Smallville – Episode 10.16

Scion

Saison 10, Episode 16 sur 22
Diffusion vo: The CW – 4 mars 2011

Clark se découvre un fils cloné et doit assurer son éducation, ce qui n’est pas gagné. Clark doit donc l’éduquer et le résultat est assez particulier.

« Are you trying to tell me that Conner is the genetic love child of Clark Kent and Lex Luthor ? » – Lois Lane

Je le savais ! Je le savais ! Je le savais !!! Et oui, CLark et lex ont couché ensemble ! Le subtext est enfin confirmé ici avec cet épisode. Il ne pouvait en être autrement. Tout indiquait qu’ils se désiraient ces deux-là. Si Lex a épousé Lana, c’était bien pour rendre jaloux Clark ! Je suis vraiment heureux de ce dénouement à 6 épisodes de la fin. On sait enfin la vérité sur les occupations du chauve et du niais les soirs de pluie de météorites. Ils faisaient des petits enfants !

– Are you like my dad ?
– I prefer brother

Donc Clark doit maintenant assumer son rôle de père. Ou de grand frère comme il aimerait qu’on le qualifie. C’est beau de rêver Clarky mais on le sait tous que tu es le père. Assume maintenant ! D’ailleurs, le petit voit toujours juste puisqu’après t’avoir reconnu comme son père, il te reconnait comme étant le flou. C’est qu’il n’est pas si bête le Conner, prénom constitué des lettres CNR qui signifie Crétin Niais Reproduit comme chacun s’en doutait.
Donc voilà Clark en charge de l’éducation de son clone de fils et il lui apprend que la vie se résume à porter des bottes de pailles avant de lui apprendre à devenir un bon pyromane obsédé sexuel. Rien à dire, Clark et l’éducation parentale …
Enfin, du coté de la future belle-mère, ce n’est pas mieux puisque, apparament, cela ne lui pose aucun problème que le fils qui se touche en pensant à elle vit maintenant sous le même toit qu’elle.  Et dire que plutôt, elle était dégoutée à l’idée que Conner puisse être le fils de Lex et de sa soeur Tess.
C’est dingue comment les scénaristes ne réfléchissent pas à ces détails énormes pourtant.

Sinon, c’était quand même bien marrant de voir 10 ans d’adolescence de Clark résumés en un épisode. La niaiserie, la drague de la belle fille, le chouniage sur sa vie d’être différent, la symbolique des yeux qui crament pour l’érection (saison 2 pour Clark), l’obsession d’un Luthor pour vivre avec lui, …
En plus, l’acteur s’en sort pas mal et agit plutôt logiquement, comme on s’y attend. La scène des vols est plutôt bien fichue même si il ne faut pas avoir de sang dans le cerveau pour braquer la bijouterie à 2 mètres de soi. Mais bon, ce n’est pas de sa faute, ils n’avaient pas le budget pour faire croire qu’il y a deux rues à Metropolis.

Par contre, c’est bien plus mal géré avec la kryptonite rouge, censée en faire un méchant. Et résultat, c’est sous kryptonite rouge qu’il sauve Lois de la balle que lui destinait Lionel. Donc si je comprends bien, si il n’avait pas été sous red k, il l’aurait laissé mourir ? Ou alors, il l’a sauvé pour tirer son coup sans demander son avis à la demoiselle (ce qui est méchant je vous rappelle), dans un lieu super romantique, un manoir en ruines, au milieu de cendres et de débris … Le romantisme à la kryptonienne, ça vaut quand même le coup.

De son coté, Tess veut faire tuer quelqu’un. C’est devenu son but dans la vie. Elle a essayé de tuer le demi-kryptonien anciennement connu sous le nom de Alexander, elle a tué toute crédibilité à Emil et maintenant, elle veut faire tuer Lionel par Clark en faisant porter le chapeau à Lois. A part ça, elle était censée être devenue une gentille …
heureusement, Lois est là pour agir logiquement et faire plonger légalement Lionel. Mais bon, c’est grâce à des empruntes digitales sur un papier d’il y a 20 ans. Moui, bien sûr. En fait, ça coince surtout avec l’enchainement puisque Lionel n’est pas arrêté. Mais bon, si il avait été arrêté, comment il aurait pu aller taper la discut’ avec Darky ? Oui ! Darkseid est là, face à Lionel. On se rapproche de ma prédiction qu’il s’incarnera dans ce Lionel. Ce n’est pas encore fait mais je compte sur toi Darky ! Tu peux le faire ! Il y a 6 trous pour t’incarner en lui: une bouche, deux oreilles, deux narines et un autre endroit mais là, faudra du lubrifiant.

Bref, 6.5/10

Episode pas forcément mauvais, qui offre de bons moments de rigolade et une scène finale classe mais qui pèche par de trops grands illogismes et des dialogues concon neuneus au possible.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Fringe – Episode 3.15

Subject 13 Saison 3, Episode 15 Diffusion vo : FOX - 25 février 2011 Retour en l'an 1985 pour suivre...

Fermer