Fringe – Episode 3.18

Bloodline

Saison 3, Episode 18 sur 22
Diffusion vo: FOX – 25 mars 2011

Retour de l’autre coté, dans le monde rouge, où il faut gérer une grossesse qui a toutes les chances de mal se finir et dont la mère a été, en plus, kidnappée.

Je suis heureux de retrouver le coté rouge. Car qui dit coté rouge dit super tandem ! J’adore Charlie et Lincoln. J’adore les deux personnages et j’adore la dynamique qu’il y a entre eux, limite super potes pour la vie et tout ça. Voilà. J’ai réussi à dire du bien sur cet épisode.

Parce que le reste m’a limite endormi. J’ai trouvé cela chiant comme la mort. L’épisode est trop maladroitement construit. On a droit à toute une intrigue kidnapping sans la moindre tnesion, prévisible de bout en bout et franchement, les scènes pré-évasion étaient d’une longueur infinie. Oulala, les trop mystérieux médecins mystères qui font des trucs trop mystérieux. Oulala. Pitié, achevez-moi. Clairement, il manquait un problème de justification. Je n’ai pas pu m’inquièter un seul instant pour Folivia puisqu’on ne savait pas ce qu’ils faisaient ni pourquoi.
Ensuite, franchement, qu ia cru un seul instant qu’elle allait y passer ? C’est Olivia, ce n’est pas un personnage secondaire qui n’a aucun intérêt genre Broyles ou Astrid. Alors franchement, se coltiner la menace génétique, puis la scène de la fausse mort, c’était beaucoup trop pour moi. A vrai dire, j’ai même accélérer les 3 minutes d’accouchement tellement je commençais à en avoir grave marre.

Et on finit par la cerise sur le gateau, le truc en trop qui était prévisible depuis le début, tout ça est l’oeuvre de Walterégo (ou Walternate, comme ça vous chante). Le mec qui aurait pu se pointer et dire : « Olivia très chère, je peux vous sauver, vous éviter les nausées matinales et 9 mois de galère avec une grossesse accélérée. » Mais non, c’est sûrement plus fun de la kidnapper, de la laisser dans l’inconnue, de la faire souffrir mentalement en conséquences et de faire en sorte que la division Fringe soit partiellement au courant. Oui, c’était tellement plus fun. Manquait plus que la scène de maman Olivia rigolant sadiquement nue dans le lit avec Walternate contemplant la tache de sang à forme variable de Peter Jr. Ou le nom qu’ils lui fileront le jour où ils se rendront compte qu’il n’a pas de prénom. Comme Juste Leblanc.

Donc, comme vous l’avez constaté, je n’ai pas du tout adhéré à cet épisode, très mal conçu. Pourtant, les bonnes choses sont là. Déjà une grossesse qui dure qu’un épisode. C’est génial. Ensuite, Lincoln et Charlie, j’en ai déjà parlé. Et même CalculAstrid, je l’aime bien. Et puis il y avait Henry le taxi, même si son implication est un peu beaucoup capillo-tractée (mais dites donc monsieur le taxi, vous passez drôlement souvent dans la quartier d’Olivia, c’est louche, sauf quand on a écouté la chanson. Henry le taxi, il va tout partout, etc … ). Ce personnage est tellement sympathique et bien joué que je ne peux que approuver sa présence.

Maintenant, l’épisode amène quand même des trucs. On peut théoriser à mort sur ce bébé. Est-ce la conséquence des actions de l’observateur pour réparer la bourde d’il y a 25 ans quand il a empéché Walternate de découvrir le sérum qui pouvait sauver Peter ? Est-ce que ce bébé est un outil pour Walternate, histoire d’avoir le génome de Peter à disposition si il faut armer la machine apocalyptique et que Peter n’est pas là ou ne veut pas ? On peut supputer pleins de choses mais j’en ai même pas envie. L’épisode m’a tellement endormi les neurones avec sa structure écrite avec les pieds que voilà. Je verrais bien dans les 4 prochains épisodes ce qui en découlera. J’attends que Bell y élise domicile dans ce bébé. Des areuh areuh avec l’accent de Nimoy, ça va le faire grave.

Bref, 3/10

Heureusement que cela se passait dans le monde rouge où j’a un énorme capital sympathie pour les personnages parce qu’à coté de cela, qu’est ce que cette histoire de grossesse accélérée était très mal écrite …

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

4 commentaires pour “Fringe – Episode 3.18”

  1. Nick dit :

    3/10 chez Speedu, 9/10 chez delromainzika… Y en a certains qui notent large. 🙂

    Bon, ok, l’épisode n’est pas parfait, mais il faut quand même reconnaître qu’on passe plutôt de bons moments, et puis, tu l’as souligné, Charlie et Lincoln forme un très bon duo et ça reste sympa de les voir évoluer et se raconter leurs petites histoires perso comme l’autre qui sort avec la fille aux insectes. Comment ça on s’en fout ? 🙂

  2. delromainzika dit :

    Je note large mais c’est tellement mérité.
    Non mais franchement, cet épisode était tellement magique. Cette science qui est mise dans le scénario. Une vraie essence à l’état pure. Comme le parfum parfait (cf. Le Parfum : le bouquin pas le film hein).
    Bref, cet épisode permet de nous prouver que Fringe sait y faire même avec les sentiments. Ce n’est plus qu’une série de SF c’est aussi une série tellement humaine qu’on a de la compassion pour tous les personnages, méchants ou pas. Fringe est parfaite, une vraie parure de diamant que je veux et emporterait avec moi à son terme.

  3. Horkken dit :

    Ho lala Speedu!! Je te trouve très très dur avec cet épisode !!
    Moi je lai beaucoup aimé.
    Je ne pense pas que l’intérêt était de faire peur quand a la survie ou non de Folivia, enfin je l’aurais bien vu mourir je ne pense pas que cela aurait été grave. Enfin oui cest sur que si l’intérêt était de faire monter la tension concernant sa survi c’est raté. Sauf a la fin ou j’ai bien cru quelle y était passée.

    @Delromainzika Le parfum, depuis que j’ai ou ce livre quand jetais en 3ème, j’aime les rousses !! ^^
    PS: CalculAstrid, très bien trouvé !!

  4. delromainzika dit :

    @Horkken : Ca tombe bien, Fauxlivia est rousse 🙂

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Fringe – Episode 3.17

Stowaway Saison 3, Episode 17 sur 22 Diffusion vo: FOX - 18 mars 2011 Olivia doit gérer les conséquences de...

Fermer