Esprits Criminels – Episode 5.08

Manipulation / Outfoxed
Saison 5, Episode 8
Diffusion vo : CBS – 18 novembre 2009
Diffusion vost : TF1 vision – 19 novembre 2009
Diffusion vf : RTL TVI – 16 mars 2010



Le DSC enquête sur un tueur en série de familles qui rappelle une ancienne enquête de l’équipe.




Ah, voilà donc un épisode qui rappelle un autre épisode. On a même les flashbacks furtifs pour nous rappeler les coupes d’antan de Thomas Gibson et Shemar Moore. Ou pas. Etait-ce un flashback réel ou une invention ? Le mystère fut grand tant le tueur ne me rappelait rien du tout, ni l’enquête d’ailleurs. Et cela ne m’étonne pas puisqu’il faut remonter à l’épisode 1.07 pour avoir cette fameuse enquête. Soit le doux mois de novembre 2005 sur CBS, le 5 juillet 2006 sur RTL TVI et le 12 juillet 2006 sur TF1. 4 ans déjà donc. Ouille. Et l’épisode s’intitulait « Affaire de familles ». La review est par là avec une jolie photo d’illustration de Mandy Patinkin, alias Gideon qu’on a tendance à avoir oublié (sauf si vous regardez sur tf1 et ces incessantes rediffusions des deux premières saisons).
On notera aussi à l’occasion que c’est l’épisode où Haley accouche. Un détail important finalement, cette affaire n’ayant pas été choisi par hasard en vue du 100ème épisode qui suit celui-ci.


Soyons honnêtes. Enfin je vais être honnête. Je ne me souviens pas du tout de l’épisode 1.07. Mais je ne me souviens pas non plus de l’intrigue similaire de cet épisode alors que je l’ai vu il y a 5 jours. Je ne me souviens que de la fille qui flotte dans sa piscine et du fait que les familles soient enterrées au fond du jardin. Il y a aussi une poussive histoire de points communs parle biais d’un site internet de photos mais à part ça … En forçant ma mémoire, je me rappelle que le tueur est en fait une femme qui a grandi en ex Yougoslavie au milieu des bombes. Mouais, mouais. Il aura fallu attendre 99 épisodes pour avoir une femme tueur en série solitaire (on a djà une quelques femmes complices) et le traitement est donc raté puisque je ne m’en souviens pas. Vraiment dommage surtout que je commençais à m’impatienter d’avoir une femme tueur en série. Même si elles ne sont pas nombreuses, elles sont tout de même plus de 1% statistiquement. A moins que la production ait peur qu’une femme psychopate soit trop stéréotypée … (désolé mes lectrices pour cette vanne foireuse)


Non, le vra iintérêt réside dans les passages de Hotchner en prison avec le tueur de la saison 1. Bon, hormis le fait qu’il aurait pu trouver un tueur plus charismatique que celui-ci ou bien nosu offrir un poil plus de flashbacks pour le resituer, ces passages s’en sortent bien. Quoiqu’on peut aussi reprocher le fait que Hotchner traite Prentiss comme si elle venait de débarquer au DSC, lui expliquant tout et elle, surprise, avec sa bouche ouverte à chaque fois qu’il lui dit un truc sur comment agir en prison ou face au tueur. Mouais, c’est limite quand même. Un peu comme dans une série médicale quand un docteur de 10 ans d’expérience explique à l’autre qui est là depuis 10 ans aussi ce qu’il va faire.
A part ça, les face à face sont excellents et bien menés, surtout grâce à la guest qui joue le tueur parce que Paget Brewster passe à coté du sujet et que Thomas Gibson n’y arrive pas vraiment avec son jeu « balai dans le cul » qu’il donne à Hotchner.
Mais rien que pour le plan final, tout l’épisode mérite d’être culte. J’ai trippé comme un malade en voyant Hotchner sortir en fulminant intérieurement parce que Foyet refait son apparition active dans la série. Là, Thomas Gibson est parfait et la réalisation bien dynamique comme il faut pour la scène. Mais par contre, c’était assez laborieux pour y arriver, tant j’ai cru qu’on était dans une real tv à élimination et que Benjamin Castaldi met 3 plombes avant de donner le nom. Sauf que là, en plus, le nom était facilement devinable.


Et sinon, au passage, elle sert à quoi au juste la conférence du début où Spencer semble trop excité pour ne pas être sous cocaïne ? A part offrir une guest dans son propre rôle à un professeur de l’université de Californie ?


Bref, 6/10

Un épisode qui souffre à mon avis de trop d’irrégularité et qui foire sa première tueuse en série dans une affaire secondaire et trop en retrait pour être inoubliable. L’intérêt vient des face à face en prison et du plan final qui nous conduit directement au 100ème épisode.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire