! Et apparemment, elle a pas vraiment l’air de porter Bobby dans son cœur… Pas de bol pour les frères qui n’ont plus du tout de couverture du coup.

Ensuite, visite chez Bobby qui a une attitude très étrange… sans compter qu’il est bien habillé, s’est coiffé et le fait qu’il veuille absolument faire croire aux frères qu’aucun mort n’est revenu pour tuer le gars du début, c’est vraiment bizarre. Quoi qu’il en soit, je me suis fait la réflexion qu’il y avait une femme là dessous… pour être aussi élégant soudain, c’est qu’il y avait forcément une raison. Dean ne croit évidemment pas Bobby et décide de vérifier le cimetière où ils réalisent que le mort n’est plus dans son cercueil. Ils vont donc chez lui pour le tuer et là, ils tombent sur un gars, qui hormis sa couleur de peau très pâle, a l’air tout à fait normal. Il leur avoue même son meurtre pour se venger et leur demande de ne pas réveiller ses enfants. Faut avouer que Dean et Sam ne s’attendaient pas vraiment à ça.

Evidemment, Dean ne songe qu’à le tuer vu que pour lui, ce n’est qu’un monstre et j’adore la réplique de Sam « C’est un papa-gâteau ». Mais voilà, le shérif arrive et les embarque tout en libérant le mort ! Euh, ça a pas vraiment eu l’air de la choquer de voir un homme mort marcher comme si de rien n’était… vraiment bizarre cette ville ! Et le gars qui sort qu’il est contribuable 😆 Bobby vient les sortir de prison et leur avoue qu’il savait depuis 5 jours… les morts de la ville sont revenus à la vie d’un coup mais il dit que c’est pas une affaire pour eux. En gros, il essaye de dire que ce sont des gentils zombies. Et on comprend tout de suite mieux la réaction de Bobby quand en rentrant chez lui, on voit son ex femme, Karen, ressuscitée préparer à manger à 4 heures du matin.

J’ai adoré Dean qui oublie soudain qu’il a affaire à une morte en savourant sa tarte. Décidément, celui-là, dès qu’on lui offre à manger, tout va bien ! Et Sam qui le regarde avec un air de reproche. On ne sait pas trop quoi penser. On sait que Bobby est loin d’être un idiot et qu’il a évidemment tout testé pour voir si sa femme n’était pas un démon ou autre… Et il est difficile de ne pas comprendre son envie de voir un bon côté à cette apocalypse. D’autant que pour le coup, sa femme n’est pas un zombie ordinaire… elle n’est pas sortie de sa tombe, elle avait été incinérée ! Donc comment peut-elle être là ? Et on comprend mieux la réaction du Shérif quand on apprend que son fils est revenu d’entre les morts. Et enfin, on en revient à la mythologie. Celui qui est forcément à l’origine de tout ça est La Mort, comme le décrit si bien Bobby. En réapparaissant, il a réveillé les morts pour lui et à travers lui… je sais pas vous, mais moi, quand j’entends ça, je me dis que ce n’est pas bon signe en tous cas.

Très bon moment quand Dean sort « encore un cavalier, on doit être jeudi » ! Evidemment, Bobby ne voit que le fait que sa femme, qu’il avait du tuer à l’époque, est revenue. Elle fredonne comme avant. Et, il faut avouer que c’est tentant de croire que ça fait partie de l’apocalypse et que c’est peut être pas mauvais. Et puis, quand on aime, on ne raisonne pas normalement… c’est impossible de demander à Bobby de voir le mal dans le fait qu’il puisse revoir sa femme. Dean essaye de lui faire entendre raison mais c’était tellement triste quand Bobby les supplie de la laisser tranquille…

Dean tient à rester près de Bobby pendant que Sam continue d’enquêter. Pendant ce temps, Karen invite Dean à manger une tarte (d’ailleurs, c’est assez flippant son obsession pour les tartes, y en a partout !). J’ai bien aimé la discussion entre Karen et Dean. On a du mal à croire qu’elle puisse être un danger pour Bobby. Elle ne lui a pas dit qu’elle se rappelait tout parce qu’elle ne voulait pas qu’il se sente encore plus coupable de l’avoir tuée. A côté, Sam rend visite à une zombie et c’est flippant et vraiment dégueulasse. Quand elle lui dit de s’approcher, j’ai senti que c’était pas bon et Sam qui sort qu’il sent qu’il va le regretter ! Tu m’étonnes ! C’était vraiment dégoutant comment elle lui bave dessus en essayant de le manger. Enfin, une balle dans la tête et c’était fini… Enfin, au moins, maintenant, on sait qu’il y a vraiment un truc qui cloche chez ces zombies.

