Nick Cutter et les portes du temps – Episode 4.06

. / Series 4, Episode 6
Saison 4, Episode 6 sur 7
Diffusion vo: ITV1 – 29 janvier 2011



Une anomalie s’ouvre dans le chateau où doit avoir lieu le mariage d’une ancienne connaissance de Abby et Connor.




Commençons par le cours d’histoire naturel du jour. La bestiole du passé proposée cette semaine dans Primeval ou les portes du temps est un hyaenodon. C’est un carnivore qui parcourrait la Terre entre l’époque de l’Eocène et du Miocène, soit environ entre -41 millions et -21 millions d’années. Son aspect pouvait rappeler la hyène actuelle de loin, mais comme avec Alain, la réalité était bien différente de près (oui, Alain Deloin, c’est bien connu). La série prend donc des libertés encore une fois avec l’exactitude approximative de l’Histoire, mais là encore, pour des raisons dramatiques évidentes.


Donc, les dino-hyènes s’inscrustent à un mariage, celui de Jenny. Très sympa de la revoir mais au final, cela n’apporte pas grand chose, simplement de montrer qu’elle a refait sa vie loin de l’ARC et du fantôme de Nick Cutter. C’est assez intéressant de s’attarder sur ce point et cela montre à l’inverse de Connor (second épisode de la saison) qu’on peut se passer de la chasse aux dinos. Toutefois, Jenny a gardé quelques rélfexes bien utiles.
Donc globalement, son retour est décevant. J’aurais aimé qu’elle apporte plus parce que là, au final, ça aurait pu être un couple anonyme qui se mariait que cela n’aurait pas changé grand chose. Sauf pour un détail crucial, les anonymes n’auraient probablement pas été mariés par James Lester. Excellente petite scène qui va parfaitement à Lester en plus.


Sinon, voilà, pas grand chose d’autre à dire si ce n’est que la petite Jess est super chaude avec Becker. Mais je crains que l’amour soit un concept inconnu pour ce brave soldat de sa Majestée.
Je pourrais aussi parler de la bourde de Connor qui évoque le mariage avec Abby et met donc celle-ci mal à l’aise et du coup, on a droit à un petit festival de grimaces de la part de Hannah Spearritt, très drôles dans l’ensemble et un joli « tapes m’en 5 » non rendue par une Emily qui ne comprend rien à ce rituel. C’était bien marrant ça.


Enfin, un mot sur Gideon qui rend l’âme. On apprend alors qu’il est le père de Matt. Voilà. Ce qui prend un vague intérêt dans l’épisode suivant mais globalement, on peut dire que le vieux n’a servi strictement à rien. Merci d’être venu.


Bref, 5/10

Heureux de revoir Jenny mais j’aurais préféré dans d’autres conditions avec un rôle plus marquant que dans cet épisode. Sinon, le reste est du Nick Cutter ultra classique, qui se laisse regarder mais qui n’est pas un inoubliable ou un indispensable de la série.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
No ordinary family – Episode 1.14

. / No ordinary double standard Saison 1, Episode 14 Diffusion vo: ABC - 8 février 2011 Stephanie veut enquêter...

Fermer