The Event – Episode 1.20

One will live, one will die

Saison 1, Episode 20 sur 22
Diffusion vo: NBC – 9 mai 2011

Sean et Vicky vont faire les courses, Sofia met des trucs dans le nez des gens et Simon se fait un ami et une amie.

The Event assume totalement son pompage de 24. Ca bouge tout le temps, ça enchaine les rebondissements les uns après les autres et cela développe deux intrigues en parallèle, une politique et une bourrine.

Ca a l'air super intéressant ce qu'il y a par là !

Coté bourrin, Sean répond presque présent. Son combat contre le méchant sans nom était réaliste et c’était bien dans l’idée. Sauf que concrêtement, le résultat est ridicule à l’écran. Pourquoi ils n’assument pas et n’en font pas une vraie machine à tuer spectaculaire ? De toute façon, niveau crédibilité, c’est fini depuis longtemps pour ce pauvre petit ingénieur en informatique qui se retrouve à parcourir le monde pour le sauver accompagné d’une bombasse ex espionne. Ah Vicky … Tu me manqueras l’an prochain avec tes beaux cheveux raides et le cuir que tu portes si bien … D’un autre coté, elle a de la chance que la série soit (probablement) annulé l’an prochain. Elle n’aura pas le temps de connaitre le sort peu envieux des ex de Sean.

Justement, puisqu’on parle de l’ex de Sean, on parle de Leila. La pauvre n’a plus d’intrigues depuis 7 ou 8 épisodes. Et voilà qu’on lui en file une qui consiste à faire pénétrer par le truc tout jaune de Sofia et par la narine gauche s’il vous plait. Et ce truc est juste un super virus mutant de la grippe espagnole, super mortel pour les humains, ce qu’elle est à moitié et super pas mortel pour les autres, ce qu’elle est à moitié. Du coup, j’imagine Leila coupé en deux au milieu maintenant … Ou Leila zombifiée. Oh, ça serait super drôle une Leila zombie.
En tout cas, même si le plan de Sofia est bien mené, celui-ci est super casse gueule parce que bon, ils ont beau être super avancé, il n’y en a pas un pour leur expliquer que le virus pouvait muter dans le corps de Leila afin de devenir mortel pour eux aussi maintenant. Mais bon, Sofia a une excuse. Elle a les neurones gelés après 60 ans en Alaska.

C'est très douloureux de s'assoir maintenant pour ce bon vieux Raymond

Et donc, il y a le coté politique. Simon retrouve Blake comme prévu sauf que les deux sont génés par les président. Et là, on assiste à de beaux échanges de mensonges et faux semblants. Certes, cela reste très plan plan et prévisible à mort mais c’est toujours sympa à voir, surtout avec les touches over the top du style la trappe dans l’entrepôt, le missile pour le détruire ou le mec hyper recherché qui est planqué en fleuriste de l’hôpital super verrouillé et hyper protégé à mort.
En tout cas, on a bien vite oublié le coté traitresse possible de madame Martinez. Comment ça c’était une intrigue captivante qui n’avait absolument pas pour but de remplir avec du vide deux épisodes ? Je ne vous permets pas de le dire même si je l’avais fortement pressenti dans les reviews des dits épisodes.
En tout cas, j’ai adoré la tronche de Raymond Jarvis (pas Domenech même si je l’imaginais avec la même tronche quand ils sont venus lui dire qu’ils ne descendraient pas du bus à la coupe du monde). J’ai bien aimé la tronche quand il a compris que Sofia lui avait bien mis profond et que Blake avait enfoncé le truc encore plus profond. Il est bien dans la merde, il le sait et ça promet. Je sens un Raymond déchainé pour qu’il sauve sa peau ! Déjà quand il est moyennement en danger, il y va à coup de missiles alors avec un vrai danger, ça sent l’avion direct dans sa face au président ! Quoiqu’il l’a déjà fait, ça fera un peu redite quand même.

Bref, 7/10

Episode qui se laisse suivre sans problème, avec juste ce qu’il faut de touche over the top pour rendre fluide l’enchainement des multiples rebondissements téléphonés.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Hellcats – Episode 1.21

Land of 1000 dances Saison 1, Episode 21 sur 22 Diffusion vo: The CW - 10 mai 2011 Un marathon...

Fermer