The vampire diaries – Episode 2.18

The last dance

Saison 2, Episode 18 sur 20
Diffusion vo: The CW – 14 avril 2011

Klaus décide de passer à l’action lors de la fête spéciale années 60 du lycée. Mais est-ce bien Elena sa véritable cible ou a t’il un plan encore plus machiavélique ?

Stefan : Where are you going ?
Elena: To school
Stefan: hein ?

Et oui, c’est un choc pour Stefan mais pour moi aussi. L’école, mais c’est quoi ce truc ? Et bien, je serais presque tenté de dire que c’est un synonyme pour discothèque. Sérieusement, ils ne vont à l’école que pour les fêtes. Ils ne devraient pas être au lycée mais en fac, cela serait plus crédible. Enfin, je suis un peu méchant puisque Elena fait un tour par un cours pour casser Ric qui s’y connait encore moins en histoire que ses élèves. Mais bon, on l’excuse, c’est Klaus en fait, les détails quand on est super vieux hein …

Donc Klaus s’éclate dans la peau d’Alaric. Pourquoi pas. Cela a le mérite d’occuper l’acteur qui ne s’avère pas mauvais du tout finalement. Il ne surjoue pas et arrive à rendre un peu inquiètant le personnage. Klaus commence à prendre de la consistance en tant que menace mais bon, bof au final quoi. Il faudra m’expliquer pourquoi Alaric semble invulnérable maintenant. Après tout, cela reste un corps humain, il a juste l’esprit d’un super vampire. A moins que j’eusse zappé l’explication, ce qui est possible.
En tout cas, Klaus fait plutôt une bonne entrée dans la série. Il est assez crédible, il agit logiquement et est un poil sadique sur le bords. Je plains Katerina qui va passer toute la semaine à continuer à se poignarder la cuisse. Dommage par contre, qu’il n’ait pas d’adversaires à sa hauteur.

Et oui, Bonnie n’est pas à la hauteur. Mais ce n’est pas que de sa faute. Elena n’aide pas non plus. J’ai voulu être tout ému par le sacrifice de Bonnie mais c’était vraiment rop impossible avec les pleurs de Elena qui m’ont vraiment trop trop fait rire tellement Nina Dobrev l’a super mal joué.
Sinon, avant ça, le « combat » était … désespérant. Dommage parce que cela partait bien. J’y crois vraiment et puis pas de combat en fait, juste les lumières qui clignotent et des coups « invisibles ». Pas génial génial quand même. Heureusement, la robe de Bonnie la mettait bien en valeur. Elle était vraiment jolie dedans. C’est déjà ça. Et toujours mieux que les boucles d’oreilles de Elena qui m’hypnotisaient à chaque fois qu’elles étaient à l’image.

Et puis il y a ce retournement de situation final. Bonnie a feinté sa mort pour … pouvoir surprendre Klaus plus tard je suppose. Ok. Bon, admettons. Du coup, bah cela a tendance à rendre un peu totalement inutile l’épisode. La seule avancée est que Elena et les siens se sont mis à jour par rapport à nous en apprenant pour la possession d’Alaric, un Alaric à la bourre par rapport à nous maintenant puisqu’il ignore pour Bonnie. On troque donc un retard des personnages par un autre. Magnifique.

Donc tournons nous vers Damon. Lui au moins, a le mérite de ne jamais decevoir (ou presque jamais). Et effectivement, il est excellent dans cet épisode. Je vais quelques jours à me remettre de sa performance de dance à la fête. C’était énorme ! J’irais même jusqu’à dire que c’était presque aussi énorme que ses yeux, c’est dire à quel point c’était énorme. Mine de rien, on se moque des mimiques faciales impossibles de Ian Somerhalder mais c’est ce qui donne tout son charme au personnage au final je trouve. Cela lui offre un plus. Ce coté over ze top dans les réactions offre bien souvent le léger répit humoristique.
Mais au delà de cela, Damon est le seul à agir avec sa tête plutôt que son pé … coeur. Il ne fait pas sa jouvencelle qui vient d’avoir ses premières règles que Stefan. Il faut ce qui doit être fait et le fait bien. SOn plan est logique, utile et bien exécuté. Heureusement que Damon est là sinon, après 40 épisodes, je n’ose pas imaginer dans quel état déplorable serait toute la petite troupe d’ados de Mystic Falls.

