Homeland – Episode 2.11

In memoriam

Saison 2, Episode 11 sur 12
Diffusion vo: Showtime – 9 décembre 2012

Pendant que Dana se demande ce qu’est cette bouteille de lait, la CIA préfère emmerder Saul plutôt que de retrouver Abu Nazir. Heureusement, Carrie « Jack Bauer » Matheson est là …

Showtime craint. Ils ont commandé une saison 3 de 12 épisodes alors qu’il est clair que les scénaristes ne sont pas fichus d’en écrire plus de 6 ou 7 par saison. Comme l’an passé, la série se vautre sur sa fin de saison, mais là, elle le fait d’une manière digne d’un « champion » français de patinage artistique. Elle ne rate pas juste la réception du triple axel. Non, non, c’est pouf le cul par terre avec glissade tournoyante pour se prendre la barrière de la patinoire en pleine poire.

Il faut aussi dire que cet épisode n’était pas aidé par le cliffhanger de la porte (un moment dont Maxx ne s’est toujours pas remis. Il en cauchemarde toutes les nuits en s’imaginant que derrière la porte, il pouvait y avoir les petites vieilles du cliffhanger d’un épisode de The Event). Donc derrière la porte, il y avait …. suspens …. un couloir de tunnel menant à une porte derrière laquelle se trouvait …. suspens 2 le retour …. les agents du FBI qui attendaient on ne sait quoi. Ah oui, que ABu Nazir se planque avant d’aller faire un tour de glandeur dans les tunnels.

Mais heureusement, Carrie est là et les feux rouges sont le déclic pour emmerder le conducteur derrière elle mais aussi qui lui font comprendre l’évidence balancée par Roya lors de l’interrogatoire le plus pourri de l’année télévisuelle (dire qu’il y a un mois, on avait droit à l’extraordinaire face à face à face entre Carrie, Brody et les grozyeux de Carrie.). Zou, Carrie se met en mode Wolverine avec un seul agent (les autres n’avaient pas finis leur partie de cartes je crois). Elle sniffe les tunnels, elle voit dans le noir et elle sort ses griffes e nadamantium (enfin non, mais je l’ai imaginé tellement fort …) et hop, elle trouve la planque dans la planque de Abu Nazir. (Ce qui sous entend qu’il pue grave sévère ?). Mais diantre, il n’est point là ! Il attend la séparation pour aller égorger le gentil agent (les autres avaient lu le script en douce je crois, d’où leur absence. Ils tiennent à leur vie). Et hop, hop face à face entre Carrie et Abu. Elle va enfin lui exploser sa tronche de terroriste ! Et bien non, c’est une fifille et donc elle court en hurlant « A l’aideuuu ! On veut genre me tuer ! c’est genre pas cooooool du tout ». Mais personne ne vient ! Donc, elle se cache ! Et ça marche, Abu l’a dans l’os et là, tadaaaa ! Les RTT des agents sont terminées dans les voilà, ils débarquent, Nazir fuit (non, il ne pisse pas dans son froc …), les sème puis décide de les attendre comme ça, avant de bouger pour se faire tuer. Ok … Conclusion: ses neurones étaient dans sa barbe.

Pendant ce temps, Dana trouve une bouteille de lait percée. Et là, elle saisit toute la symbolique du trou sans fond dans lequel son père a entrainé sa famille et donc « Casse toi le vieux, tu fais chier genre trop iéch notre race et c’est genre ta faute de iench de ta race si la bouteille de lait est percée ! Tu me hais et tu veux me pourrir ma croissance en plus de ma vie sexuelle avec un tueur de piéton ! ». Et ça, pourrir la croissance de Dana, Jessica ne le supporte pas, zou, « dégage Brody ! Va sexualiser avec ta folle bipolaire pendant que moi, je culbute ton meilleur ami super gentil et super fiable ».
Brody n’a donc plus le choix, il doit aller s’incruster chez Carrie pour ne pas dormir sous les ponts et accessoirement se vider les sacs à tétards. Mais là … tadadaaaaam ! Peter Quinn l’amoureux transi fait un regard chelou qui dit : « mwahaha ! je vais vous filmer par la fenêtre en train de faire le puzzle humain et je venderais la vidéo à Saul et je pourrais partir en retraite aux Bahamas ! Mwahaha ! »

En tout cas, Saul sera heureux parce que bon, la piste sonore d’une partie de jambes en l’air, ça se vend moyen sur le net et pour un producteur de films pour adultes de sa trempe, ça le fait moyen. Surtout qu’il s’est fait pécho par David Estes qui le menace de balancer ses techniques de filou pour obtenir des pornos à l’insu des vedettes si il ne devient pas coproducteur. Après tout, il a raison David, c’est sous ses ordres que Saul a tenté de recruter Aileen dans leur camp et qu’il a pu enregistrer la performance vocale de Carrie et Brody. Il n’y a pas de raison qu’il n’est pas sa part du gateau.

Bref, si seulement tout cela s’était passé ainsi, j’aurais au moins rigolé un bon coup. Et puis ils auraient pu le faire parce que bon, tant qu’à partir dans le grand n’importe quoi, autant l’assumer jusqu’au bout. Ca fait au moins passé les grosses incohérances et les énormes facilités scénaristiques, ainsi que le pire interrogatoire du monde. On sent qu’elle n’est pas encore aussi douée que Olivia Dunham de Fringe pour retourner les gens grâce à la puissance de l’amour et des mains posées sur les mains.

En fait, tout aurait pu passer pour moi mais dans une autre série. Le problème est que c’est Homeland, c’est vendu comme une série un minimum réaliste mais surtout appliquée dans son déroulement. Or, là, ce n’est plus du tout le cas. Carrie n’est plus que l’ombre d’elle-même, enchainant connerie sur connerie (c’est la soeur cachée de Kim Bauer), Brody est juste ridicule, David Este est encore plus ridicule et Saul se fait entrainer contre son gré par David. Il ne reste que Virgil qui assure. Normal, on ne le voit plus depuis 3 épisodes. Il a quitté le navire avant le naufrage.

Bref, 4/10

Mais pourquoi ils ont défoncé Homeland à ce point là les scénaristes ? Non parce que bon, quand le meilleur de l’épisode reste le passage de Dana qui fait sa chieuse, c’est quand même grave … (enfin non, la séparation dans la voiture était bien aussi).
Maintenant, place au final où tout est possible vu le niveau actuel:
– ils ont tué un clone de Abu Nazir ou un sosie (mais un clone, c’est plus fun),
– ou Abu Nazir est un T-800. Quand il meurt, une autre version revient du futur mais en gentil, pour bénir et protéger l’union de Nicholas et Carrie du danger immédiat de Peter Quinn le jaloux et de Dana qui apprendra par son futur elle que l’enfant du couple, son demi frère, deviendra le chef de la résistance humaine face aux robots Dana de sa création qui auront remplacé l’humanité.
– ou on apprend que Abu Nazir n’était qu’une marionette (clonée parce que c’est plus fun) au service du grand méchant qui est en fait au choix David, le vice président qui n’est pas mort en fait parce qu’il a deux coeurs comme le docteur Qui, Virgil ou Dana,
– ou on fait un time jump de 15 ans, Carrie et Brody vivent heureux avec trois gosses et un chien et pouf, attentat meurtrier et on apprend que Issa n’était pas mort et qu’il vient se venger.
– ou on ne fait pas de time jump mais il y a un attentat provoqué par la fille de la mère tuée par Dana et son petit ami. Elle devient la pire terroriste au monde.
– ou Peter Quinn est trop jaloux et tue tout le monde.
– ou Obi Wan Kenobi
– Ou tout ça à la fois et c’est l’extase totale.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Un commentaire pour “Homeland – Episode 2.11”

Laissez un commentaire