Dean et Sam essayent de prévenir Bobby mais il ne veut rien entendre. C’était horrible de voir ce fossé entre eux quand Bobby les vire de chez lui, l’arme à la main. Dean n’en fait qu’à sa tête et décide d’y retourner pour protéger Bobby et tuer Karen avant qu’elle ne se transforme. Pendant ce temps là, Sam doit convaincre le Shérif de l’aider à tuer les autres zombies. Et finalement, ce sera plus facile qu’il ne le croit quand celle-ci surprend son fils zombie en train de dévorer son mari ! La vision d’horreur pour elle… Mais en même temps, à force de l’entendre répéter sans cesse qu’il avait faim, c’était évident que ça allait finir comme ça. Heureusement que Sam est arrivé à temps pour elle en tous cas… par contre, ça a pas dû être facile pour lui de tirer sur un enfant, même mort.

Karen commence à se sentir malade. Elle sent qu’elle se transforme. Elle supplie Bobby de la tuer. Elle lui avoue qu’elle se rappelle de tout et il lui dit qu’il ne peut pas la tuer à nouveau. Finalement, elle lui dit aussi que lorsqu’elle est revenue, il y avait un homme maigre comme un squelette qui lui a demandé de lui passer un message ! Pourquoi la Mort s’adresserait à Bobby ? Elle ne lui a rien dit car elle voulait le voir sourire. C’est si triste de lui avoir fait ça… lui ramener sa femme juste pour transmettre un message ! Enfin, j’imagine que c’était ça le but… le faire souffrir au point qu’il délaisse Sam et Dean. Quand on entend le coup de feu, on sait que c’est Bobby qui l’a tuée à nouveau… le pauvre 🙁

Bon, après, on a une super attaque de zombies digne d’un jeu vidéo ! Sam et le Shérif, prêts à les tuer, n’en voient aucun car ils sont tous chez Bobby. Dean qui ne trouve pas mieux que de s’éloigner et de laisser Bobby seul dans son fauteuil… ça aurait pu leur être fatal ce coup là. Le pire, c’est qu’au final, c’est Bobby, dans son fauteuil qui en tue le plus ! Etait-ce une façon de nous dire que même en fauteuil, il sait toujours se défendre et sert donc à quelque chose ? C’était assez mal barré quand ils se retrouvent coincés dans la maison sans munitions. Et alors le coup du placard ! Déjà, ils pouvaient pas trouver plus petit… et là Dean qui sort « c’est bon, ils sont idiots, ils penseront pas à crocheter la serrure » et là, les zombies qui arrêtent de frapper sur la porte pour crocheter la serrure ! La tête de Dean et Bobby à ce moment là, ainsi que le « Aren’t you tired of being wrong? » de Bobby juste après ça, c’était excellent. Sam et le Shérif arrivent à temps pour leur sauver la vie en tous cas. La scène de « headshot » faisait vraiment trop jeu vidéo pour le coup par contre.

Bobby brûle le corps de sa femme et c’est juste horrible de le voir si désemparé… Et Dean qui sort qu’il a pu au moins avoir 5 jours de plus avec elle. Tu m’étonnes que c’est encore pire pour lui d’avoir revue et retuée l’amour de sa vie. Bobby leur parle alors du message de la Mort. Elle a fait tout ça pour lui… pas pour le tuer forcément, mais plutôt pour le rendre encore plus dépressif. J’imagine que Lucifer pense qu’avec l’aide de Bobby en moins, Dean et Sam se sentiront d’autant plus seuls après la mort d’Ellen et Jo. On a vu que Dean commençait à craquer dans l’épisode précédent… si Bobby les laissait tomber pour cause de dépression, je ne suis pas sûre qu’il aurait encore une réelle raison de dire non à Michael. Et à partir de là, Sam se retrouvant tout seul, il ne lui resterait plus qu’à dire oui à Lucifer. Et j’avoue que l’absence de réponse de Bobby quand Sam lui demande s’il va tenir le coup me fait légèrement peur… je ne suis pas sûre qu’il se remette de ça…

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire