Transformers Prime – Episode 1.07

Scrapheap

Saison 1, Episode 7 sur 26
Diffusion vo: The Hub – 18 février 2011

Un étrange objet est trouvé dans les contrées glacées de la planète. Les Autobots le ramènent à leur base mais cela s’avère une très grosse erreur …

Et voilà un épisode « d’horreur » puisqu’il est bien sûr inspiré des Gremlins avec ces mignons petits bots qui se transforment en monstres lorsqu’on les nourrit. Sauf que là, on le fait à la sauce cybertronienne puisque ces scrapheap sont friands de métal, et plus particulièrement de métal vivant, ce que sont les Autobots.

On retrouve donc un schéma classique du genre avec le huit-clos de la base et les gentils face à une menace inarrêtable. Le déroulé est là encore classique. Le problème est de réussir à instaurer une tension dans ce genre d’histoire. Et l’épisode y parvient. Les scrapheap se multiplient et posent un réel problème par leur nombre qui permet d’installer la peur, peur parfaitement renforcée par les autobots qui pour le coup, semblent terrorisés et font bien passés le message. La non humanité des robots est un problème pour les émotions mais là, cela fonctionne parfaitement. Ils arrivent à faire passer leur terreur et même leur agonie sur la fin. On les sent à bout. On sent également bien le courage et la force dont fait preuve Bulkhead pour se surpasser et attirer les boules de métal dans le tunnel.

Ce courage de Bulkhead ne sort pas non plus de nulle part, Optimus l’ayant évoqué, ayant parlé de sa force intérieure auparavant, dans l’intrigue secondaire de Optimus et Arcee coincés au pôle. Cette intrigue secondaire n’a qu’un seul but: servir l’intrigue principale puisque la situation de ces deux-là permet d’augmenter la tension à la base, et donc, de préparer l’effort de Bulkhead.
En plus, grâce à cette intrigue, la personalité des autobots s’affirme vraiment pour la première fois. On a Optimus le sage, Arcee l’impulsive, Bulkhead le courageux bourrin, Bumblebbe le sympa déterminé et Ratchet le grincheux.
L’épisode installe également les humains comme nécessaire aux Autobots. Jusque là, on pouvait encore se demander ce qu’ils faisaient là avec eux. Maintenant, on le voit, ils sont utiles et apportent un plus à l’équipe Autobots, un plus nécessaire et indispensable.

Bref, 7.5/10

Un épisode qui installe une certaine tension mais qui échoue quand même à instaurer une vraie peur pour le sort des robots. Heureusement, il permet d’installer définitivement la place et le rôle de chacun dans l’équipe des Autobots. Et il le fait très bien.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire