Fringe – Episode 2.20

Il était une fois / Brown Betty
Saison 2, Episode 20 sur 23
Diffusion vo : FOX – 29 avril 2010
Diffusions vf : La Une – 15 septembre 2010, TF1



Walter raconte une histoire à Ella, la nièce d’Olivia.


Episode particulier cette semaine pour Fringe qui va forcément diviser entre ceux qui aiment et les autres. L’ambiance tourne au « noir », très à la mode aux Etats-Unis en ce moment mais aussi un peu à la comédie musicale, imposée par le network FOX qui proposait dans toutes ces séries, cette semaine-là, des passages comédies musicales dans le cadre de sa semaine thématique « FOX rocks ». Cela explique les envolées lyriques de notre ami Walter.


L’épisode est plutôt bien fichu techniquement. On y croit à la reconstitution car l’univers fantasmé des années 30 s’avère fidèle à l’image que l’on peut avoir de cette époque. On peut d’ailleurs remarquer que les acteurs ont plutôt eu l’air de bien s’amuser, notament Anna Torv dont le jeu stoïque sied à merveille à l’image de la femme fatale que nous représente habituellement les films noirs.
Par contre, j’ai eu beaucoup plus de problèmes avec les anachronismes comme le téléphone portable. Certes, on est dans Fringe donc pourquoi pas le dernier modèle Nokia en portable et un vieux téléphone à fil enroulé au bureau mais bon, j’ai vraiment eu du mal à chaque fois qu’ils se servaient du portable. J’en viens même à me dire que les scénaristes ne sont tout simplement plus capables d’écrire un épisode sans téléphone portable et que l’anachronisme de l’appareil était ici un simple moyen pour eux de ne pas se faire chier. Il aurait alors fallu plus d’anachronismes pour me vendre le protable, une sorte de monde fusionné. Là, on a quasiment que le portable qui n’est pas d’époque.


L’épisode permet également à Walter d’exprimer sa culpabilité et ses remords par des métaphores capillotractées à mort. J’avais même presque pitié d’eux avec le coeur coupé en deux à la fin tellement c’était niais à mort. Oui, je le dis, je préfèrais la fin de Walter à celle d’Ella.


Mais ce qui me pose vraiment problème avec cet épisode, c’est qu’il casse le rythme de l’arc de fin de saison. Ca y est, on était lancé vers l’affrontement final et paf, on se farcit cet épisode qui est totalement inutile dans le cadre de l’arc. On avait bien vite compris que Walter se sentait super mal. Cet épisode ne fait que confirmer cela et ne nous apprend rien et ne développe rien du coté de Walter. Il est donc inutile dans l’arc et cela m’a franchement agacé. Si il avait était placé en milieu de saison, il serait mieux passé. Ou même peut-être quelques épisodes avant, quand Walter hésite à révéler à Peter ses origines.


bref,

Pas de note car l’appréciation est trop propre à chacun. Techniquement, l’épisode s’en sort pas trop mal mais je le trouve mal placé dans la saison et en plus, je n’aime pas les ambiances « noir » et les comédies musicales. Donc autant dire que je n’ai franchement pas apprécié cet épisode qui m’a paru long, très long.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Hellcats – Episode 1.03

. / Beale St after dark Saison 1, Episode 3 Diffusion vo : The CW - 22 septembre 2010 Savannah...

Fermer