Nikita – Episode 1.17

Covenant

Saison 1, Episode 17 sur 22
Diffusion vo: The CW – 7 avril 2011

Michael pose un ultimatum à Nikita. Celle-ci doit retrouver Kassim ou alors Alex sera mise en danger.

Le cliffhanger était assez époustouflant et cet épisode arrive à plutôt bien géré celui-ci. Michael n’arrête pas Nikita, il ne rejoint pas Nikita mais se sert d’elle et de ce qu’il sait pour obtenir ce qu’il désire, la tête de Kassim qui à l’origine du drame famillial qui a frappé Michael dans le passé.

L’épisode délivre alors sa dose d’action, de retournements de situation et de fusillades, comme la série sait si bien le faire. Cela se laisse suivre sans problème. Néanmoins, cela a eu du mal à me passionner complétement. Il faut dire que j’ai du mal avec les intrigues qui touchent à Gogol. J’ai du mal à voir leurs intérêts et je trouve cette organisation de l’Est trop clichée pour être vraiment convaincante.
Néanmoins, l’intrigue délivre un excellent twist final avec la révélation de Kassim est de la Division. Enfin, était parce que bon, maintenant, il ne fait plus parti de grand chose. Cela a un impact énorme puisque Michael découvre que Percy est derrière tous les drames de sa vie afin de le recruter et de le conditionner à suivre sans discuter la Division, au moment même où Percy lui propose d’aller encore plus loin dans l’organisation.

L’intrigue permet également de développer Nikita. Oui, oui, il y a du développement chez ce personnage. Dingue. Et je ne parle pas de l’histoire bidon du passé de Nikita avec Michael. Non, c’était nul car trop convenu et attendu. Non, je parle plus de ses petites répliques et réflexions qui indiquent chez elle une forme de désespoir naissant. On la voit commencer à être usé par cette lutte constante et ces jeux de pouvoirs, de manipulations et d’extortions. Sa vie ne se résume qu’à cela et elle commence à en avoir un peu marre. J’aime bien ce point et j’espère qu’ils vont continuer à développer cela. Cela pourrait donner une Nikita plus humaine, mais aussi plus borderline que celle qu’on a eu et vu jusqu’à présent et qui ressemblait trop à une sorte de Terminator.

Enfin, il y a toute la partie avec Alex et son voisin qui est à mourir ou à pleurer, c’est au choix. Merci les dirigeants de la CW d’avoir imposer aux scénaristes de faire plus de girlie pour retenir le public féminin. On a droit à une sous intrigue de merde avec un Ken sans charisme. Merci beaucoup bande de … de … d’incultes en matière de séries.

Bref, 7/10

Un bon épisode de reprise, solide, qui offre sa part d’action cheap caractéristique de la série, lance de nouvelles pistes et humanise un peu Nikita. Pas mal mais peut mieux faire quand même.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

6 commentaires pour “Nikita – Episode 1.17”

  1. delromainzika dit :

    Ce qui m’embête un peu dans cet épisode c’est Michael. Maintenant qu’il sait pour Nikita et Alex, c’est soit il a plus beaucoup de temps à vivre soit il va lui aussi devenir un fugitif de la Division. C’est prévisible il me semble.

  2. Chambord dit :

    Ce qui est malheureux, c´est de voir des vues de Prague qu´on essaye de faire passer pour Saint Petersbourg…

  3. tao dit :

    Quoi pas de review de l’épisode 16 ? Tu me déçois. C’était un épisode atypique où une fois de plus la série a pris des risques dans sa narration. On continue d’explorer le personnage d’Alex. Melinda Clarke est formidable, son personnage est sans doute le plus dangereux au sein de la Division. Elle se rattrape après sa torture de vidéos souvenirs. Je n’ai pas encore vu l’épisode suivant. Patience, patience.

  4. Nico Speedu dit :

    Si, si, je l’avais fait le 16. Mais la review a du disparaitre dans mon mini crash printannier 🙁

  5. tao dit :

    C’est bien dommage car j’aurais bien voulu lire ta review sur cet épisode très particulier.

  6. tao dit :

    Ah, j’ai vu cet épisode. Beaucoup aimé. La relation entre Michael et Nikita est complexe. Voilà une romance qui tient la route car forcément maudite. Tellement mieux que sa bleuette avec « l’homme qu’elle aimait », pité ! Alex nous rejoue d’ailleurs ce scénario bidon. Fallait bien lui filer un truc merdique, sinon Nikita n’allait plus ressembler à rien. J’ai bien aimé le twist autour de Michael et Kassim. ça relance bien le personnage. Shane West ne pouvait rester un méchant très longtemps.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
The Vampire Diaries – Episode 2.17

Know thy ennemi Saison 2, Episode 17 sur 22 Diffusion vo: The CW - 7 avril 2011 Isobel met en...

Fermer