A coté de cela, le shérif et Matt se font des regards tout suspicieux pendant que Caroline tente de vivre une vie désespérément banale. L’intention de celle-ci est louable mais bon, c’est chiant. Surtout qu’on stagne totalement dans le « complot » entre Matt et le shérif. Les scènes n’ont rien apportés et sont tout simplement inutiles. A éviter donc.

Bref, 6/10

Un épisode qui se donne des airs importants mais qui est inutile au final vu l’avancée des intrigues. Seule la dernière minute amène un rebondissement pour la suite, rebondissement prévisible depuis très longtemps (depuis le plantage de la dague en fait). Je ne me suis pas ennuyé devant l’épisode mais bon, j’ai un peu trop ri à ses dépends aussi, ce qui n’est pas un super bon point non plus.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

3 commentaires pour “The vampire diaries – Episode 2.18”

  1. Horkken dit :

    Oui, mais Jeremy a sauve la mise grace a son MiFy!! Ca compte hein!

  2. Watcher dit :

    Les boucles d’oreille d’Elena crevaient l’écran c’est vrai. Et puis le coup de l’école… On a un peu l’impression qu’ils veulent nous rappeler que ce sont bien des lycéens. Mais des lycéens à l’américaine, c’est-à-dire à l’allure d’étudiants, tous magnifiques, avec permis et voiture, très intelligents, mais sans travailler, qui organisent des fêtes toujours pleines, à thèmes, toutes les semaines, sans doute avec un super budget, etc.

    Pour Klaus, j’étais à l’Ouest au début, j’avais pas capté qu’il était dans le corps d’Alaric, je croyais à une autre histoire de double… Mais ils nous trouvent de ces idées alambiquées aussi… Enfin, faute à l’auteur je suppose (c’est fou ce que ça donne envie de lire le bouquin).

    L’épisode sert certes à pas grand chose finalement, mais je préfère un épisode qui ne fasse pas tant avancer les choses mais ait du rythme qu’un épisode très type « on prépare le finale », un peu longuet. Enfin, j’ai de gros regrets pour Bonnie que j’espérais voir mourir.

    Pour Damon je suis bien d’accord, il est très supportable dans l’épisode, en particulier grâce aux petites danses (c’est limite si j’aurais voulu en voir plus) mais bon, on nous épargne pas une énième déclaration et une énième « je suis le méchant de l’histoire qui doit prendre les pires décisions », et surtout, ces fameuses mimiques faciales que j’arrive pas du tout à considérer comme un trait de personnalité ^^

    Caroline, comme pour le coup de l’école, fallait bien rappeler son existence. Mais j’attends de voir la suite puisque cette histoire peut donner de très bonnes choses.

  3. tao dit :

    Le coup de l’école ça m’a aussi fait rire. ça devient ridicule car on ne les y voit jamais et en plus ils ont l’air trop agés pour être au lycée. Le teasing de Klaus était pas mal, mais comme tu le dis ça n’a servi à rien. On ne se retrouve pas plus avancé avant qu’après cet épisode. Matt et la shériff, ça pourrait être sympa si on intéressait plus de 2 secondes et le sadisme de Klaus m’a plu. J’ai été un peu choqué de voir une telle scène dans une série de la CW. Pauvre Katherine ou du moins pauvre de nous de devoir nous taper Elena trop nunuche.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Podcast: sériespod 29 de Paques

Bonjour, bonsoir à toutes et à tous. Le podcast est là pour la dernière fois avant Paques. Les cloches sont...

Fermer