Switched at birth – Episode 1.10 – Summer finale

The homecoming

Saison 1, Episode 10 sur 32
Diffusion vo: ABC Family – 8 août 2011

Bay retrouve son père alors que les sentiments pour Emmett se dévoilent.

Ca y est, c’est la pause. Et je reste quand même perplexe sur la capacité de la série à tenir sur encore 22 épisodes minimum. La série est quand même devenue la plus regardée de la chaine américaine ces derniers temps. Donc va falloir en faire tomber une enceinte ou en mettre une à la gym au niveau olympique. Ou faire venir Raven en récurrente si on veut achever la série. Non parce que sans une idée de génie, je ne vois pas comment ils vont pouvoir faire encore 22 épisodes tout en tenant en haleine les téléspectateurs en pleine saison. Déjà que là sur 10 épisodes, c’était quand même limite. Rappelons-nous de l’intrigue poker. Ou constatons que le procès contre l »hôpital traine en longueur avec encore un nouvea urebondissement afin de repousser l’échéance de sa résolution. Et les filles finissent sur une intrigue hyper basique de rivalités entre soeurs pour le même mec.

Depuis quand je les fais toutes craquer ?

On donc Daphné qui révèle ses sentiments à Emmett parce qu’elle se rend compte qu’elle le perd. Donc elle veut se battre pour l’obtenir et cela la rend quand même assez antipathique, la faute au coté trop mimi du couple formé avec Bay qui traverse dans cet épisode sa première crise avec brio, concluant superbement le truc avec les premiers mots d’Emmett. C’était vraiment touchant et beau, surtout avec le discours avant qu’il n’y a qu’une seule Bay et tout ça … Donc du coup, voir Daphné vouloir les casser juste par jalousie finalement, cela me fait un peu la détester quand même. Par contre, un détail pour l’avenir de la séri: ne plus faire s’engueuler en même temps deux sourds. Merci.

Sinon, on a Toby et son pote qui partent en concert avec Emmett. Et là, ils ont raté le super cliffhanger, surtout après que Emmett ait rappelé qu’il était largué dans les conversations des entendants. J’attendais les deux idiots avoir un accident en pleine campagne et seul Emmett conscient mais incapable d’appeler les secours. Oui, je suis un peu sadique mais bon, ça aurait eu plus de gueule que « grrr, je vais continuer à me battre pour avoir Emmett ! »

Et aussi plus de gueule que « mais en fait, je t’aime toujours Regina et je vais rester ». Car oui, papounet est arrivé, un peu maladroitement « oh ben j’ai vu la promo de l’exposition de l’école dans le journal alors hop, je suis passé ». Le retour du père est assez mal amené et assez mal géré. Il y a finalement peu de contacts avec les deux filles et j’ai du mal avec les réactions de John, même si elles sont compréhensives. Bien sûr que c’est un connard qui vient foutre la merde mais j’espère que les dégats seront limités. J’espère surtout qu’il ne va pas faire replonger Regina dans l’alcool. Pauvre Regina. Son ex revient et elle a une intrigue secondaire un peu bidon avec « oh je ne suis pas contente de mon salaire alors je vais ouvrir mon propre salon de coiffure ». Oui, ok, mais pourquoi maintenant ? Ca sent quand même le gros justificatif improvisé pour l’impliquer dans l’interminable procès contre l’hôpital.

En fait, je me rends compte qu’après 10 épisodes, la pauvre Regina n’a pas eu grand chose à faire, comme la pauvre Kathryn. Et même John n’a pas eu grand chose au final. Heureusement qu’il lui reste le basket pour l’occuper …

Bref, 6/10

Un summer finale qui montre quand même bien les limites actuelles de la série. Il va falloir trouver de bonnes idées pour relancer les personnages parce que là, ils vont agoniser durant les 22 prochains épisodes à ce rythme.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

2 commentaires pour “Switched at birth – Episode 1.10 – Summer finale”

  1. Maxwell39 dit :

    J’ai repris la série a l’occasion de ce summer final mais ça ne m’a pas plus emballé que les premiers épisodes. Il est vrai que voir s’engueuler 2 sourds, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux, c’est vraiment bizarre…
    A croire également qu’aucun acteur aux états-unis n’est capable de parler français pour faire jouer le mec qui jouait déja le frenchi dans brothers & sisters.

  2. Vikthor dit :

    J’ai pris plaisir à suivre ces dix épisodes, mais je ne vois pas non plus comment les scénaristes vont parvenir à nous tenir en haleine toute une saison. Il aurait été plus judicieux de faire intervenir le père de Bay plus tard.

    Ils ont déjà exploité toutes les relations possibles, mais ils vont sûrement faire revenir Ty et Liam afin de compléter le panier de crabes. Il va falloir que les scénaristes développent les relations entre les parents mais la série va se « One Tree Hill-iser » ou se « Spelling-iser » car Bay/Daphne est un remake de Nathan/Lucas comme le montre l’ultime scène du summer finale.

    Bref, après dix épisodes, le charme opère toujours et j’aime bien le fait d’avoir du mal à choisir mon camp car les motivations des personnages sont bien établies (j’ai apprécié le fait que Daphne devienne antipathique et Bay sympathique contrairement au postulat de départ), même si comme tu l’as analysé, la résolution des intrigues laisse à désirer.

Laissez un commentaire