Pilote: Beauty and the beast 2012

Pilot

Saison 1, Episode 1
Diffusion vo: The CW – 11 octobre 2012

Catherine Chandler est inspecteur de police. Elle enquête sur un meurtre dont le principal suspect est Vincent, une personne déclarée morte et qui aurait bien pu lui sauver anonymement la vie il y a 9 ans …

Kristin Kreuk est de retour sur nos écrans. La très célèbre Lana Lang de Smallville se retrouve premier rôle de cette nouvelle série  CW et hasard du casting ou clin d’oeil volontaire, elle partage sa première scène avec l’actrice qui a revêtu la tenue de Stargirl dans Smallville. Mais heureusement pour K.K., elle n’apparait plus comme la jeune femme en détresse qu’elle était dans le Kansas smallvillien. Aujourd’hui, elle s’assume et botte les fesses des méchants du double de sa carrure sans trop de problèmes. Elle a plus de mal par contre avec les méchantes.

Je dois dire que j’étais relativement impatient de voir ce pilote. C’est à dire que j’étais impatient de le voir mais pas non plus impatient de voir la série. Je n’en attendais pas grand chose et ce pilote est conforme à mon impression première: il ne délivre pas grand chose. Du fantastique ? On en a très peu. Vincent intervient en bête deux fois mais c’est hors champ (on ne fait que entendre les bruitages et on aperçoit fuguacement une ombreo u deux) et il fait une tête de bête deux secondes. Du romantique ? On en a encore moins que du fantastique. Mais c’est normal, on n’est qu’aux prémisces de leur relation. En espérant que l’alchimie se créé un jour entre les deux acteurs parce que là, sur ce pilote … Il ne reste alors que du policier mais là encore, c’est pas sur cela qu’on pourra s’appuyer. L’enquête est archi banale et limite intrigue tertiaire, résolue un peu par dessus la jambe. Ce pilote se repose donc les fesses entre trois chaises et du coup, il est impossible de savoir quel genre la série va privilégier. Va-t-on avoir une enquête policière à la CSI et deux regards par épisode ou bien va-t-on avoir de nombreuses scènes à deux et une enquête baclée au fond ? Va-t-on creuser la mythologie autour de l’expérience dont est victime Vincent ? Va-t-on voir débarquer d’autres créations gouvernementales plus réussies pour traquer Vincent ? Au terme de ce pilote, il est impossible de savoir quoique ce soit sur l’orientation de la série.

Et d ucoté des personnages, ce n’estp as mieux. Tout semble déjà dit sur eux et ils montrent déjà leurs limites. Il n’y a plus grand chose à dire de pertinent sur Vincent qui ne présente pas suffisament d’aspérités pour creuser des dilemmes moraux et des difficultés à vivre sa condition (et pourquoi il le ferait ? Après tout, il a un écran plat et une xbox ! dixit son coloc) et encore moins sur Catherine qui sombre dans le cliché « je suis une femme forte mais je ne demande qu’à fondre devant mon bel homme fort ». Un peu d’espoir réside encore sur leurs « sidekicks » que sont la collège et le coloc. Mais bon, ils sont des archétipes de personnages secondaires: on s’en fout d’eux, ils sont là pour remplir l’image et donner la répartie aux deux héros.

Et du coté des acteurs, sans être exceptionnel, ils livrent tous une prestation correcte. Il y a quand même quelques problèmes autres que le manque d’alchimie. Déjà, ils font tous trop propres sur eux, et même si il n’y a pas que des canons de beauté, aucun n’est moche et hors de la norme parmi les « gentils ». Ensuite, il y a un certain manque de crédibilité. Déjà, la bête fait ridicule avec sa cicatrice et pour ce qu’on en voit, en vrai bête, il n’est pas beaucoup plus déformé. Sans vouloir être méchant, certains joueurs de foot ont plus un look « bête » que lui.  Enfin, Kristin Kreuk a tout simplement zéro crédibilité en inspectrice. Elle fait trop jeune et trop modèle pour le job. Et dans sa gestuelle, ce n’est pas vraiment mieux. A plusieurs reprises, son arme semblait plus la gêner qu’autre chose. Mais au moins, elle m’a bie nfait rire avec ses couettes pour faire style « j’ai 9 ans de moins et je suis une jeune femme découvrant la vie active en parallèle de mes études ». C’est vrai qu’on voit beaucoup d’étudiantes aux alentours de 20 ans avec des couettes à la Fifi Brindacier.

Bref, 6/10

Je ne me suis pas ennuyé devant ce pilote. Mais je n’arrive pas du tout à voir où ils veulent en venir avec la série: lutte contre le gouvernement ? romance sur fond d’enquêtes policières ? enquête policières avec des regards langoureux de temps en temps ? L’ensemble manque vraiment de profondeur et de travail de caractérisation. Et puis le tout a quand même un coté assez archaïque, un feeling début des années 90 (Lois et Clark dans le même genre et Lois et Clark a quand même assez mal vieilli). Je crains que la série n’aille pas très très loin et s’épuise vite

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

3 commentaires pour “Pilote: Beauty and the beast 2012”

  1. Tididooo dit :

    Mouais, pas très convaincue non plus. Et je trouve que l’acteur qui joue la bête a le charisme d’une huître malade, aucune envie de m’intéresser au personnage. ça va pas aider à me donner envie de voir la suite!

  2. MMM dit :

    Le trailer m’a gavé.Trop Gnan Gnan !
    L’ado de 12 ans qui sommeille parfois en moi est aller vomir tellement c’est pourri, surement à cause de la moule malade XD.

  3. Caliomero dit :

    Il est vrai que les quatrepremier épisode sont vraiment barbant et niais. Cependant, quand on se force un peu, on commence a apprécier les personnages.

    Mai surtout pour les romantiques comme moi, je vous conseille les épisodes 8 et 9.

Laissez un commentaire