Chuck – Episode 4.19

Chuck versus the muuuuuurder

Saison 4, Episode 19 sur 24
Diffusion vo: NBC – 21 mars 2011

Chuck est maintenant en charge du recrutement des candidats à l’Intersecret. Mais l’examen n’est pas de tout repos pour la team Bartowski.

« Good Lord ! 4 more Chuck ! » – John Casey

Faire un épisode en huit-clos reposant sur le principe du Whodunit (littéralement, qui l’a fait ?) est un exercice très compliqué. Et malheureusement, on peut tourner cela dans n’importe quel sens mai cet épisode de Chuck rate totalement le coche.

Il faut, pour réussir l’exercice deux composantes essentielles. Il faut d’abord des personnages intéressants avec de la profondeur, histoire qu’on est envie de les accuser ou d’espérer qu’ils ne soient pas le ou la coupable. Il faut ensuite un déroulement efficace, avec rebondissements et surprises. Et sur ce point, l’épisode est à coté de la plaque. Tout est téléphoné 10 minutes à l’avance. Le déroulement est d’un classique absolu. Dès le premier meurtre, j’avais deviné qu’ils allaient tous y passer les uns après les autres, qu’un ne serait pas vraiment mort parce qu’il est le coupable mais que Chuck ne le comprendrait que quand il en arriverait à suspecter la chef de la CIA dont tout a été fait en trop gros pour qu’on la soupçonne. Sauf que depuis l’épisode précédent, je n’ai qu’une envie, qu’elle crève ou dégage. Le personnage est inintéressant et très mal joué. Et donc sans grosse surprise, c’est ce qui s’est passé. Du coup, bah, j’ai passé une très longue demi heure à les voir y passer les uns après les autres.  Tiens, autre exemple, qui n’avait pas deviné que c’était Kevin Bacon dans la ventilation ? Preuve d’un ratage de l’épisode, y compris au niveau du montage puisqu’en plus, aucune excuse, on nous avait dit avant cette scène que Jeff et Lester l’avaient relaché.
Cette structure archi classique aurait pu passer si il y avait eu un second degré dans son traitement. Mais non, l’épisode a joué la carte du sérieux en continu et c’était du coup tout simplement mauvais.

Et coté personnages, je ne reviens pas sur la noire que je déteste et que je regrette que Chuck l’ait sauvé. Enfin bon, l’explosion n’aurait été que pour mon plaisir sadique puisqu’elle dégage quand même de la série, mutée ailleurs, loi, très loin, très très loin j’espère.
Quant aux 4 candidats … Que dire sinon qu’ils sont tous plus insipides les uns que les autres ? Remarquez, ils participent au but de l’épisode qui est de réinstaurer Chuck comme le seul et unique possible porteur de l’intersecret et par là-même, réétablir la team Bartowski comme seule combinaison efficace possible.  Grâce aux 4 insipides, on est heureux que Chuck soit unique. Dire que certains se plaignaient des deux Greta la semaine passée …

Le Buy More de son coté participe aussi à faire comprendre que l’épisode est raté puisqu’il y a une vraie intrigue. Or, on le sait depuis deux saisons, les intrigues Buy More sont pathétiques 9 fois sur 10. Et là, c’est le cas, reposant apparament sur une private joke des scénaristes qui ont une dent pour une raison inconnue contre Kevin Beacon il me semble. Sinon, comment expliquer la représentation en cochon et les répliques comme celle à double sens sur « coming out of the closet » ?
C’était juste pas drôle, long et mauvais, avec la touche finale qui m’a achevé quand Chuck arrive et résume en 2 lignes l’intrigue avec une tête montrant bien le pathétique de l’ensemble.

Il reste Ellie qui est donc une super pro de l’informatique et décode l’ordinateur qui arrive à la scanner sans la réveiller alors que les lumières vertes dans la nuit, moi, ça me réveille, surtout si on me les balance dans les yeux mais bon … Donc l’agent X Files est activé. Ellie va t’elle nous imiter Fox ou bien se sent-elle plus l’âme d’une Dana ?
C’est le meilleur de l’épisode puisque le mystère grossit de ce coté et j’aime bien ça. J’aime bien Ellie en ce moment et c’est sympa de la suivre comme ça, en arrière-plan. Je suis moins convaincu par Trop Top dans cet épisode mais bon, on verra bien ce que ça donnera au final. En tout cas, ça me tente plus que Vivian Volkoff qui s’impose comme nemesis de Chuck, simplement parce que les scénaristes du jour trouvaient ce mot cool, c’est un peu l’équivalent du mot doppelganger dans Vampire Diaries saison 2 qui est employé tout le temps. Il était quand même temps de la ramener sur le devant de la scène à 5 épisodes de la fin. C’est qu’il faut encore concrétiser sa menace avant de lui faire retourner sa veste quand elle se rendra compte de son erreur et qu’il faudra battre ce manipulateur d’avocat interprété par Ray Wise. Et ce n’estp as du spoiler, je fais juste ma madame Irma. On verra bien si je passe au niveau Inca dans les prédictions ou si je reste à celui de Nostradamus.

Bref, 2/10

Episode raté sur toute sa longueur. Le temps m’a semblé très long, je me suis ennuyé ferme. Un bon gros ratage pour moi.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Minipod: Bonus du sériespod25 !

Bonjour, bonsoir et bienvenue dans les minipods ! Cette semaine, ils étaient tellement déchainés qu'il y a plus de 20...

Fermer