Desperate Housewives – Episode 7.16

Rien à déclarer
Searching

Saison 7, Episode 16 sur 24
Diffusion vo: ABC – 6 mars 2011
Diffusion vf: Canal + – 2 juin 2011

Susan pervertit Mike dans les bois, Gabi fait plus gamine que Juanita lors du spectacle de l’école, Bree se mèle de ce qui ne la regarde pas.

Boucler les intrigues, c’est bien. Sauf qu’il n’y a rien derrière pour les personnages et ils se retrouvent alors le regard vide et morne, assis sur le canapé à attendre que cela se passe ou alors à sortir une idée venue de nulle part.

Prenons Renée. Elle s’emmerde depuis 16 épisodes maintenant. Je dirais même que Renée Perry, elle dépérit à Wisteria Lane. Et pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé de la raccrocher à quelque chose. Toutes les combinaisons possibles ont été tenté. Ils ont juste oublié d’essayer de lui donner un poil de consistance pour qu’elle puisse vivre seule et non pas en étant dépendante de la wife sacrifiée de la semaine au babysitting de la vieille peau mal tirée.
Et manque de bol, cette semaine, on sort une envie de gamin à Renée. Ca vient de nulle part et ça permet à Lynette de montrer encore une fois à quel point elle est tellement meilleure que tous les autres mortels. Pourtant, c’était une intrigue qui avait du potentiel avec le babysitting par Renée. Sauf que ça tourne simplement au pathétique dans le restaurant. Au final, Lynette et elle auront brassé du vent, vraiment.

Du coté de Gabi, bah, c’est pareil. Je peux vous renvoyer à 10 reviews au moins tellement l’intrigue est déjà vue pour Gabi et Juanita. Et aucune surprise ne vient perturber le déroulement de ce schéma classique qu’on retrouve dès que les scénaristes n’ont pas envie de faire fonctionner le moindre neurone pour concocter une intrigue mère – fille chez les Solis. On appréciera également au passage à quel point Carlos est un père indigne de ce nom vu qu’il ne va même pas au spectacle de sa fille.

Tu vas beaucoup me manquer. Big Snif.

Du coté de Bree, il n’y a plus rien de rien. Elle ne peut même pas noyer son désespoir dans l’alcool. La pauvre. Seule la scène avec le révérend vaut le détour, surtout par les répliques de l’homme de foi qui sont excellentes (« qui avez-vous tué cette fois-ci Bree ? »). Après, Bree se met en quête du rein de Susan qui préfère aller culbuter Mike dans les bois en pleine reconstitution de la guerre de secession plutôt que de trouver le moyen de s’en sortir.
Il y avait bien mieux à faire avec cette histoire de rein mais les scénaristes ne cherchent pas à se fouler. La rage de Mike devant son impuissance, la résignation de Susan, … tout cela méritait un plus ample développement mais pour cela, il aurait fallu que les scénaristes réflechissent au lieu de remplir de pleins de mini intrigues l’épisode. Au passage, caviar et saumon pour le pique nique ? La pauvreté n’est plus ce qu’elle était quand même.

Au final, Susan va mourir, elle n’a qu’une chance sur 1000 d’avoir un rein et … deux dans son voisinage immédiat sont compatibles … Enfin 4 reins du coup. Dont deux tout frais, offert gracieusement par Beth qui préfère se suicider que de rester un épisode de plus dans la série. Il faut dire que le personnage était arrivé au bout de ce qu’il pouvait apporter et c’est dommage. Avec une meilleure exploitation, je l’aurais bien vu rester à résidence dans Wisteria Lane. Le personnage était très bon et l’actrice excellente. En plus, elle avait une raison d’être là et la place pour être là, contrairement à Renée.
En plus, elle part un peu facilement au lieu de se battre pour regagner Paul, pour s’opposer à sa mère et tout ça. Là encore, le suicide parait précipité. Il aurait fallu développer plus le sentiment de rejet et de voie sans issue. Tout s’active seulement lors de la dernière scène du précédent épisode quand Paul la met dehors et dans cet épisode, elle a très peu de scènes, encore une fois à cause de la multiplication de mini intrigues, dont la moitié n’ont pas le moindre intérêt. Vraiment dommage pour Beth.

Bref, 3/10

La série pédale totalement dans la semoule, incapable d’avoir la moindre direction pour ces personnages et souffrant d’un pool de scénaristes qui ne risquent pas d’user leurs neurones préférant remplir l’épisode de mini intrigues sans intérêt plutôt que de développer correctement les intrigues à potentiel. Vraiment dommage.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Un commentaire pour “Desperate Housewives – Episode 7.16”

  1. delromainzika dit :

    HAnnnn. Cet épisode était fun un peu quand même. Moi j’ai bien aimé 🙂

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Desperate Housewives – Episode 7.15

Tout va bien, ne t'en fais pas Farewell letter Saison 7, Episode 15 sur 23 Diffusion vo: ABC - Diffusion...

Fermer