No Ordinary Family – Episode 1.10 – Mid season finale

. / No ordinary sidekick
Saison 1, Episode 10
Diffusion vo : ABC – 7 décembre 2010


George devient un héros public tandis que JJ drague une belle intello et que Daphné s’intéresse de près à Will.






Et c’est fini pour l’année 2010 pour la famille Powell qui va donc passer les fêtes à comprendre pourquoi Daphné à oublier les trois derniers mois et se croit toujours à la veille du départ pour le Brésil. Un cliffhanger intéressant je dois dire et qui a réussi à me surprendre un peu. Je n’avais pas vu venir le coup de l’amnésie pour la petite Powell après les actions de Will. Il faut aussi dire que c’était peu évident de savoir ce qu’il allait lui faire vu que je n’ai aucune idée de ce que sont ces pouvoirs exactement. D’ailleurs, a t’il des pouvoirs attitrés ou en change t’il à chaque nouvelle injection pour en récupérer puisqu’il explique bien un pan mythologique : seuls les Powell sont capables de conserver leurs pouvoirs tout le temps. Mais est-ce vrai ? N’est-ce pas une méthode du père Camden pour garder sous contrôle Will ? Enfin Joshua ?


Car oui, Will / Joshua est au centre de l’épisode cette semaine. Les enfants ont mis du temps mais ont capté que c’était louche que Katie rencontre un Will lors du rendez-vous avec le Will du profil internet de JJ. Et Daphné trouve enfin louche qu’elle ne puisse lire les pensées de Willshua. La pillule réussit néanmoins à passer avec l’excuse qu’ils pensent peut-être perdre leurs pouvoirs comme cela a été le cas de Jim il y a quelques épisodes.
Will doit donc improvisé des explications quand Katie daigne enfin ouvrir un peu les yeux sur les cotés louches de son mec et je dois dire qu’il s’en sort plutôt bien le Will. Il reste naturel et très crédible et renforce même sa bonne impression auprès de Katie. Bien joué mec.


Et puis il s’en prend de façon classe à Daphné. Là encore c’était bien joué. J’attendais cela depuis l’épisode précédent puisqu’il savait que Daphné tentait de lire son esprit vu comment il réagissait à chaque fois. Et il était assez terrorisant quand même. La scène est franchement bonne, même mythique pour certains que je ne dénoncerais pas ici. En tout cas, je dois dire que cela intrigue bien d’avoir effacé toute la mémoire de Daphné qui pourra donc retourner se faire surprendre à commander des crevettes vivantes au restaurant.
Et puis quel classe ce Willshua quand même. Il fout le bordel chez les Powell à télékinétiquement tout déplacer mais zou, il remet tout en place en partant. La grande classe, c’est tout.


Pendant ce temps là, JJ a des problèmes. Ces copains sont trop bêtes pour lui et ça le saoule de s’abrutir pour se faire passer pour celui qu’il était. Donc hop, il change de potes et va dans un bar à génies où il croise une intello blonde et plutôt pas mal. Et c’est la preuve qu’on est dans une fiction parce que les femmes qui ont un beau corps ne développent leur cerveau pour réussir dans la vie, c’est bien connu (mode macho off). D’ailleurs, une femme intello, ça n’existe pas en vrai d’ailleurs (mode mysogine off).
Et donc le pauvre JJ n’est plus intelligent à coté d’elle. La faute à son sang qui n’irrigue plus son cerveau mais plutôt sa … Sa quoi d’ailleurs ? Jim l’ayant coupé trop tôt, je me demande bien ce que cette fille lui permet de développer à la place de son intelligence …
Enfin bref, moi qui pensait même pas à mal au début … Je croyais qu’il bloquait sur les échecs simplement parce qu’il y a beaucoup trop de possibilités quand on démarre le jeu. Bah non, c’est juste qu’il n’avait plus assez de sang dans la tête pour faire les calculs nécessaires … Alala ces adolescents … Mais bon, ils sont plutôt mimis tous les deux et elle ferait une bonne sidekick (ou une sidekick trop bonne, comme vous voulez).


Et comme ma subtile transition l’amène, consacrons nous aux parents et leurs sidekicks. Un sidekick, c’est super important. Ca fait joli et c’est parfois ce qui sauve le perso principal. Que serait Batman sans son Robin ? D’ailleurs, c’est louche que le mec qui se ballade la nuit dans une tenue en cuir moulant et tout ça insiste plusieurs fois pour être avec un gamin … Je dis ça moi mais je ne dis rien. Par contre, certaines fois, les sidekick sont funs. Je prends l’exemple de Harley Quinn avec le Joker. C’est une bonne sidekick. Ou une sidekick très bonne aussi.Juste un chouïa dérangée mais bon, un trou est un trou comme on dit hein. Bref … j’ai presque honte là quand même. Presque j’ai dis.


Pfiou, enchainons, enchainons … Donc bref … hmmm j’ai du mal là, je dois l’avouer. Enchainer derrière ça …. Quoique j’enchainerais bien derrière Katie mais bon là n’est pas le propos même si j’aimerais bien. Arrêtez-moi ! pitié !!!! … Merci.


Donc bon, Jim arrête des voleurs, George est sur place quand les flics arrivent et ils le prennent pour un héros. Jim est jaloux. C’est la dispute. De son coté, Katie n’aime pas les reproches faits par Stephanie sur son Will. C’est la rupture là encore. C’était d’ailleurs assez sympa le montage des deux ruptures. Classique mais efficace. Ca a bien marché de mon coté.
Et sans surprise, les couples se reforment avant la fin de l’épisode. Il faut dire que les pauvres peinent à fonctionner correctement tout seul. Bon même si ça se voit que les plongeons de Jim sont faits avec l’aide de sa doublure cascade, il est censé être tout seul et il a les bonnes idées mais les met mal en oeuvre. Il faut donc l’aide de George pour qu’il se reprenne et puisse s’occuper du train de l’argent dans l’énorme clin d’oeil à The Shield et son train de l’argent qui a occupé Michael Chiklis, alias Jim Powell alias Vic McKay dans The Shield plusieurs saisons (et avec brio, un des plus forts arcs scénaristiques toutes séries confondues à mon avis)


Globalement, les parents m’ont paru en retrait, ce qui est une fausse impression. Ils sont en fait au même niveau que les autres personnages et c’est la force de cet épisode. La série continue à progresser lentement dans sa forme et a trouvé là le bon équilibre je crois. Tous les personnages ont droit à leur intrigue, intrigues qui se mélent plus ou moins aux autres et qui mèlent comme il faut le coté super pouvoirs, famille et mythologie. la scène d’ouverture au billard est d’ailleurs bonne ilustratrice des rapports de la famille Powell entre ses membres et avec les pouvoirs. C’est bateau mais sympa à suivre. J’ai bien aimé. Globalement, j’ai tout aimé dans cet épisode, ce qui est un bon signe. Je ferais bien le geste de la victoire de Jim mais bon, assis derrière mon clavier, c’est peu évident.


Bref, 8.5/10

Un excellent épisode pour la série qui mèle parfaitement tous les différents aspects de la série et a le bon équilibre pour me plaire. Du tout bon pour cloturer cette première partie de saison. Vivement la suite début janvier !

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Podcast: Calendrier de l’avent 2010 – Friandise 8 ( … ça suffit)

Découvrez tous les jours jusqu'au 24 décembre une petite douceur d'environ 1 minute chacune. Chaque gourmandise est issue des rushs...

Fermer