Supernatural – Episodes 9.17 et 9.18

Mother’s Little Helper / Meta Fiction

Saison 9, Episodes 17 et 18
Diffusion vo : CW – 25 mars 2014 et 15 avril 2014

Dean se lamente tandis que Sam enquête sur des comportement bizarres dans le premier épisode. Le second épisode nous explique ce qu’est une bonne histoire selon Metatron.

9×17

Moi en retard ? Quelle idée… Étant donné que l’épisode commence un tantinet à dater et que je n’ai malheureusement pas le temps de le revoir, je vais en faire une minireview de mémoire avant de passer au dernier épisode.

Josie et Henry Winchester

Dans l’ensemble, cela s’est révélé être un plutôt bon épisode et pourtant ce n’était pas gagné avec la séparation des frères et un épisode beaucoup plus centré sur ce que fait Sam au final. Et au final, c’est l’intrigue de l’épisode que j’ai préférée. Non seulement, l’affaire en question se retrouve finalement liée à Abaddon et à ses plans et j’avoue que je trouve cela très intrigant mais en plus, il nous permet de revoir Henry Winchester et Josie et de comprendre comment cette dernière est devenue Abaddon. Et c’est finalement assez tragique de voir qu’elle s’est sacrifiée pour protéger Henry et qu’il ne l’a jamais su. Ainsi, les découvertes de Sam sont très intéressantes et en plus, il s’en sort pas mal en duo avec l’ex bonne soeur.

En parallèle, on a Dean qui broie du noir et j’avoue que ça m’a beaucoup moins passionnée. Heureusement que Crowley s’incruste dans le tableau histoire de le remotiver et de le manipuler au passage. Après tout, c’est ce qu’il fait de mieux ^^ Pour l’instant, je ne sais trop quoi penser de cette intrigue de Première Lame qui est en train de changer Dean… j’en viens à penser qu’il avait déjà assez de problèmes à régler sans en rajouter mais bon… On verra comment ça évolue. En attendant, passons au dernier épisode.

9×18

Étant donné le nom de l’épisode, on pouvait s’attendre à du méta et pour le coup, on a été servis dès les premières secondes de l’épisode et je ne vous cacherais pas que j’ai juste adoré cet épisode ! Je ne pense pas avoir un jour détesté un épisode méta de la série, je pense même qu’ils font partie de mes favoris et celui-là ne fait pas exception. Et pour changer, je ne vais pas reviewer l’épisode chronologiquement mais par personnage.

Metatron racontant une histoire

Tout d’abord, j’ai adoré ce début avec Metatron qui fait son discours face à la caméra en nous regardant droit dans les yeux avant de nous dire qu’il va nous raconter une petite histoire. Et apprendre plus tard qu’il ne nous parlait pas vraiment ne m’a absolument pas gâché le plaisir. J’ai adoré le parallèle qui est fait ici avec Chuck et la fin de la saison 5 où l’analogie avec le showrunner/Dieu est repris d’une façon totalement différente. Ce qui m’avait profondément gênée dans le final de la s5 et la prose de Chuck qui tentait maladroitement (pour moi) de justifier un final décevant prend ici une toute autre direction avec un Metatron qui tente de nous enseigner ce qui fait pour lui une bonne histoire et il y réussit à merveille. On constate clairement une différence avec la façon dont il souhaite façonner son histoire, il n’est pas passif comme pouvait l’être Chuck qui se contentait d’écrire les actes des personnages qui dictaient clairement leur propre conduite. Non, ici, Metatron nous montre qu’il veut être Dieu, dominer et décider de tout ce qui pourra éventuellement se passer.

Et comme il le dit si bien, une bonne histoire a besoin d’un héros et de son contraire et tant qu’à faire, il veut que l’antagoniste soit à la hauteur. Et comme depuis le début, il se voit comme le gentil trahi par les autres anges qui veut sauver le paradis, il est évidemment logique qu’il se considère lui-même comme le héros de l’histoire. Malheureusement pour lui, il fait ici la même erreur que quasiment tous les autres anges avant lui, il sous-estime totalement les Winchester et pense que le seul antagoniste qui serait à sa hauteur est Castiel, même si celui-ci ne comprend pas de lui-même qu’il a l’âme d’un leader. Il va donc se concentrer sur Castiel et une manière de le placer dans ce rôle d’opposant principal tout en omettant totalement de surveiller les frères. Alors certes, le fait que les Winchester soient parvenus à attraper Gadreel n’était pas prévu mais il a malgré tout fait avec et n’a pas tellement l’air de s’en soucier puisqu’à la fin, tout en nous montrant l’étendue impressionnante de ses pouvoirs, il ne juge pas bon de se débarrasser d’eux. Il ose même dire qu’il va se réjouir de les voir tenter de le stopper et soyons honnêtes, c’est sûrement ça qui causera sa perte !

