V (2009) – Episode 2.09

Devil in a blue dress

Saison 2, Episode 9 sur 10
Diffusion vo: ABC – 8 mars 2011

La cinquième colonne continue son action visant à bouter les visiteurs hors de la Terre et cette semaine, cela passe par la destruction de Concordia de manière plutôt futée pour une fois.

« Their invasion ships aren’t on the way. They’re already here. » – Hobbes

Ils ont compris ! Impressionant la façon dont le petit scientifique a capté la symbolique des pilliers de Concordia et que cela faisait une super piste d’atterrissage pour les vaisseaux mères. Même si on devrait dire aconcordissage vu que techniquement, ils ne se posent pas sur Terre. Piste d’aconcordissage fait quand même mieux que piste de flottage ou zone de pénétration pour des aliens en manque de descendance.

En tout cas, c’est la fête pour notre ami scientifique dans cet épisode où il est un peu la star avec cette découverte sus-mentionnée, la maitrise de l’énergie bleue puis l’infiltration sur le chantier de construction. En un épisode, le voilà qui en a fait plus que Jack en 21 épisodes. Pauvre Jack quand même. Il ne sert vraiment à rien alors qu’il est l’opportunité parfaite pour amener de la nuance, du gris et de l’indécision dans les décisions d’Erica par sa position humaniste, en opposition à Hobbes le gros bourrin. Ils représentent à eux deux la dualité qui peut habiter Erica. Malheureusement, cela se limite à une ou deux phrases dans le vide et un regard perdu en second plan pour ce pauvre Jack Landry. J’espère que les scénaristes avaient prévu plus pour lui mais que cela est passé à la trappe faute de temps pour développer cela.

Cet épisode confirme bien l’orientation action à fond, à fond, à fond de la série depuis quelques épisodes. Il faut dire qu’ils n’ont plus le temps. Ils ont perdu 3 épisodes sur les 13 de prévu et il faut donc accélérer les choses. La série ne peut pas se permettre de se poser et d’offrir des scènes de dialogues pour creuser la psychologie et les choix cornéliens qui s’imposent lorsque l’on est résistant. Il faut agir et vite, pas le temps de se poser des questions. Et c’est quand même dommage même si pour le coup, les scènes d’action sont plutôt bien fichues à défaut d’être ultra complexes. Il suffit de voir cette scène la facilité pour entrer sur le chantier et accéder au réacteur d’énergie bleue.

Autre regrêt coté résistance, c’est pour Chad. L’ajout de la journaliste anti-V était une bonne idée et aurait pu donner encore plus de développements et poser de bons débats sur les pour et les contre la soumission à la technologie des visiteurs. Malheureusement, on n’a rien eu de tout ça et la journaliste est expédiée loin de tout ça, encore une idée probablement sacrifiée faute de temps pour pouvoir la développer. Dommage parce que cela permet d’éclairer Chad sous un oeil nouveau, avec le rappel de l’image qui lui colle à la peau du mec qui tuerait père et mère pour sa propre gueule. Cela aurait plus de développements et cela aurait pu le placer comme élément instable de la résistance. Qui dit qu’il ne trahira pas la cinquième colonne pour sauver sa peau ? Malheureusement, on n’aura pas l’occasion de voir Chad déchirer entre son égocentrisme et sa découverte des enjeux dépassant sa personne ainsi que du conflit interne qui aurait pu en découler et rendre palpitante la scène où il se serait retrouvé confronter au choix entre sa vie et celle de la résistance. Cela aurait pu être très intéressant.

Du coté des visiteurs, on s’active là également et l’épisode ne fait pas dans la dentelle et la subtilité. Prenons l’exemple du pauvre Joshua qui se retrouve à se souvenir de tout en quelques secondes et 3 flashs. Même si on peut considérer que Ryan avait prparer le terrain la semaine passée, cela va très très vite, trop vite même pour Joshua qui aurait mérité quelques scènes d’introspection sur ce point. Devait-il croire ces flahs ou non et tout ça. Mais là encore, pas de temps à perdre et finalement, c’est la solution la moins pire que de le faire revenir de suite du coté de la cinquième colonne. Cela a évité la scène boulet où il va tout raconter à Anna avant de se rendre compte de son erreur.

Cela fait donc encore un soutien de moins qu’il faut ajouter à Marcus qui s’est vite remis et hésite dans cet épisode. C’est plutôt pas mal mené de ce coté avec un Marcus qui ne semble pas savoir quelle reine suivre même si Diana semble l’avoir convaincu en lui rappelant que Anna se laisse mener par ses saletés d’émotions humaines. D’ailleurs, la vieille reine ne semble plus si bienveillante qu’il pouvait y paraitre et cela n’est pas vraiment une surprise. Cela continue de renforcer mon idée qu’elle va utiliser Lisa pour renverser Anna puis la poignarder dans le dos pour être seule aux commandes de la race reptilienne. Malheureusement, à un épisode de la fin, je regrette quand même pas mal que les scénristes n’aient pas plus utilisé Diana, ne l’ait pas plus développer, qu’elle ne se soit pas retrouver plus tôt avec d’autres personnages.

De son coté, Anna continue à croire que tout va bien, qu’il n’y a que quelques petites échardes dans son pied, ne voyant pas les complots se tramant derrière son dos. Elle a juste des problèmes de jalousie avec Tyler qui retourne vers sa mère et là, je me suis dis « mais pourquoi elle ne fait pas tuer Erica au juste ? ». Veut-elle se glausser devant elle quand Tyler l’appelera maman ? C’est bien parti pour maintenant que mister demi ADN est un drogué du bliss. Alala, j’en viendrais presque à le plaindre Tyler. Il n’a quand même pas de bol. Le pire qui puisse arriver lui tombe toujours sur la gueule.

Tout est donc mis en place pour le final de la saison au prochain épisode. Lisa et Ryan présentent Diana à la cinquième colonne d’Erica et tous se mettent d’accord pour franchir le cap et renverser Anna de son trône. Il faut dire qu’il n’est pas compliqué de convaincre les autres qui ont vu les vaisseaux à proximité, prêt à se déposer sur les Concordia qui sont en cours de construction. L’invasion est prête, la résistance est prête, les pions sont placés pour des retournements en pagaille dans le final. Qui en sortira vainqueur ?

Bref, 7.5/10

Un bon épisode de préparation pour un final qui s’annonce explosif. Tout est en place pour cela. Malheureusement, cet épisode rappelle aussi que cette mise en place a dû être accélérée et cela a fait passer à la trappe tout développement pyschologique et laisse une certaine impression de précipitation. Heureusement, celle-ci est assez bien faite et j’ai trouvé qu’elle passait plutôt bien mais bon, cela n’empèche que plusieurs scènes m’ont rappelé tous les développements potentiellement passionants à coté desquels on est passé, faute de temps accordé aux scénaristes.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
The Event – Episodes 1.11 et 1.12

And then there were more // Inostranska Saison 1, Episodes 11 et 12 Diffusion vo: NBC - 7 mars 2011...

Fermer