No Ordinary Family – Episode 1.12

. / No ordinary brother
Saison 1, Episode 12
Diffusion vo : ABC – 11 janvier 2011



Le frère de Jim débarque et découvre vite les secrets de la famille tandis que Katie se voit promue.




Nan mais je vous jure ! Nan mais ces jeunes hein ! Sérieusement, je pensais que Katie était une fille bien, sympa et tout. Et bien non ! Une belle petite sal***e même. La miss perd donc sa virginité avec Willshua qui est tellement bon qu’elle croit lire des trucs qui ne sont pas vrais en fait. C’est dire le super coup qu’il est. Et bien madame derrière, elle nous fait quoi ? Bah elle l’oublie. Elle le zappe totalement. Elle se retrouve avec un poste à Miami, elle s’en réjouit et prévient tout le monde, sauf Willshua. Même pas un mot, même pas un texto, que dalle. J’imaginais déjà le pauvre Willshua ne pas comprendre pourquoi elle n’était pas venue à leur rendez-vous fixé juste après les culbuttes virginales. Puis s’inquiéter pour elle, se rendre chez elle, croire qu’on l’avait kidnappé, prévenir la police, le FBI, Scotland Yard, le GIGN, reformer le KGB pour prévenir le KGB et ces chers enquêteurs retrouver sa trace à Miami, dans le lit de David Caruso et elle « C’est qui Willshua ? » … Quelle trainée cette Katie quand même !!!


Vais-je oser parler de la famille Powell ? C’est pire. Exploitation des enfants ! Le frangin, qui a enfin trouvé comment sortir de la ville mystérieuse et piégée de New York Unknown (ou Persons 911, je ne sais plus trop), voilà qu’il incite son neuneu à faire l’école buissonière et aller parier, alors que les pubs le rappellent régulièrement que les paris sont addictifs et entrainent le surendettement. Et après, il faudra pas s’étonner si JJ devient inculte et ne sait pas compter, croyant que 15 000 dollars, c’est pareil que 150 000 dollars.
Mais ce n’est pas le pire. Non, le pire vient de sa mère qui trouve ça normal qu’il aille parier aux courses. Tout ça parce que madame ne veut plus bosser et profiter honteusement des talents de son enfant. Si les Spears, les Lohan, les Cyrus ont fait pareils, pourquoi pas les Powell après tout ? Vraiment … Et après, ça sera la faute aux jeux vidéo et à Marilyn Manson si il fait n’importe quoi ? Et comme toute la famille est détraquée, Jim emmène avec joie son fils au champs de course puis le tape encore et encore parce qu’il n’a pas eu de chance sur la dernière course et qu’il a perdu tout le fric de la famille qui va donc devoir vivre dans la rue et dormir dans des cartons.


Heureusement, Daphné est là pour rattraper l’honneur de la famille. Elle lit dans les pensées pour découvrir qui est le dealer de médoc et charme son frère. Et oui, elle n’a pas encore fini le lycée que c’est une putain de junkie qui vend son corps au premier chevelu venu afin d’avoir sa dose …


Trêve de plaisanteries. La série continue encore et toujours à se refuser la moindre ambition. Ca en devient même impressionant à ce niveau un tel refus. Je suis presque admiratif. Tiens, prenons l’exemple du seul intérêt de l’épisode précédent, à savoir le cliffhanger, même si celui-ci était totalement bancal (toujours pas compris ce que fout encore Willshua avec le carnet). Et bien zou, 45 secondes et c’est résolu grâce aux pouvoirs qui vont et viennent à volonté scénaristique du beau barbu. Cette semaine, il est capable de réécrire une page, comme ça. Bah voyons. Si ce n’est pas du Deus Ex Machina, je me les coupe et me les hache avec une petite cuillère en bois sculptée à la main par des artisans d’Auvergne, les derniers à le faire suivant la tradition ancestral hérité du Moyen-Age. Ne parlons pas de pouvoirs de ce brave Willshua qui diminuent en intensité au long de la journée comme le pouvoir masquant des déodorisants corporels. Ou alors ce sont des pouvoirs dérivés d’un vampire parce que je crois qu’il n’en use que la nuit.


Sinon, du coté de la famille Powell, à part continuer à recycler les acteurs de Persons unknown, ils se farcissent une intrigue toujours aussi cul-cul gnan-gnan que d’habitude et surtout très cliché avec le frère qui débarque avec ses problèmes de fric. C’est vraiment pas terrible du tout mais c’est toujours plus digeste pour moi que l’épisode précédent.


En fait, le meilleur de l’épisode repose comme souvent sur Willshua qui aime sa petite roulure de katie, au point de se dresser ouvertement contre la figure paternelle que représentait jusqu’alors le docteur King. Il faut dire qu’essayer de tuer Katie, l’expert en Tony Stark (vu qu’elle le case à chaque épisode), ce n’était pas très sympa. Pire, la faire tuer par Charlotte l’inutile de Lost, c’est vraiment la honte quoi. Miss, je prend un accent d’anglais bourge bourré sans raison, parce que j’ai pas compris un jour que mes amis s’étaient moqués de moi quand ils m’ont dit que ça m’allait bien.
Là au moins avec cette intrigue, il y a de la matière à faire quelque chose de potable. Mais connaissant la propension à refuser le moindre développement de la série, je doute que cela débouche sur quelque chose d’intéressant au final.


Bref, 4/10

Mieux que le précédent mais toujours honteusement trop peu, la série n’offre rien et se refuse à tout développement, préférant la facilité d’intrigues clichées mal écrites. Si ils continuent à ce rythme, cela va être long pour arriver a ubout de la saison.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
SerieViewer vous attend !!!

Bonjour, bonsoir tout le monde, A chaque billet sur le SériesPod, vous aviez le lien du site SerieViewer, encore en...

Fermer