Stargate Universe – Episode 2.18

Epilogue

Saison 2, Episode 18 sur 20
Diffusion vo: SyFy – 25 avril 2011

L’équipage du Destiny cherche à savoir que faire des rescapés et tombent sur les archives de leur civilisation …

« 2000 years on the other side of the universe and beef jerky survives ! » – Greer

Once upon a time … Il était une fois des rescapés d’un vaisseau spatial coincé sur une planète. Ils se marièrent et eurent beacuoup d’enfants. Surtout Greer. Un vrai lapin celui-là. Voilà. L’épisode est quasi résumé. On se concentre donc sur les premiers pas de cette civilisation construite par les rescapés du Destiny, de leur arrivée sur une planète inhospitalière jusqu’à l’ouverture d’une école par la dernière survivante du Destiny, Camille Wray. L’absence de sexe préserve donc vu qu’elle a refusé de se trouver une conquête, restant fidèle à son âme soeur sur Terre. C’était censé être beau, c’est juste ridicule ou pathétique, au choix. Il faut dire que je ne suis pas non plus le plus romantique des mecs et que Camille est très loin d’être mon perso préféré. En plus, sans vouloir être vexant, j’ai eu du mal à percevoir le coté âmes soeurs liées pour la vie par delà les galaxies lors des séquences sur Terre en saison 1. Je reste encore traumatisé par l’intrigue du fauteuil.

Donc voilà, l’équipage du Destiny explore les archives de cette civilisation, se concentrant bêtement sur les premières années, histoire de savoir ce qu’ils vont devenir et on tombe sur du super mélo avec une touche petite maison dans la prairie. Bon, c’est regardable mais très loin d’être passionant quand même. J’ai juste bien apprécié Vanessa et le luxian, ainsi que Eli et le caporal qui se collent ensemble par dépit amoureux, les uns ayant perdu leur amour casé avec un(e) autre, les autres se sentant désespérement seuls alors qu’ils pondent tous des mioches. D’ailleurs, cette séquence était plutôt pas mal.

Sinon, on met du pseudo enjeu avec la planète qui se détruit pile quand ils arrivent. Dès qu’ils mettent les pieds sur cette planète, la destruction s’active et ils flinguent la planète en un peu plus de 12 heures. A croire que même la nature ne les supporte pas. On couple cette menace au fait que TJ va crever dans les 5 ans et plus d’une maladie génétique et que la solution pour la soigner est dans les archives. Ou pas. Tout dépend si cela fait parti du tiers téléchargé ou pas. Et là, cela coince un peu puisque l’épisode semble plus insister sur cette menace de mort éventuelle dans un futur assez lointain que sur la menace imminente de l’effondrement en cours du bunker. J’ai trouvé cela assez mal géré, surtout qu’en plus, on sait tous qu’on n’aura jamais le fin mot de la maladie de TJ. Mais bon, on les pardonne. Lors de l’écriture et du tournage, ils ne savaient pas encore pour l’annulation de la série.

Donc voilà, le Destiny a fait quelques provisions alimentaires et a téléchargé un peu d’archives et peut donc maintenant repartir après avoir mal géré d’autres points. On peut citer par exemple Rush qui est quasi absent des deux épisodes et fait ses trucs louches seul dans son coin. Dommage de ne pas avoir développé son point de vue: on s’en fout de la vie de vos doubles temporels ! prenons les infos utiles et partons. Il était le mieux placé pour développer cela vu qu’il n’est pas venu sur la planète, étant resté sur le Destiny.

Autre point mal géré, c’est le luxien amoureux. Il a eu une belle sortie avec sa chute. Je me disais: original comme moyen pour se débarasser d’un triangle amoureux bidon. Mais non, il n’est pas mort. En plus, cela sent assez vite la lourdeur avec TJ qui va être sous son charme vu qu’il l’a sauvé de la chute.

Non, encore une fois, c’est Greer qui est au top. Entre son coté lapin obsédé et son boeuf séché, il apporte les petites touches d’humour qui font mouche. Lui et l’ascenceur et sa musique … d’ascenceur justement. Scène très décalée et très drôle quand même.

Bref, 5/10

Après une première partie très intéressante, cette seconde partie se perd dans les méandres du mélo raté et peu intéressant et gère mal les priorités qui s’imposent à l’équipage. Il aurait fallu conserver le même scénariste sur les deux épisodes, de préférence Cooper qui a signé la première partie.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Doctor Who – Episode 6.01

The impossible Astronaut (1/2) Saison 6, Episode 1 sur 13 Diffusion vo: BBC 1 - 23 juin 2011 Le docteur...

Fermer