Doctor Who – Episode 6.12

Closing time

Saison 6, Episode 12 sur 13
Diffusion vo: BBC 1 – 24 septembre 2011

Le docteur va mourir mais avant cela, il va faire du baby-sitting chez son ancien colocataire.

Il est libre le docteur (qui s’appelle donc Max sinon la référence ne marche pas). Plus de rousse horrible. Et quand il l’aperçoit, il se planque vite fait de peur qu’elle le voit et se retape l’incruste dans le Tardis. De toute façon, une splendide carrière de mannequin (hum hum) pour parfum l’attend. Il faut sous entendre que Amy pue au naturel ?

Donc le docteur est seul et va mourir. Il va donc dire au revoir à ses connaissances et donc, cela se limite à Craig, son ancien colocataire parce que bon il n’a personne d’autre. Donna, il ne peut plus la voir, Rose n’est pas là et Martha a été effacé de l’existence parce que personne ne veut se souvenir d’elle malgré le fait qu’elle était bien (par rapport à Amy). Bon, il pourrait aller voir Jack Harkness mais voilà, il a honte de la loque qu’il est devenu depuis qu’il vit avec « le docteur Pratt de Urgences » aux Etats-Unis.

Donc c’est parti pour un tandem de choc. Et que c’était bon de retrouver le docteur comme je l’imagine. Un peu d’humour, du loufoque, du décalé, un chouïa d’action et un vrai compagnon … euh partenaire, avec lui. Les répliques et les scènes cultes sont légions dans cet épisode qui exploite au mieux son environnement et sa situation. Les chut et le langage bébé sont extrêmement efficaces.

Voilà, on a un semble qui ne paie pas de mine comme ça mais qui permet au temps de filer sans aucun problème. Seule la fin n’est pas vraiment à la hauteur. Globalement, les cybermen auraient puêtre remplacé par n’importe quel ennemi lambda. Ils n’apportent rien si ce n’est l’assurance qu’on ne les reverra pas avant un petit moment, Moffat n’aimant jouer qu’avec ses créations et ridiculiser celles des autres. Autant s’en débarrasser à ce moment-là. Dommage, surtout que l’ensemble de la conversion est tournée en ridicule, surtout avec la défaite grâce au pouvoir de l’amour. Même le scénariste, par la bouche du docteur, reconnait que c’est du grand n’importe quoi.

Et il y a la seconde fin, la partie ajoutée parce que Moffat voulait surexciter les fans. Même moi qui ne suit pas fan, je n’avais pas besoin d’une scène teasing pour revenir au prochain. Je veux les réponses (afin de pouvoir chier dessus la semaine prochaine ^^ ). Non seulement, elle est inutile mais en plus elle dénote totalement avec le ton de l’épisode. Il y avait sûrement meux à faire pour introduire le final, surtout qu’on avançait bien avec ce docteur vieilli et usé qui arrive à bout et qui est résigné, comme le constatent les trois enfants.
En plus, personne n’y croit à River Song dans la tenue d’astronaute. Mais bon, voir les silences, la eye patch lady et River, les trois créations que je hais de Moffat dans le même plan, je dis bravo. Il ne manquait que Amy. Mais bon, elle ne pouvait pas être là, elle avait sûrement un photoshooting pour une marque de poulet pour les filles qui attendent, ou un truc dans le genre.

Bref, 8/10 (6/10 avec la scène finale)

Un épisode très drôle, très fun, très plaisant, avec un compagnon actif et au niveau. Un vrai plaisir que de suivre ce couple d’un jour ensemble. Tout allait bien et puis patatra, la fin rajoutée qui dénote et qui fait chier

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire