Les portes du temps – Episode 5.02

Series 5, Episode 2

Saison 5, Episode 2 sur 6
Diffusion vo: Watch – 31 mai 2011

Abby, Matt et Connor partent refermer une anomalie sous marine.

Cette semaine, l’équipe rencontre un liopleurodon qui est une espèce de pliosaure, une famille de grands reptiles marins carnivores ayant vécu du milieu à la fin du jurassique (il y a environ 160 millions d’années). Le lipleurodon serait la dernière espèce sous marine à 4 nageoires distinctes ayant vécu sur Terre. On en trouve des fossilles principalement en Allemagne et au Royaume-Uni (l’Europe actuelle était recouverte par les mers à l’époque). Mais des traces ont également été découverte au Mexique par exemple, avec des fossiles qui ont estimé que le liopleurodon pouvait atteindre une taille d’environ 25 mètres. Cela en ferait le plus grand prédateur marin n’ayant jamais existé, même si plusieurs théories affirment que d’autres pliosaures dépassaient le liopleurodon.
L’épisode fait également appel à un « raptor nageur », invention pour la série, les raptors n’étant pas nageurs et vivants dans des zones semi arides. De plus, les « raptors » étaient recouverts d’un duvet de plumes, ce qui est problématique pour évoluer dans l’eau.

Mais cela n’empèche que les scènes étaient vraiment bonnes avec ces dinosaures dont les animations assuraient cette fois-ci et ne laissaient pas l’impression d’avoir été fait à la va-vite comme parfois depuis la saison 4. Il faut dire que le liopleurodon est un animal maitrisé par la production puisqu’il apparaissait déjà dans l’épisode 3 de Sur la terre des dinosaures, série documentaire de la BBC créée et produite par les mêmes personnes que Primeval. Le modèle 3D existait donc déjà, il suffisait de l’actualiser à la situation.
Et c’étaitfranchement bien fait. J’ai adoré et je me suis repassé plusieurs fois la scène où le raptor est torpillé et que le liopleurodon le bouffe. C’était vraiment classe, tant dans la mise en scène que dans l’animation des bestiaux.

Je n'avais jamais remarqué son tatouage ! Ca m'a plus frappé que la clé en mousse ^^

Sinon, l’épisode reste d’un classique absolu pour la série. Une anomalie, un monstre et l’équipe au milieu tentant de régler le problème. Mais avec une petite originalité cette semaine puisque cela se déroule en milieu sous marin et donc, avec le huit-clos qu’un sous marin implique. Néanmoins, les lieux changent mais l’exécution reste la même avec les membres de l’équipe allant à droite et à gauche pour régler les problèmes avant de renvoyer le dinosaure chez lui et de refermer l’anomalie. En fait, l’épisode m’a pas mal rappelé celui de la saison 4 dans le lycée. On retrouvait exactement la même dynamique en huit-clos, Becker en moins. Le pauvre, que devient-il ?
On peut aussi rajouter un bon point pour Lester qui fait son show comme je l’aime au CRA. Ca fait plaisir del e retrouver actif en coulisses. C’est quand même mieux que de le voir coincé dans les embouteillages.

Sinon, on poursuit le développement de l’arc New dawn, sans rien révéler. L’épisode se contente de séparer un peu plus Abby et Connor, Connor étant vraiment devenu amoureux de son Phillip. Ce n’est même plus du subtext à ce niveau quoi. Ca doit être la barbe qui fait cet effet à Connor.
Par contre, j’ai vraiment bien aimé que Abby ressorte Emily. De la continuité dans Primeval ? Et oui. Soyons honnêtes, on l’avait déjà tous zappé la petite Emily. Sauf que voilà, Abby a découvert qu’après son retour au 19ème siècle, son amri l’a fait enfermé à l’hôpital Bedlam, au motif qu’elle était devenue folle. COmment Matt va réagir à cela ? C’est bête mais j’espère qu’il va sauter dans une anomalie pour aller la sauver. Mine de rien, malgré la lourdeur du développement du couple en saison 4, bah, j’ai fini pour accrocher à eux deux et j’ai envie de les voir heureux ensemble maintenant. C’est malin ça.

Bref, 5/10

Un épisode archi classique de la série, avec un schéma bateau si je puis dire mais à la réalisation toujours efficace. Mais bon, la série pourrait faire mieux et même si il y a quelques touches de continuité bienvenues, cela est quand même trop peu pour que cet épisode ne soit pas « inutile ».

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Doctor Who – Episodes 6.05 et 6.06

The rebel flesh / The almost people Saison 6, Episodes 5 et 6 sur 13 Diffusions vo: 21 et 28...

Fermer