Nikita – Episode 1.19

Girl’s best friends

Saison 1, Episode 19 sur 22
Diffusion vo: The CW – 21 avril 2011

Alors que Nikita avait planifié son extraction du sein de la Division, Alex se voit confier une mission en tandem avec Jaden …

Episode à priori maudit pour moi. Déjà, ça commence avec le voisin. Et j’a iété bien eu. Je pestais comme un malade quand ils ont « révélé » le cliché qu’il était de la Division. Mais non, pire, c’était un rêve. Je ne sais pas si je dois soupirer de désespoir ou de soulagement pour le coup. En fait, cela reflète l’état d’esprit d’Alex. Elle a révé de la vie parfaite avec son voisin mais maintenant que cela est sur le point d’arriver, elle prend peur en quelque sorte. Elle ne sait pas trop ce qui peut l’attendre après. Elle va quitter la Division et ?  Et oui, que faire ensuite pour Alex ? Ce n’est pas comme si elle avait eu une vie avant, qu’elle pourrait reprendre. Sa place est à la division parce qu’elle est encore un atout dans la guerre et elle le sait.

De plus, Michael le rappelle et l’épisode l’établit bien. La division peut faire de bonnes choses, peut être utile pour protéger les innocents. Elle est simplement pervertie par Percy à sa tête. J’ai bien aimé ce point là parce qu’il amène officiellement de la nuance dans la série. Tout n’est pas noir, tout n’est pas blanc. Et cela amène à question de la légitimité de l’action de Nikita. Doit-elle parvenir à faire chuter la division ou seulement Percy ? On peut assez facilement s’imaginer que la Division peut redevenir une force du bien avec quelqu’un comme Michael à sa tête. Malheureusement, Percy n’est pas le seul ver dans la pomme.

En effet, la scène finale nous montre que Jaden ne vaut pas mieux. Elle était déjà insupportable mais cet épisode lui confère de l’importance et en fait une personne irrécupérable. Elle est pourrie jusqu’à la moelle. Elle sait qu’elle fait le mal et elle semble aimer ça. Ou tout du moins, cela ne lui pose aucun problème moral.
En fait, j’ai un double problème avec ce personnage. Je trouve déjà son actrice tout simplement mauvaise dans ce rôle. Elle n’est pas crédible. Ensuite, je trouve que le personnage n’arrive pas à faire qu’on aime son antipathie. Elle est juste détestable. Je n’arrive pas à l’aimer en tant que méchante. C’est juste un boulet qui se croit intéressante. D’ailleurs, elle ne manquait jamais quand on ne la voyait pas. Là, au moins, pour la première fois, elle ne m’a pas genée mais je sais que la série peut écrire un meilleur « meilleur ennemi » pour Alex.

Sinon, à coté de cela, on avait une intrigue action classique. Peut-être trop classique d’ailleurs. Les rebondissements étaient convenus et attendus. Aucune surprise ne vient perturbé le déroulement de cette intrigue vue et revue des centaines de fois par ailleurs. Mais l’exécution reste toujours aussi efficace, c’est déjà ça.

Bref, 8/10

L’épisode amène de très intéressants éléments pour rappeler que tout n’est pas blanc ou noir. De même, il développe bien l’état d’esprit de Alex. Malheureusement, il faut se coltiner Jaden …

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

2 commentaires pour “Nikita – Episode 1.19”

  1. DonkeyKing dit :

    Episode sympa, sans plus.

    C’est moi ou la relation Nikita/Alex/Michael ça fait vachement les deux parents qui se chamaillent pour élever leur enfant comme ils veulent ?

  2. tao dit :

    Bien aimé cet épisode. Je suis d’accord sur tes remarques. On apporte de la nuance sur le rôle de la Division qui est pas « pure evil ». Si la Division était dirigée par Michael, elle ne serait pas diabolique, mais dans ce cas, il n’y aurait plus d’intérêt à avoir une Division car elle serait une agence du gouvernement comme une autre.

    On n’arrive pas non plus à s’inquiéter pour Jaden qui est une mauvaise méchante. Elle n’est pas assez extrème et pas assez peste. Bref ce trop peu fait qu’on ne peut pas l’aimer.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Podcast: Sériespod HS2 : Rires et podcast !

Bonjour, bonsoir à toutes et à tous. Pas de numéro normal cette semaine, on s'est pris un peu de repos....

Fermer