Gabriel le retour

Mais revenons donc à Castiel. Ce dernier continue impuissant d’assister au massacre des anges qui refusent de rejoindre un camp radical (Malachie, Metatron…) et refuse malgré tout d’être un leadeur pour ces anges qui seraient pourtant prêts à le suivre. Et c’est là qu’un autre personnage va faire son entrée et ce n’est pas n’importe qui. Dès le moment où la vidéo de Casa Erotica se met en marche et qu’apparaît Gabriel, j’ai juste poussé un cri de joie tellement j’étais ravie de revoir ce personnage. J’aurais dû deviner dès le départ que ce n’était qu’un leurre et qu’il s’agissait en réalité d’une façon pour Metatron de convaincre Castiel d’embrasser son rôle de chef de faction contre Metatron. Mais non, j’étais trop heureuse pour réfléchir et j’ai donc apprécié le retour d’un de mes personnages favoris avec ses superbes répliques et ses magnifiques discours d’encouragement. Mais voilà, au moment où ils se trouvent acculés dans le magasin et que Gabriel dit à Castiel de partir, qu’il est trop important et qu’il va les retenir, j’ai su que quelque chose clochait. Ils allaient quand même pas oser nous ramener ce superbe personnage pour qu’il se sacrifie de nouveau en trois minutes ! Du coup, j’ai compris peu avant Castiel que ce n’était pas vraiment Gabriel mais j’ai malgré tout apprécié son départ sur un clin d’oeil où il évite de répondre à Castiel quand il lui demande s’il est vraiment mort. Je garde donc toujours espoir de le voir vraiment revenir un jour.

Qu’à cela ne tienne, ce bref passage de Gabriel a malgré tout permis à Castiel de considérer ses responsabilités envers les autres anges et de l’emmener là où Metatron le voulait. Sans compter qu’il ne revient pas inchangé puisque Metatron a cru bon de lui insuffler des connaissances culturelles illimitées. Je suis malgré tout ravie que tout en sachant ce qu’est l’étoile de la mort, il ne comprenne pas ce que veut dire Sam en y faisant référence. Cela aurait été triste de perdre totalement son côté décalé. Et puis, n’oublions pas aussi que la conversation entre Castiel et Metatron dans cet épisode nous offre de superbes répliques de Metatron avec le coup des erreurs de continuité et les spoilers et nous apprend que la grâce volée de Castiel n’est pas sans problème. Ainsi, non seulement, l’épisode nous permet d’avancer dans l’histoire et il nous fait rire et c’est pour ce genre d’épisode que j’aime autant cette série.

Gadreel ecoutant Metatron

Enfin, finissons par les frères et dans une moindre mesure Gadreel. Ces derniers vont donc mettre la main sur l’ange tant recherché et vont surtout apprendre à cette occasion pour qui Gadreel bosse. Il était temps qu’il comprennent que l’ordre de tuer kevin et les autres prophètes venait de Metatron, ils avaient un peu tendance à l’oublier tellement ils se concentraient sur Abaddon ces derniers temps. Et malgré cela, on ne peut pas dire que cet échange soit vraiment utile. Sam porte de telles œillères qu’il croit que c’est une bonne idée de laisser son frère seul avec Gadreel alors que ça se voit que depuis qu’il a eu la première Lame entre les mains, son état est de moins en moins normal. J’avoue d’ailleurs avoir trouvé les moments où Dean se regarde dans la glace un peu longuets même si je ne me plaindrais par contre pas de la scène fan service de Dean dans la douche… et je suis ravie qu’il soit malgré tout parvenu seul à se maîtriser et à ne pas tuer Gadreel vu qu’il devait finalement servir de monnaie d’échange contre Castiel.

Quant à Gadreel et le fait qu’il supplie Dean de le tuer, j’ai pas trouvé ça intéressant parce que le personnage a été très très mal écrit depuis qu’il a quitté le corps de Sam et qu’on l’a tellement peu vu que je peine à m’intéresser à ses états d’âme. Il est passé de personnage complexe intéressant à sous-fifre inintéressant de Metatron et je trouve ça relativement dommage. Je pense que c’est la grosse erreur de cet épisode. C’était peut être l’occasion de lui donner un peu plus de profondeur et au final, on se fiche limite de quel sera son sort… C’est pour moi un des premier ratés chez les anges. Mais bon tout ne peut pas être parfait.

Cas Dean et Sam perplexes

Bref, je pense avoir tout dit. C’était un superbe épisode qui me conforte dans l’idée que cette saison est vraiment bonne. Et j’ai vraiment hâte de voir la suite.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Un commentaire pour “Supernatural – Episodes 9.17 et 9.18”

  1. Chambord dit :

    Gabriel! Vivement qu’il soit en vie et qu’il revienne pour un super épisode vraiment délirant (comme le premier avec le trickster, mon épisode préféré!).

Laissez un commentaire