Nick Cutter et les portes du temps – Episode 4.07

. / Series 4, Episode 7
Saison 4, Episode 7 sur 7 – Season finale
Diffusion vo: ITV1 – 5 février 2011


La saison de Primeval s’achève en prison pour notre équipe aux prises avec plusieurs anomalies alors que les secrets se révèlent.






Cette semaine, l’ARC fait face à des phorusrhacos, appelés aussi oiseaux de la terreur ou titanis ou encore, en anglais, Terror Bird. Ils sont considérés comme parmi les plus grands oiseaux prédateurs ayant foulé le sol de notre planète. L’expression est correcte puisqu’ils ne pouvaient pas voler. Ils étaient de redoutables carnivores dotés de 6 griffes (3 par patte), d’un bec crochu dévastateur et de deux griffes sur leurs ailes. Cette espèce peuplait ce qui correspond aujoud’hui au continent européen entre -50 et -27 millions d’années environ. Au delà, jusqu’à -3 millions d’années, ils peuplaient exclusivement le continent américain, nord et sud. Le Cariama est considéré comme son descendant contemporain.


Ces oiseaux de terreur apparaissent et disparaissent dans une ancienne prison désaffectée qui n’a pas cessé de me faire penser à Fort Boyard, mais sans la boule et le père Fourras. L’équipe ne comprend pas trop ce qui se passe, ni pourquoi le détecteur d’années de Connor ne fonctionne pas. Le principe est assez simple en fait, deux anomaliesse sont ouvertes en même temps, au même endroit, l’une conduisant à l’époque des oiseaux de terreur, l’autre à l’année 1867, pile l’époque d’Emily. Comme c’est bien pratique ça.


Mais les oiseaux de terreur ne sont pas les seuls à se pointer puisque Danny est de retour, avec Molly, son aliée de bois. Quel plaisir de revoir Danny, même avec cette pseudo coupe de cheveux ! La classe tout simplement notre Danny préféré. Et pauvre Matt, que c’est dur pour lui de se retrouver à coté de lui. Je n’ai rien de particulier contre Matt mais il ne tient pas la comparaison avec Danny, charistiquement parlant.


Malheureusement, comme avec Jenny à l’épisode précédent, ce retour me déçoit. Il agit et sert à quelque chose mais je ne peux m’empécher de ne voir en son passage rapide qu’un moyen de boucler et de faire avancer l’histoire. En effet, on découvre à cette occasion que le fameux Ethan n’est autre que Patrick, son frère disparu, raison de son engagement au sein de l’ARC en saison 3. Et donc, son petit frère est devenu un psychopate à force de tuer pour survivre dans le futur peu joyeux et qu’à la fin, il y a pris goût et il ne voit plus les humains comme tels maintenant mais comme des animaux. Et j’ai trouvé cette approche un peu abrupte mais plutôt bien pensée. Il a grandi dans ces conditions et je peux comprendre qu’il ait tout simplement disjoncté. Mais le manque de développement est tout de même génant. Il aurait été intéressant d’expliquer qu’il s’est mis à tuer les humains parce qu’ils l’ont trahi et tout ça. Bref, Ethan/Patrick s’en va et Danny, avec Molly, le suit pour le retrouver et l’aider, direction la période des oiseaux de la terreur.


Allez hop, on règle le cas Danny et on se débarasse de Ethan. Mais je sens qu’on va réentendre parler d’eux. Je pense qu’ils joueront un rôle important en saison 5. Pourquoi ? Parce que finalement, en y réfléchissant bien, toute la saison 4 ne me semble n’être qu’une longue introduction à la saison 5.


Cette impression est confirmée par les révélations sur Burton, qui collaborait avec Helen Cutter, comme l’indique Danny avant de partir. Il prépare quelque chose de louche pour le futur, le projet mystérieux Prospero, renforçant cela. Il semble évident que la saison 5 va le placer comme grand méchant, un grand méchant contre lequel Matt devra lutter puisqu’il vient du futur en fait, pour empécher l’immense catastrophe qui va se produire, une catastrophe imminente, élément apporté à l’épisode précédent avec la révélation que le vieux était le père de Matt. Dans les 20 ans à venir, la Terre va connaitre un bouleversement dramatique, qui serait une planète couverte d’anomalies comme le craint Connor, évènement produit, on peut le supposer, par les actions de Burton.
On le voit bien. Ce dernier épisode met en fait en place les pions pour la saison 5, en explicitant les enjeux de celle-ci après que cette saison 4 ait mis en place les personnages. On est donc bien face à une introduction plus qu’une vraie saison en elle-meme. Et c’est dommage parce que l’introduction fut longue et globalement, cette saison 4 en a souffert, accusant des longueurs assez énormes. 7 épisodes pour mettre en place les personnages et la situation, c’est beaucoup trop. 3 auraient largement suffit.


Bref, 6/10

Un épisode qui délivre son lot d’action habituel et un déluge de réponses. Le problème est que ces réponses ne participent qu’à la mise en place de la future saison 5 et du coup, cela donne à la saison 4 un simple aspect d’introduction, une introduction du coup bien trop longue. Donc voilà, on est face à un final qui n’a de final que le nom parce qu’il ressemble bien plus à une introduction qu’à une fin ou une transition. Il aurait fallu une intrigue propre à la saison, et bouclée, même secondaire pour mieux faire passer la pillule je pense.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Nick Cutter et les portes du temps – Episode 4.06

. / Series 4, Episode 6 Saison 4, Episode 6 sur 7 Diffusion vo: ITV1 - 29 janvier 2011 Une...

Fermer