Desperate Housewives – Episode 7.06

Effroyables voisins
Excited and scared

Saison 7, Episode 6 sur 24
Diffusion vo: ABC – 31 octobre 2010
Diffusion vf: Canal + – 28 avril 2011

Halloween s’invite à Wisteria Lane et s’accompagne d’une massue de cor magnon pour Susan, d’aveux pour Bree, de jalousie enfantine pour Gabi et de pertes de mémoire pour Lynette.

Woué ! Pas de Renée cette semaine. Juste deux scènes qui ne servent à rien et qui auraient pu être pour n’importe quelle wife. Elle n’apporte vraiment rien de rien dans la rue et ça me gonfle de voir à quel point la série insiste sur elle et cherche à la mettre en avant. Tiens, Edie ou Katherine ne seraient pas apparu dans l’épisode par exemple. Elle doit avoir de sacrés dossiers sur Marc Cherry la Vanessa Williams quand même …

A part ça, du coté de Bree, maintenant qu’elle est débarassée de Renée, son intrigue gagne énormément. Déjà au précédent épisode, elle était bonne et là, elle confirme. Elle découvre petit à petit les casseroles que se traine Keith et cela se fait assez bien, de façon naturel même si j’ai trouvé un peu abusé, un peu too much la scène de Keith le biker à la fête. Mais derrière, les aveux de Bree sont bons, car elle s’ouvre avec Keith, chose qu’elle avait toujours eu du mal à faire. C’est du bon boulot niveau scénario avec de l’avancée qui me plait et deux acteurs au point.

Du coté de Gabi, ça ne décolle toujours pas. Halloween oblige, on ramène petite Garce (inversion de lettres volontaire). C’est lent, c’est lourd et c’est peu passionant. Il y avait sûrement mieux à faire pour exprimer la jalousie de Juanita et montrer qu’elle comprend que quelque chose cloche avec la petite Garce. Il reste quand même une super actrice avec celle qui joue Grace et de bons moments comme Juanita la main de velours, capable de piquer en douce les bijoux ou encore ses expériences capillaires.
Et puis l’épisode a un énorme mérite ! Il donne du temps d’antenne à Celia ! Et même une ligne de dialogue ! Enfin si on peut appeler son gargouilli comme un dialogue. C’était beau, c’était émouvant ! C’est tellement rare de voir Celia à l’antenne … J’e nsuis tout ému. Je ne m’en remettrais probablement jamais là.

Pour Susan, la guerre est déclarée avec Paul et les hostilités augmentent dramatiquement. Et plus on avance dans l’épisode, meilleur c’est. Mais bon, ce n’était pas très difficile avec un début loin d’être hyper raccord avec l’épisode précédent puisque pouf, elle dit tout à Mike comme ça alors qu’elle s’obstinait à rester muette quelques minutes avant, dans l’épisode précédent …  Cela est maladroit mais cela permet de relancer l’intrigue et d’offrir une excuse bidon pour l’absence de Mike à l’écran. Sérieux, il part 3 mois en Alaska (tiens, ce n’est plus 6 ?) mais qui va remarquer son absence ? Si il a eu 3 scènes en tout dans les 5 premiers épisodes, c’est le bout du monde quoi.
Donc voilà, Susan a perdu, malgré l’excellente scène au gourdin et Paul en sort grand vainqueur. Peu importe la tactique de Susan, il a un coup pour contre attaquer et en plus, il peut compter sur le soutien de sa femme qui n’a pas l’air super nette quand même. Je me prononcerais bien sur sa mère, sauf que je me suis spoiler la réponse déjà donc, je m’abstiendrais d’en parler, même si cela parait assez évident quand même, c’est bien évidamment Celia Solis. Elle prépare son coup en douce depuis des années, jalouse de sa soeur, jalouse de sa Garce de soeur, dégoutée par le pathétique des wives … Elle a prévu un plan imparable qui fera d’elle l’impératrice de Wisteria Lane et Beth est son général des armées ! Le nom de code étant Maman, bien évidamment, histoire de détourner l’attention. Oui, je raconte un peu n’importe quoi mais bon, voilà, faut bien que quelqu’un lui invente une vie à cette pauvre Celia Solis que les scénaristes boycottent.

Enfin, il y a Lynette, Tom et sa mère. Et c’est poussif au début mais les scènes entre son départ pour acheter des friandises et son départ de la maison tout court sont tout simplement parfaites et magistrales, les 3 acteurs étant à leur top.
Déjà avant, même si j’ai trouvé les premières scènes de l’épisode un peu poussives, on ressentait bien chez Tom l’inquiètude et son refus d’accepter la vérité. Cela préparait bien à la scène où il assiste à la gifle sur sa femme. Grant Show est magistral à ce moment, faisant passer parfaitement sa surprise puis sa résignation rien qu’avec son visage. C’était parfait.
Le départ par contre, a été entaché pour moi par la peur constante que Tom craque et pourrisse le tout en proposant à sa mère de rester. Je l’aurais tué si il faisait ça. Non, maintenant, on reverra juste la mère ultérieurement quand elle l’appellera au secours, on l’aura 2 ou 3 épisodes à la maison avant que TOm accepte de la ramener à la maison de retraite, puis encore un retour, quand la maison l’appellera parce qu’elle se sera fait la malle après avoir totalement perdu la boule. Brrrr, j’en frissonne d’avance.

Bref, 8/10

Les intrigues prennent un peu de temps à démarrer dans cet épisode mais Bree et Susan offrent du très bon et Tom de l’excellentissime. Seule Gabi se traine pathétiquement avec son intrigue de Garce …

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

3 commentaires pour “Desperate Housewives – Episode 7.06”

  1. delromainzika dit :

    J’ai pas trop aimé cet épisode moi. Donc voilà ^^

  2. MMM dit :

    @ nico t’as pas plutôt envie de reviewer du hawaï -O five plutôt que regarder les sketches pathétiques des Delfinos?
    Meufs sexy garanti ^^ 😉

  3. Syra dit :

    Nico, c’est pas Grant Show qui joue Tom. Je ne sais plus son nom mais c’est un autre acteur de Melrose.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Desperate Housewives – Episode 7.05

Femmes libérées Let me entertain you Saison 7, Episode 5 sur 24 Diffusion vo: ABC - 24 octobre 2010 Diffusion...

Fermer