No Ordinary Family – Episode 1.13

. / No ordinary detention
Saison 1, Episode 13
Diffusion vo : ABC – 18 janvier 2011



Jim se prend pour John McClane tandis que Stephanie se prend pour un docteur.




Les Powell se retrouvent tous coincés d’une manière ou d’une autre dans cet épisode qui s’en tire bien mieux que les deux précédents, juste avant de repartir en pause pour 3 semaines (retour le 8 février). Je crains le pire parce que le pré pause de Noel était bon et on a vu ce qu’a donné la suite.


Donc Jim est coincé au commissariat par des détenus qui prennent en otage le commissariat pour s’évader. Ca tombe pile quand il y a une inspectrice des affaires internes qui enquête sur le policier justicier. L’ensemble de l’intrigue est plutôt bien ficelé avec Jim et George qui ne font pas style « on pompe notre intrigue sur Die hard » (piège de crystal en vf, justement diffusé la veille sur M6 ^^) mais qui au contraire, s’inspire ouvertement du film pour déjouer la prise d’otages. J’ai trouvé cela plutôt bien pensé et plutôt drôle, en tout cas, bien plus réussi que la parodie Die Hard by Morgan dans la saison 4 de Chuck.
Bon alors oui, je vois déjà pas mal de monde me dire « mais comment tu peux dire ça alors que ce n’est pas logique de prendre aussi facilement un commissariat en otage, sans personne dehors pour négocier et tout ça » Certes. je vous l’accorde. Mais concrêtement, je n’attends strictement plus rien de la série (sauf peut-être une danse à la fin au milieu de la route). Donc je n’attends pas que la série s’attarde sur des petits détails comme la logique ou le réalisme. Et du coup, bah l’intrigue m’a divertit et a donc réussi sa mission. Et puis, tout ne peut que paraitre bien en comparaison des deux précédents.


Même coté école, cela est moins pire que d’habitude. Vous remarquerez l’emploi non innocent de « moins pire » au lieu de « meilleur ». JJ et Daphné se retrouvent donc en colle avec leurs amoureux. Heureusement que les enfants étaient là pour le quota gnan gnan parce que là, ils nous ont fait fort quand même. J’y croyais pas quand j’ai vu JJ se mettre à faire de la neige pour sa copine qu’il ne calcule plus dès que l’autre blonde s’intéresse à lui parce que c’était super beau ce qu’il a fait. Ewcusez moi pour l’interruption de la review momentanné, je vais vomir là.


Ce n’est pas que j’ai quelque chose contre le romantisme mais il y a des limites. On peut faire du romantisme sans être gnan gnan et concon. Si, si, c’est possible. Mais pas dans NOF apparament. Déjà, il faudrait éviter les clichés parce que la jeune sérieuse qui craque sur le bad boy mais pas trop bad qui a en fait un coeur gros comme ça et le geek qui devient le tombeur de toutes les bonnes blondes …


Passons à Stephanie. Elle fait style « je travaille » sur son tableau aussi virtuel que ses neurones. Elle doit soigner le pauvre Willshua en manque de sa dose de super pouvoirs. Et là, le développement de l’intrigue est assez moyen mais les avancées procurées sont énormes, pour une fois. Les évènements me paraissaient forcés. J’avais du mal avec l’ensemble des scènes qui me paraissaient mises là une derrière l’autre et arrivant parce qu’elles devaient arriver pour progresser. L’exemple de la seringue « oubliée » dans le couloir est parfait pour illustrer cela. Pourquoi Victoria vient avec une seringue ? Pour l’abandonner là, parce qu’il faudra que Joshua l’ait plus tard pour sauver Katie. Ce n’est pas naturel et fluide quoi.
Mais cela fait potentiellement progresser l’intrigue. Tout dépendra en fait du neurone de Stephanie. En tout cas, j’étais bien content qu’elle se prenne un coup de poubelle, elle le méritait. Je crois que c’estl a seule personne au monde qui en démasquant un intrus méchant déguisé va lui tourner le dos. Et là encore, la scène est mal tournée/jouée tant le déplacement de Stephanie ne fait pas naturel. « Attends, elle est où déjà la marque où je dois m’arrêter ? » Quand on est aussi conne que Stephanie, tirer des conclusions sur le fait qu’un métamorphe et qu’un télékinésiste sont là, dont une qu’elle sait faire partie de l’équipe du Dr King, ce n’est pas gagné. Et je ne compte pas sur Katie, trop amoureuse pour poser des questions ou insister devant les non réponses de Joshua.


Mais pourtant, j’espère du développement puisqu’il devrait se retrouver à nouveau assez vite en manque et j’aimerais qu’il intègre la « famille » au sens large avec des pouvoirs définitifs que lui aurait procuré Stephanie. J’espère que la série va prendre cette direction mais celà me parait trop osé et compliqué à gérer pour l’équipe de scénaristes de la série qui refuse toute ambition. Parce que dans ce cas-là, il faudrait gérer les multiples conséquences de Stephanie conférant des pouvoirs définitifs, chose que le Dr King semble incapable de faire (ou bien le peut-il mais il n’offre que du temporaire pour contrôler ses sbires ? Là, il y a matière à creuser). Mais si Joshua a des pouvoirs définitifs, King saura comment et il faut gérer l’évolution des rapports entre Stephanie et King et plus généralement avec la famille Powell. Cela me semble beaucoup trop pour les scénaristes de la série qui vont sûrement provoquer une amnésie à Stephanie à coup de poubelle ou de manipulation par Joshua, façon Daphné. Et comme les Powell ne cherchent jamais à comprendre le moindre truc qui leur arrive …


Bref, 7/10

Un épisoee à l’écriture facile, qui use de grosses ficelles et nous demandent de ne pas regarder les gros défauts et les grosses facilités du scénario. Mais dans cet état d’esprit, l’épisode passe très bien et s’avère même sympa, bien plus que les précédents. Il me redonne envie de voir la suite, ce qui est déjà pas mal du tout.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
V (2009) – Episode 2.03

. / Laid bare Saison 2, Episode 3 sur 10 Diffusion vo : ABC - 18 janvier 2011 Erica doit...

Fermer