Pretty Little Liars – Episode 1.01

Retour à Rosewood
Pilot

Saison 1, Episode 1 sur 22
Diffusion vo: ABC Family – 8 juin 2010
Diffusion vf: Orange cinéhappy – 23 janvier 2011, June

Un groupe d’amies fait la fête. Mais l’une d’entre elle disparait. Un an plus tard, Allison est toujours portée disparue et les amies se sont éloignées …

Je hais Maxx. Mais vraiment beaucoup quoi. Si je me suis retrouvé à regarder ce pilote, c’est de sa faute. Il m’y a contraint en usant de chantage. Une demi saison des jolies petites menteuses contre la review de Treme. Bah tant pis pour la review de Treme. Me faire 10 autres épisodes, je ne pourrais vraiment pas. Déjà que j’ai mis 1h50 pour finir ce pilote de 41 minutes …

T'inquiète pas, je ne fais pas de bruit en dormant !

Oui donc, je n’ai pas aimé. Ce qui n’est pas trop une surprise vu que je n’ai pas une très grande prédisposition aux dramas, encore moins aux teen dramas (impossible de finir les pilotes de One Tree Hill et de Gossip Girl qui étaient pourtant bien mieux). Maintenant, je peux envisager qu’on aime le genre et dès le pilote remplit bien son office. Il nous présente les personnages, la situation et le fil rouge de la série. Tout ce qu’on demande à un pilote est là.
Coté réalisation, c’est plutôt pas mal. Il n’y a rien d’original mais on évite les multiples filtres à la con et le rendu global n’est donc pas moche.
Coté sonore, c’est du teen drama donc 39 minutes sur 40 de pop plus ou moins à la mode, plus ou moins soupe commerciale, plus ou moins écoutable.
Donc voilà, dans la forme, rien à redire à ce pilote qui remplit toutes ces fonctions.

C’est dans le fond que ce n’est vraiment pas possible pour ma part. Déjà, remaker sans l’avouer Souviens toi l’été dernier, slasher honnête mais dont on aurait pu se passer des 2 suites, c’est limite. Ah non, pardon, on adapte un livre, c’est tout à fait différent.
On a donc de mystérieux messages, la plupart par texto sur le smartphone. Et c’est là le meilleur de l’épisode. Les messages sont quand même bien funs -A. Et c’est donc le fil rouge de la série qui va pousser les ex amies à se rapprocher à nouveau puisqu’il faut découvrir qui est -A et éviter que ce -A révèle les secrets honteux qui leur foutront la honte de la mort si ils étaient révélées publiquement. C’est quand même bidon comme point de départ mais bon, soit. Et en plus, cette scène finale est quand même celle que j’ai préféré.

Fais attention ! j'ai entendu dire que la bouffe en prison rendait grosse ! - A

En fait, le problème, c’est juste les personnages. Ils sont juste clichés et insupportables. Aucun attachement ne ressort pour eux, aucune empathie. En fait, j’en ai rien à foutre. Je ne peux même pas dire à la fin que je voudrais les voir subir les térribles révélations des secrets, non. Je m’en fous tout simplement de la vie de ces énièmes pétasses riches adolescentes surcaricaturales entre celle qui vole des lunettes de soleil, celle qui couche avec son prof et celle qui est mal traité par sa pétasse de grande soeur. Sans oublier celle qui va finir super rebelle avec sa nouvelle amie qui l’incite à fumer un joint !
Personne n’a une petite bombe atomique à perdre au dessus de Rosewood ?

Bref,

Le pilote remplit ses obligations de pilote dans la forme et le fait plutôt bien. Le problème vient du fond, j’en ai rien à battre de tous les personnages qui ont une vie pathétique et que je n’ai ni envie d’aimer, ni de plaindre, ni de détester. Faites ce qui vous plaira mesdemoiselles, je m’en moque totalement, je ne serais pas là pour vous voir remuer du vent dans les épisodes suivants.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

4 commentaires pour “Pretty Little Liars – Episode 1.01”

  1. Chouchi27 dit :

    Dès que je pourrais, je regarderais cette série après je ne m’attends pas à des merveilles mais j’ai bien envie de la découvrir

  2. Maxwell39 dit :

    Je n’ai qu’une chose à dire, « oh my god » ! Contrairement à toi Nico, j’aime bien les teen dramas mais la ce n’est pas possible, j’ai eu un mal fou a finir cet épisode. Autant certaines séries peuvent faire de bons guilty pleasure mais même traitée comme telle je ne pourrais pas. Merci vraiment Maxx pour pour avoir insisté auprès de Nico pour qu’il regarde cette « chose » et pour qu’il nous la rewiew …

  3. Perryn dit :

    Honnêtement je ne me souviens pas de ce que j’ai ressenti en voyant le premier épisode mais quel que soit mon sentiment après un pilote, je m’oblige toujours à en regarder un ou deux de plus pour me faire un avis objectif. Et je dois dire que je suis plutôt contente de l’avoir fait en ce qui concerne cette série parce que je pense que c’est une bonne série, assez bien foutue, pleine de suspens et de rebondissements. Les personnages qui pouvaient paraître caricaturaux prennent de l’ampleur au fil des épisodes et sont tous attachants chacun à leur manière. Il y a bien évidemment le fil conducteur représenté par le/la mystérieux(se) -A- qui nous surprend/agace/horrifie d’épisode en épisode et dont on cherche l’identité avec un intérêt grandissant.
    J’ai vu que tu avais suivi la saison de Nine Live of Chloe King en entier (moi aussi) et je pense qu’elle était nettement moins bonne que celle de PLL. Alors peut-être pourrais-tu donner une seconde chance à ces pétasses riches adolescentes!! Moi, en tout cas, j’y prends un plaisir non dissimulé chaque semaine! 😀

  4. Nico Speedu dit :

    Je suis d’accord sur le principe de laisser une chance au delà d’un pilote parce que voilà, parfois, le pilote est raté, comme Vampire Diaries qui s’affirme au 3eme ou 4eme épisode. Mais là, PLL fut vraiment une torture pour moi et les avis que j’ai eu derrière n’ont pas laissé présager de meilleur donc cela ne m’incite pas à continuer au delà, surtout qu’il y en a beaucoup à rattraper. Chloé King est mauvaise aussi mais a eu l’avantage que je n’avais pas de retard dessus et qu’il n’y avait pas grand chose non plus d’autre à voir.

    The Lying Game rejoint d’ailleurs PLL, je n’ai pas réussi à terminer le 2 et comme la vraie rentrée arrive, tant pis pour Emma et Sutton.

Laissez un commentaire