V (2009) – Episode 2.05

. / Concordia
Saison 2, Episode 5 sur 10
Diffusion vo : ABC – 7 février 2011



C’est l’anniversaire de Tyler tandis que la cinquième colonne prépare une fête pour Anna à l’occasion de la révélation de son porjet d’urbanisme ambitieux.




Que dire de Ryan … Il y a mis tout son coeur et il doit être fier de lui maintenant. Il a dépassé Tyler dans le rôle du leading boulet de la série. Etre con à ce point-là, ça en devient impressionant quand même. Surtout que je ne comprends toujours pas son absence de réflexion: comment Anna pourrait-elle faire du mal au seul bébé hybride existant ? Et personne ne lui a expliqué qu’un gosse qui chiale tout le temps, c’est normal ? Sinon, je ne sais pas pourquoi mais je me suis demandé devant cet épisode qui se coltiner la tache du changement de couches de la petite. A moins que les visiteurs aient une super technologie ou un processus naturel de désintégration du popo de bébé. Qui sait ? A moins qu’ils aiment ça. Après tout, ils sont d’ailleurs, il serait logique qu’ils aient des préférence différentes des notres. Et tous ceux qui « ewww » en lisant la review, qui êtes-vous pour juger une autre race ?


Bon, je vais peut-être me recentrer. Donc si Ryan est the leading boulet, c’est aussi parce que Tyler ne l’est plus trop, dans cet épisode du moins. On ne peut rien lui reprocher. Il doit juste choisir entre deux mois à se prendre pour le rebelle ou deux mois de cours pour savoir piloter une navette des visiteurs. C’était assez intéressant cette bataille des deux mères pour faire plaisir à Tyler qui n’en demandait pas tant. En plus, à la fin, il prend la bonne décision, du moins la plus logique en décidant de rester auprès de sa maman chérie, celle qui ne lui a refilé qu’une moitié d’ADN en héritage. Dommage pour nous par contre, on risque de le voir trainer trop souvent, surtout qu’il a son statut de leading boulet à récupérer. Avec l’intrigue j’apprends à piloter une navette en 10 leçons, on pouvait espérer que cela se fasse off screen.


A coté de cela, il y a une intrigue principale qui s’avère palpitante puisqu’après 17 épisodes d’attente, la résistance décide de passer à l’action et d’abattre Anna pour leur quasi première mission anti-V. Rien que ça. C’était ambitieux et cela a failli réussir. Et en plus, c’est bien mené coté scénario, ce qui fait que je suis vraiment bien rentré dans le développement de l’intrigue qui était rythmée comme il fallait, surtout avec les à-cotés qui enrichissent bien le truc, comme le flic de The Shield qui est vraiment aussi doué que dans The Shield et comprend tout, rapidement et comme il faut. Je l’avais dis qu’Erica allait être dans la merde avec lui et cela se confirme dans cet épisode même si il n’hésite pas à manipuler les preuves pour obtenir ce qu’il veut. Je fais référence là à la photo avec Erica et Jack qui ne datait pas de ce matin, contrairement à ce qu’il a prétendu. C’est vraiment un électron imprévisible pour le moment et j’adore.


Par contre, Eli me déçoit. Il ne s’impose pas dans le casting. J’aurais préféré qu’il propose une véritable alternative à Erica pour les autres résistants mais non, très vite, il fait comme Hobbes, il ferme sa gueule attendant que madame se décide à ne rien faire (même si là, pour le coup, qu’elle décide d’y aller quand même avec le tir, cela m’a surpris je dois dire)
L’autre déception vient du père de Tyler auquel Erica révèle tout et qui ne s’interroge pas plus que cela. J’aurais aimé que l’on creuse plus sa réaction à ces nouvelles. Là, au final, il n’a servi à rien ou presque. Mais je dois dire que je ne serais pas contre un nouveau rapprochement entre lui et Erica. Je trouve que les deux acteurs vont bien ensemble.


Enfin, il reste Chad et là encore, on a du sous employé. J’aurais aimé qu’on développe plus le coté journaliste et le diktat de l’audience. Lécher les bottes des visiteurs ne rapporte plus autant d’audience donc il faut en dire du mal. J’aurais aimé que Chad soit obligé de bousculer Anna, sans se la mettre à dos, pour ne pas éveiller de soupçon. Cela l’aurait obligé à un exercice délicat et cela aurait pu donner de bonnes scènes. Mais d’un autre coté, je n’ai rien contre l’adjonction d’une journaliste anti-v, surtout qu’elle est interprétée par Ona Grauer que j’apprécie fortement depuis une bonne dizaine d’années et qui n’a malheureusement jamais eu droit à un grand rôle malgré ses participations guests dans à peu près toutes les séries SF tournées à Vancouver. Il peut ressortir une bonne dynamique et secouer Chad aussi comme ça. Je l’espère en tout cas.
D’ailleurs, le débat / casting avec l’avancement des arguments entre les deux journalistes étaient bons, les deux parties se défendant bien et logiquement et cela amène à réflexion. Nous, en tant que téléspectateurs de la série, on sait les mauvaises actions des visiteurs, mais en se plaçant du coté des gens de la série, pourquoi douteraient-ils des visiteurs ? Le dernier projet, Concordia, est une splendide avancée dans le futur pour l’humanité, en théorie. Dans les faits, c’est juste des maisons closes aliens. Et le schéma des tours et du vaisseau s’emboitant m’a laissé quelque peu perplexe. Je vais voir les vaisseaux comme des vagins flottants maintenant. C’est malin tiens.


Bref, 8/10

Le fun et l’action étaient présents au rendez-vous de ce cinquième épisode qui voit enfin la résistance passer à l’attaque et cela se fait au cours d’une storyline bien écrite et bien rythmée. L’épisode est bon, sans grand illogisme, et on ne peut pas lui faire beaucoup de reproches hors personnages à la personalité de moule morte et effets spéciaux à chier, choses qu’on sait depuis le 1er épisode. Je m’y suis fait et je n’y prête plus guère attention, sauf quand cela saute aux yeux comme la première scène très flottante entre Chad et Anna.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Hellcats – Episode 1.14

. / Remember when Saison 1, Episode 14 Diffusion vo: The CW - 7 février 2011 Cérémonie d'initiation pour Marty...

Fermer