Lost : les disparus – Episode 6.10

Mademoiselle Paik / The package
Saison 6, Episode 10
Diffusion vo : ABC – 30 mars 2010
Diffusion vost : TF1 vision – 31 mars 2010
Diffusions vf : RTL TVI – 21 mai 2010, TF1 – 2 juin 2010



Les Kwon prennent deux chambres d’hôtel pour rien, Mikhail n’a pas de bol avec son oeil droit et Sun laisse mourir les tomates !




J’ai un problème. Je suis obsédé. Entre le « paquet » de Lost et Elizabeth Mitchell qui a des envies de « blow » Morena dans V, j’ai été servi avec la soirée de ABC. Oui, j’ai un esprit tordu.
Donc le paquet est … une montre dans une réalité, Desmond dans l’autre. Hum. Difficile de dire quel paquet est le plus agréable à recevoir quand même. Perso, je préfère les paquets de la poste avec des dvd dedans mais bon, chacun son truc.


Donc commençons par le très lourd et très inutile flash. Comme prévu, il se contente de remplir leur vie entre l’aéroport et la cusine du restaurant. L’occasion de faire revenir l’excellent Andrew Divoff parce que c’est le mec aux langues dont le coréen. Et on se retrouve avec une histoire de soap qui aurait pu s’incrire en flashback. Jin doit filer une montre et 25 000 dollars au mec qui va le tuer parce qu’il culbute sa fille. Hmmm. Et oh, miracle d’une réalisation peu inspirée, qui n’avait pas vu venir que primo, Sun allait se prendre une balle et deuxio, avouer à ce moment-là qu’elle était enceinte ? Pour les plus lents, on pouvait le deviner clairement dans la lourde façon de reculer en restant bien dans l’axe de la baston.
J’aimerais me dire qu’il y a un autre message derrière ce flash, vraiment. Mais je n’arrive pas à le voir, si ce n’est que Jin va rejoidnre la team Locke, ce qui est normal because, il couche sans être marié et il tue dans le flash alterné. Et qu’il a vu les photos de son enfant, donc ça va le motiver à prendre l’avion pour partir. Et là, je me dis dans ma petite cervelle : et si le flash alterné était la vie dans laquelle Locke n’a pas été retenu par l’île bouchon ? En prenant l’avion avec Locke et ses zombies fous, Jin et les autres arriveraient dans la réalité alternée et il découvrirait son enfant mort et il serait bien dégouter de la vie du coup. Ca irait bien avec le karma de maudit de Jin quand même. Hmmm la porte …


Sur l’île, on temporise encore. On va dire pour être politiquement correct que c’est un épisode de transition. Jack discute en souriant, l’autre qui sert à rien cuisine, Lapidus et Miles discutent bacon, Ben est là et Jin court dans la forêt, se mange un arbre et devient amnésique de l’anglais parlé mais pas écrit. La routine quoi. Si Sawyer était là, il partirait à la chasse à la grenouille à mon avis. Soyons honnêtes, il ne se passe rien pour cette équipe de la plage. Enfin non, c’est au tour du potager de faire son comeback d’adieu. Il ne reste plus beaucoup de lieux emblématiques à faire je crois.
Et l’image de la femme en prend un sacrée coup mine de rien. L’autre qui ne sert à rien fait la cuisine en attendant que son homme revienne lui dire quoi faire. (la lessive ? le ménage ? – Oui, je réutilise les vannes de mon avis sur le forum SeriesLive et je n’en ai pas honte). Quand Sun, elle se plaint de ne pas retrouver son amri mais elle ne bouge pas cette conne. Pire, elle semble soulager d’apprendre qu’un homme, un vrai, décide de le chercher à sa place.


Du coté Evil Locke, le terme transition s’applique plus déjà. Ils ne font pas grand chose non plus à part dormir mais bon, Sayid se rend compte qu’un zombie ne ressent plus aucune émotion. C’est déjà ça. Et Crazy Claire a reçu l’autorisation de redevenir folle quand Kate aura rempli sa mission de rassembleuse des candidats dont elle ne ferait plus partie. Et là, c’est intéressant parce qu’elle n’était pas rayée dans le phare de Jacob. Qui aurait été la rayer ? Y a t’il deux listes différentes ? Une pour l’homme en noir et une pour Jacob ? On continue à creuser le mystère autour des cndidats et ce n’est pas plus mal.


Et il reste l’homme en noir, alias Evil Locke pour les intimes. Il ne peut pas quitter l’île sous sa forme de fumée noire mais il le peut en tant que Evil Locke. Ce qui voudrait dire que l’annexe de l’hydre ne ferait pas partie de l’île ? Qu’elle serait soumise à d’autres règles ? Et si Evil Locke peut aller sur cette mini île, pourquoi ne peut il pas aller plus loin sous sa forme « humaine » ? Peut-être le peut il mais que pour une courte période ? Est ce la règle qui s’appliquait aussi à Jacob lorsqu’il s’est amusé à aller toucher des petits enfants innocents ?
Et la team Widmore apporte aussi son lot de questions. De quel coté se place t’il ? Que veut dire exactement Charles quand il dit que si l’homme en noir s’échappe, tout cessera d’exister ? La réalité telle que eux la connaissent ou toutes les réalités ? Du coup, il devient assez évident que la réalité alternée qu’on voit depuis le début de saison est la réalité où l’homme en noir n’est pas « enfermé » sur l’île, chose dont on pouvait déjà se douter. Mais ne vais-je pas trop loin ?
Et sinon, tiens, on l’avait oublié dans la tournée d’adieux mais zou, la chambre de contrôle mentale où on rééduque les ados trop libidineux chez Dharma.


Bref, 6.5/10

L’épisode se laisse suivre mais le flash n’apporte rien apparament et sur l’île, c’est de la mise en place pour la suite, comme j’ai l’impression de voir depuis plusieurs épisodes, depuis la fin du 6 en fait. Ca commence à faire long pour une série qui est presque arrivée à la fin de son voyage.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire