Fringe – Episode 3.19

Lysergic Acid Diethylamide

Saison 3, Episode 19 sur 22
Diffusion vo: FOX – 15 avril 2011

Il faut sauver Olivia de la présence néfaste dans sa tête et son corps. Et pour cela, quoi de mieux qu’un peu beaucoup de LSD histoire de partir en voyage dans les méandres de son cerveau ?

Episode exceptionnel pour un arc qui ne le fut pas. L’idée de Bellivia n’était pas mauvaise en soir et débouche sur du concret au final puisque cela permet à Olivia de prendre confiance en elle, de ne plus douter d’elle et de ne plus avoir peur d’elle-même. C’est un peu devenue une super Olivia qui n’en a rien à battre de savoir qu’un mec va la tuer. Remarquez, elle n’a pas tort, on meurt tous un jour après tout et rien ne nous dit que cela va être dans les jours qui viennent qu’il va la tuer. Il va peut-être attendre qu’elle ait 82 ans et des arrières petits enfants. Bon, oui, j’exagère un chouïa là quand même. Sortir une menace de nulle part à 3 épisodes de la fin, … il semble évident qu’il va débarquer en plein final ce tueur. J’espère qu’ils ne vont pas oser le cliffhanger sur Olivia mourrante et la résolution en septembre prochain avec du bouche à bouche de Peter pour la sauver.

En tout cas, ce tueur a un gros avantage. Elle ne le reconnaitra jamais. Il fallait être balèze pour reconnaitre Peter dans sa version animée en tout cas. Et c’est là que repose le génie et le problème de l’épisode. Passez en mode animation pour décrire l’esprit d’Olivia et avoir Leonard Nimoy sans l’avoir est une idée géniale. Sauf que c’est une animation affreusement datée. Déjà, la 3D cel shadée est globalement mauvaise. On ne reconnait quasiment pas Peter. L’effet stylistique peut être bon mais ici, c’est raté. Ensuite, coté décors, c’est d’une pauvreté assez affligeante. Les décors font affreusement vides en plus d’être trop carrés. Il aurait fallu mettre un peu de folie en arrière plan, un peu de vie. Bon certes, on peut considérer que ce coté épuré et carré reflète l’esprit d’Olivia qui est elle-même très carré dans ses pensées mais bon, ils auraient pu placer plus de choses carrées quand même.
Et enfin, il y a le problème de l’animation qui là, est purement inadmissible.On se croirait à l’époque Playstation 1, c’est à dire entre 95 et 2000 (cf Fear Effect par exemple, qui use aussi de la 3D cel shadée). Là, les personnages sont affreusement rigides. Ils courent mais n’ont pas de hanches, pas de colonne vertébrale et c’est très lent en plus. Du coup, cela plombe énormément les scènes d’action comme sur le dirigeable ou quand il faut fuir. Quand Peter doit courir pour attraper l’échelle de corde avec les zombies derrière lui, j’avais honte franchement.

Et c’est vraiment dommage d’avoir foiré l’animation à ce point parce que cela aurait pu être génial. L’idée est géniale je trouve (oui, c’est pompé sur Inception, A scanner darkly et tout ça, je ne le contesterais pas, n’ayant pas encore vu ces films). Même si le déroulement reste assez plan-plan cul-cul, l’idée est bonne et bien exploitée, avec même la touche kitch de Peter qui reconnait la fausse Olivia en la regardant dans les yeux. Les deux ont progressé. Ils peuvent maintenant former un vrai couple uni et soudé. Olivia va gagner la confiance qui lui manquait en Peter avec le sacrifice de celui-ci et cette reconnaissance.

A coté de cela, Astrid se lache. Elle se rebelle. Elle en a marre d’être appelée Astro et réplique avec Wall-E pour Walter. Passage tout simplement génial et excellent. Presque autant que Broyles qui se retrouve à l’insu de son plein gré sous LSD. Il nous fait un festival entre sa bouche grande ouverte, l’oiseau sur l’épaule de Walter ou les bulles de savon. Peter s’en sort aussi d’excellente manière sous LSD en remarquant que Broyles est chauve et probablement un observateur. Il est clair que les scénaristes se sont bien éclatés avec ses scènes. Mais cela a du être encore plus l’éclate pour les acteurs quand même.

Bref, 7/10

L’épisode a le mérite de tenter un style novateur. L’idée est bonne mais le problème est qu’elle boucle une intrigue Bellivia qui a trop trainé (2 épisodes, dont celui où il en prend possession aurait suffit) et l’animation est vraiment trop foirée pour être crédible.

Pour illustrer ce qu’on peut faire en 3D aujourd’hui :

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

2 commentaires pour “Fringe – Episode 3.19”

  1. delromainzika dit :

    Oui l’animation est mauvaise et moi ca m’a vraiment gaché l’épisode. Après l’idée était bonne mais mal exploité. Bref, dommage. (oui, je sais aussi dire du mal de Fringe quand il faut)

  2. Flow dit :

    La 3D était bien moche c’est dommage mais les trips sous LSD compensent. Et puis, Walter triste ça me rend triste. 🙂

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Hellcats – Episode 1.18

Woke up dead Saison 1, Episode 18 sur 22 Diffusion vo: The CW - 19 avril 2011 Des zombies, du...

Fermer