Green Lantern the animated series – Episodes 1.01 et 1.02

Beware my power

Saison 1, Episodes 1 et 2 sur 26
Diffusion vo: Cartoon Network – 11 novembre 2011

Hal Jordan est le Green Lantern du secteur spatial de la Terre et il se retrouve aux confins de l’univers afin de lutter contre une menace inconnue, les red lanterns.

L’année 2011 sera verte ou ne sera pas. C’est la grande année pour les Green Lantern avec la culmination de l »enchainement sur les dernières années des meilleurs arcs en comics papier (Sinestro corp, Blackest night, Brightest day) depuis bien longtemps, un film au cinéma, un direct to dvd en animation et maintenant, une série animée.

Il est quand même étonnant que la série ne démarre pas par un épisode « origine », donc je vous les rappelle ici. Hal Jordan estl e premier terrien à devenir un Green Lantern quand un autre green lantern s’écrase sur Terre et y meurt après avoir confier son anneau de pouvoir à Hal. Cet anneau lui permet de matérialiser en lumière solide tout ce qui lui passe par la tête, se recharge quotidiennement dans une lanterne et le vert symbolise le courage. Hal va alors découvrir qu’il n’est pas le seul Green Lantern mais qu’il y en a des centaines à travers la galaxie et qu’il forment le corps des Green Lantern dont la base est la planète Oa qui est en fait une lanterne géante. Ils obéissent aux gardiens, les petits êtes bleus et forment en quelques sorte la force de police et de justice à travers la galaxie. Depuis Hal, d’autres terriens sont devenus Green Lantern (Guy Gardner, Kyle Rayner et John Stewart). Et lors des dernières années, d’autres couleurs ont été découverte, le rouge formant le corps des red lantern qui est basé sur la colère, la haine et la rage, le jaune qui est le corps de Sinestro (un ancien Green Lantern, mentor et formateur de Hal) comprenant les êtres capable d’inspirer une grande peur, le violet avec les star sapphires qui tournent autour de l’amour et la jalousie amoureuse, l’orange avec l’agent orange qui représente la cupidité, le corps des blue lanterns qui représente l’espoir, l’indigo corps qui représente la compassion, le corps des white lanterns qui représente la vie et enfin le corps des black lanterns qui représente la mort. La plupart de ces corps (à l’exception du jaune et du violet) sont des créations très récentes issues des 3/4 dernières années et la guerre des couleurs culminant dans Blackest night.  Il est donc très étonnant que d’entrée, la série animée confronte Hal aux red lanterns.

Et pourtant, c’est le cas. D’entrée, on a droit aux red lanterns et une guerre qui va opposer les green lanterns ignorant leur existence aux red lanterns. Pour l’instant, ces derniers agissent en périphérie de la zone d’action des green lantern, les éliminant les uns après les autres. Il faut le courage et le coté tête brûlée de Hal pour découvrir cela. Malheureusement, les circonstances vont pousser Hal et Kilowog, le plus emblématique des Green Lantern non terriens, à agir seuls dans leur coin.

Honnêtement, je ne suis pas persuadé que cela va être super palpitant de voir tout le temps les 2 Green Lantern à la poursuite des Red Lanterns. Cela risque d’être très rapidement redondant et limité. Bref, je ne suis pas super convaincu par l’orientation prise au terme de ces deux premiers épisodes. EN plus, le coté tête brulée de Hal passe encore dans ce pilote mais je crains qu’il ne devienne vite un boulet à toujours foncer sans réfléchir. Si on y réfléchit, il est quand même la cause de la mort d’un Green Lantern et la destruction d’une planète. Si il n’avait pas voulu jouer au malin avec la sonde des red lanterns, leur vaisseau n’aurait pas son hyper propulsion naze et le vaisseau n’aurait jamais été marqué avec un traceur conduisant les red lanterns sur la planète qu’ils détruisent. Bravo Hal, c’est bien.

Globalement, ce pilote place plutôt bien tous les éléments nécessaires pour la suite. On entre assez bien dans le sujet malgré l’absence d’un épisode « origine » et les explications sur qui est qui et qui fait quoi passent bien et naturellement. L’ennemi est bien présenté même si le coté rageux des red lanterns est fortement adouci (en version papier, la plupart ne semblent pas capable de réflexion tant ils sont aveuglés par leur rage et ressemblent plus à des bêtes féroces qu’autre chose). Et les enjeux sont amenés plutôt correctement aussi. Donc ce qui est attenu est là et c’est bien.

Par contre, j’ai plus de mal avec le ton de la série. D’un coté, cela reste très léger et basé sur une action sans grande réflexion, dans le pur style d’une série pour les jeunes. Mais de l’autre coté, la série s’ouvre quand même sur une mort d’un héros, puis par la suite un autre se sacrifie et pour rien puisque sa planète est quand même détruite (enfin cela laisse le temps aux autres d’évacuer la population mais bon). C’est quand même hard pour une série basique pour les jeunes. Donc au final, sur quel pied va danser la série et à quel public va-t’elle s’adresser ? Je ne saurais trop dire.

L’autre problème que j’ai, c’est avec le style graphique tout en 3D. En fait, on a la même 3D que pour Transformers Prime. Et si dans la série de robots, cela passe bien en raison de la nature robotique des protagonistes, j’ai vraiment eu beaucoup de mal là avec des humanoïdes. Le style est beaucoup trop simpliste et dépouillée pour me plaire. Et surtout, l’animation s’avère extrêmement limitée. Voir courir Hal est une plaie tellement c’est raide et lent alors qu’en vol ou dans l’espace, cela passe un peu mieux. Mais bon, globalement, la série aurait gagné à conserver un style traditionnel en 2D.

Bref, 6/10

Je suis assez peu convaincu par cette nouvelle série en raison de son aspect graphique et son animation qui me rebute et par le coté trop basique qui semble se dessiner pour la suite. Je vais continuer à suivre mais bon, je ne reviendrais pas chaque semaine en faire la review non plus.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire