Fringe – Episode 3.16

Os

Saison 3, Episode 16 sur 22
Diffusion vo: FOX – 11 mars 2011

L’équipe Fringe enquête sur le cas de voleurs capables de flotter dans les airs tandis que Walter se désespère de trouver une solution à tous les problèmes qui se posent ces derniers temps dans la série.

Tiens, il y avait Jorge Garcia. Tout le monde le souligne mais bon, il était difficile de lae rater quand même. FOX avait axé toute sa promotion sur sa présence en clin d’oeil. Scène sympa mais bon, elle ne casse pas trois pattes à un canard. Elle sert juste à indiquer que William Bell avait un bureau, le truc très difficilement ratable pourtant vu le style très différent de la porte de son bureau. Et puis, je suis étonné que Walter n’ait pas pensé à voir le bureau de son poto Belly alors qu’il est le big boss de Dynamique Massive.

D’ailleurs, je bloque un peu sur Walter dans cet épisode. A force de se plaindre comme il le faisait, j’avais l’impression qu’il était tout simplement devenu « bête ». Toujours plus intelligent que le commun des mortels mais l’impression reste qu’il semble aujourd’hui incapable de résoudre le moindre petit problème sans son poto Belly. Et moi, ça me gêne parce qu’il en a résolu un sacré paquet de problèmes sans William Bell quand même. Mais bon là, les scénaristes sont dans un trip William Bell clé du problème donc voilà, il fallait le rendre indispensable pour justifier son retour d’une façon ou d’une autre. Et ça a le mérite d’offrir une très bonne scène entre Walter, Nina et la cloche.

A coté de cela, il y a une enquête. Elle est bien menée, bien rythmée mais elle souffre du syndrôme de la redite. On a déjà vu plusieurs l’expérience du mec pas méchant mais qui n’a pas le choix pour sauver un membre de sa famille. C’est bien développé mais c’est du sans surprise. On est très très loin de l’épisode avec celui qui remonte le temps pour sauver sa dulcinée (White Tulip 2.18). J’irais même presque jusqu’à préférer les cafards de cette saison, voire même le marionettiste.
Malgré la faiblesse et l’inutilité de cette intrigue déjà vue, on a quand même de très bonnes scènes comme l’intro. Je les voyais faire leur escalade et je me disais « putain, c’est vraiment la dèche le budget cette année, ça se voit trop qu’ils tournent ça caméra à l’envers » et du coup, j’ai été bien surpris par la logique de cette réalisation et le plan final avec le mec qui s’envole. On a également une très bonne scène gore comme il faut avec du découpage de corps humain. Yes ! Du gore gratuit ! J’approuve !

Enfin, il y a Peter et Olivia qui s’aimeuuuh. Et j’ai trouvé ça trop radical. Une bouteille et une nuit plus tard et voilà que Olivia a tout oublié, notamment que ce salaud de Peter n’est pas fichu de différencier Olivia et Folivia ! C’était bien la peine de nous fatiguer un tiers de la saison avec ces problèmes si c’est pour les effacer aussi vite. J’aurais vraiment préférer que Olivia marque une certaine retenue dans ce couple mais bon … On va dire que cela a souffert de l’obligation de la scène finale. Il fallait représenter Olivia super heureuse pour que Peter hésite un peu à tout lui dire au sujet des disques durs des polymorphes qu’il a abattu dans sa phase Star Wars / Anelka. Et puis, ça a déchiré les fleurs bleus de les voir enfin ensemble pour que Belly les sépare en prenant possession du corps d’Olivia dans une scène qui m’a trop faire hurler de rire. Il faut dire que Anna Torv voulant imiter Leonard Nimoy, c’est quelque chose. En plus, elle le fait bien, c’est juste que j’ai trouvé cela hautement ridicule. Bollivia est dans la place ^^

Bref, 6/10

Je ne me suis pas ennuyé devant l’épisode mais il souffre du syndrôme actuel de Fringe : bon, prégénérique, 35 minutes de remplissage et cliffhanger-révélation de folie dans les deux dernières minutes. On voit trop apparaitre le phénomène « on a un point à atteindre et on remplit comme on peut avant d’y arriver ».  Je n’ai rien contre mais ça serait quand même sympa d’offrir une intrigue originale pour ce remplissage.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Test DVD: Smallville – Saison 9

Smallville - saison 9 Titre original: Smallville Nombre d'épisodes: 22 - Nombre de DVD: 6 Editeur: Warner Home Video Sortie:...

Fermer