Nikita – Episode 1.06

. / Resistance
Saison 1, Episode 6
Diffusion vo : The CW – 21 octobre 2010



Alex est kidnappée lors d’un entrainement tandis que Nikita et Owen doivent apprendre à se faire confiance.




Nikita. Rôle titre de la série et pourtant … Il est clair que le personnage souffre de son écriture pour un film à la base. En deux heures, dans un film d’action, pas besoin de se préoccupper des détails. Hors là, dans une série, cela coince beaucoup plus. Si le fiancé assassiné suffisait à lancer l’action dans le film, là, c’est problématique car il faut développer cela. Et la série tente tant bien que mal d’étoffer cet élément déclencheur dans le passé de Nikita. Malheureusement, cela est fait au prix de scènes assez chiantes, soyons honnêtes. En effet, j’ai vraiment eu du mal à me captiver pour les regards pleins de méfiance entre Owen et Nikita. Pourtant, l’ensemble est assez logique. Ils ont appris à se méfier de tout et tout le monde et les deux voyent l’autre comme l’ennemi. Sauf que l’exécution et les scènes en question sont loin d’être palpitantes.


Il faut aller du coté d’Alex, personnage nouveau et donc pensé par les scénaristes pour avoir du tout bon. Elle tire quand même pas mal la série vers le haut. Et aujourd’hui, tout l’épisode est sur elle et cela ne me déplait pas. Sauf quand elle a la vieille coupe/perruque d’il y a un an. Brrrr.
Donc Alex se retrouve prise au sein d’un test de la division pour juger de ses capacités à interroger l’ennemi mais aussi à subir des interrogatoires. Avant le twist final révélant que Alex n’était pas le test prioritaire de tout l’exercice.
J’ai tout simplement adoré. Même si certains rebondissements se voyent venir de loin et qu’il était évident que Alex s’en sortirait sans dommage parce que bon, elle est là pour durer, je me suis parfaitement pris au jeu et j’ai vraiment aimé, surtout en replaçant la série dans son contexte, c’est à dire une série CW. J’ai tendance à être plus indulgeant avec les séries de ce network et j’ai aimé lesscènes de torture. Bien sûr, on était très loin de celles d’un 24 par exemple, mais sur la chaine des new yorkaises pétées de thunes et du gentil fermier immigré illégalement (quoique certaines scènes de certains épisodes sont pas mal niveau tortures), c’est agréablement surprenant.


Alex s’avère être un personnage très intéressant par ses liens complets. Elle intrigue Percy, elle inquiète Amanda, elle fascine Michael. Tout tourne un peu autour d’elle et pour l’instant, c’est très bien mené. J’aime particulièrement l’ajout des jeux psychologiques et des manipulations. La question n’est plus de savoir si Alex se fera coincer par Amanda mais quand et dans quelles circonstances. Idem pour Michael et Percy. Il ne reste qu’à définir si Michael voit Alex comme une potentiel girlfriend ou comme une petite soeur.


En tout cas, lentement mais sûrement, à un bon rythme, la série tisse sa toile et élargit tranquillement ses personnages et ses rapports. J’adore et j’approuve totalement. Il ne reste plus qu’à développer Nikita et lui donner de la profondeur et ça sera parfait.


Bref, 8.5/10

Un très bon épisode, parfois prévisible, mais je me suis pris totalement au jeu. C’était parfaitement écrit, rythmé et joué. Il ne manque plus qu’à ce que nikita se développe au niveau des autres et cela sera tout bon.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire