No Ordinary Family – Episode 1.18

No ordinary animal

Saison 1, Episode 18 sur 20
Diffusion vo: ABC – 22 mars 2011

Des spéciaux sont retrouvés assassinés. Le temps que la famille Powell comprenne, elle se retrouve menacée par le tueur de spéciaux.

Suis-je encore le seul à aimer No ordinary family ? A lire certaines réactions de personnes sans goût (Charlotte, je te vise), je dirais oui. Pourtant, la série délivre enfin ce que je pouvais attendre d’elle. Ma patience lors des épisodes tout pourris de chez tout pourris de la mi saison est récompensée. C’est du moins comme cela que je le vois.

Alors certes, la série ne fait toujours pas dans la finesse scénaristique. On a tous pensé à la régénération accélérée pour Stephanie. Mais l’épisode joue habilement sur cette blessure pour rapprocher les ennemis. Cela se sent qu’à terme, le but est de retourner le docteur King pour en faire un allié contre plus méchant. Bon, la série n’e naura pas le temps puisqu’il est à peu près sûr au moment où j’écris ces lignes qu’elle se terminera au 20ème épisode.
Certes, le retournement du méchant qui devient gentil est un classique mais cela me plait bien comme ressort dans ce contexte super héroïque. Je suis assez bon public pour ce type de développement dans ce type de récits à super pouvoirs. C’est un classique du genre, attendue, comme la résurrection dans l’année des X Men décédés.

On peut aussi parler de Katie, qui se retrouve avec des super pouvoirs à son tour, parce qu’elle est enceinte du fils de Joshua. Là encore, classique des classiques mais bien amené. Je ne l’avais pas vu venir jusqu’au premier d’elle face à la feuille avec sa tête surjouée de catastrophe.  Là encore, c’est du classique dans le genre et c’est marrant. J’ai vraiment bien aimé quand Katie veut balancer un truc à la tête de George. La scène m’a fait sourire de plaisir. Je l’avais dis auparavant mais il faut vraiment mettre plus souvent en contact George et Katie.  Leurs scènes en commun sont toujours sympathiques comme il faut.

Je n’oublie pas le cliffhanger de fin qui fonctionne à merveille là aussi. J’ai du mal à me dire ce que j’aurais pu envisager vu que je me suis un peu spoilé le truc mais du coup, là encore, du classique pour qui s’y connait en lecture de comic books super héroïque. En tout cas, ça donne envie de voir la suite. Je plains les américains qui vont devoir y penser ce samedi à 22h vu que l’épisode a été reprogrammé là pour laisser la place à un recap d’une heure du season premiere de Dancing with the stars.

Bon, il y a quand même une partie faible, elle concerne, oh surprise, Daphné. C’est juste moyennement captivant de la voir avec son mec qui l’incite à se comporter maaaal. En plus, c’est du hyper prévisible. Je ne vais pas insister sur elle, elle a déjà des sous intrigues de merde, je ne vais pas l’enfoncer plus. Mais bon, soyons positifs, elle n’est plus totalement déconnectée du reste de la famille dans ces intrigues.
Du coté de JJ, ce n’est pas folichon non plus. Deux épisodes et j’ai déjà l’impression de me trainer son intrigue des équations depuis des plombes. En plus, pour un super génie, c’est limite sa façon d’agir. Je parie qu’il n’a même pas pensé à donner une fausse réponse.

Et enfin, il y a eu le combat ! J’ai eu très peur mais finalement non. C’était du bon ! Je me désespérais de revoir un bon gros combat de super héros à la télé vu que Smallville n’a plus le budget pour depuis 3 ans, tout comme Heroes qui a toujours été très décevant sur ce point (je ne me remets toujours pas du combat de folie annoncé qui s’est résumé à des effets de lampe sous la porte en saison 3).
Là, il y a eu du combat. Certes, c’était bien kitch avec des effets spéciaux un peu douteux mais mon petit coeur resté jeune était tout en joie devant cette scène. Que c’était bon de voir le clone de Dents-de-sabre contre le père Powell.  Pour votre culture, Dents-de-sabre ou Sabretooth en vo est un mutant, ennemi juré de Wolverine dans l’univers des X-Men. Et là, pour le coup, c’était du bon gros copié/collé, la tignasse blonde et les muscles en moins.

Bref, 9/10

Ouais, je suis généreux mais l’épisode le vaut bien pour du No Ordinary Family. Il a rempli son contrat en me divertissant à mort et ils utilisent enfin leurs super pouvoirs. Ils auraient dû faire ça dès le début de la série.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

2 commentaires pour “No Ordinary Family – Episode 1.18”

  1. delromainzika dit :

    Oh mon dieu, ta critique m’a piqué les yeux. Franchement c’était à chier cet épisode. Bon, je déteste Eric Balfour comme c’est pas permis mais quand même quoi. Une horreur sans nom.

  2. Horkken dit :

    Ha, moi je suis de l’avis de Nico sur ce coup, j’ai bien aimé cet épisode. Et c’est vraiment vraiment comme toi que je l’ai ressenti, comme une récompence, certe assez minable mais quand même quand on voit d’ou on est parti, ça fait plaisir.
    J’avais laché la série au 5 épisode et m’étais convaincu de continué (oui j’avais repens » nostalgique a la petite danse ridicule de la famaille en plein milieu de la route).

    Sinon un truc m’a énervé, ce sont les équations au tableau qu’on voit quand le prof de maths efface le tablau fyi elles ne veulent rien dire du tout. Le mec est un prof de maths et ce sont des équations de physique, ridicule, voilà, il ne doit y avoir que moi pour remarquer ça, mais ça m’a énervé alors je le dis youpi.
    ScreenShot: http://cl.ly/451k3s2s1J3E2B3E3213

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
The Event – Episode 1.14

A message back Saison 1, Episode 14 Diffusion vo: NBC - 21 mars 2011 Thomas reçoit un message de son...

Fermer