Covert Affairs – Episode 1.11 – Season finale

. / When the levee breaks
Saison 1, Episode 11 sur 11
Diffusion vo : USA Network – 14 septembre 2010



Ben Mercer refait surface demandant l’aide de la CIA pour sauver un scientifique allemand.




Ce final synthétise parfaitement ce qui cloche dans Covert Affairs. Ben Mercer en premier lieu. Un personnage qui n’a aucun intérêt, milles fois vus et qui va avoir le mauvais goût de ne pas mourir en résolution de cliffhanger. La série se traine cet arc comme un boulet. Il est inutile et n’apporte rien à Annie. Elle se débrouille parfaitement sans lui et il a même tendance à la boulétiser, simplement avec l’évocation de son nom.
Et puis, je n’ai toujours pas compris pourquoi il se rend à la CIA, ni pourquoi ces abrutis lui collent Annie en coéquipier. Cela n’a pas de sens, ce n’est pas très logique et leurs explications ne me convainquent pas du tout.


Ensuite, le problème de la série est qu’elle n’a jamais décollé. Elle a beaucoup de potentiel et des personnages qui peuvent donner beaucoup. Mais non, la série est toujours restée plan-plan, bloquée sur la piste de décollage comme dirait un certain Yann que je ne citerais pas.
Là, j’ai attendu, j’ai attendu mais je n’ai pas eu le sentiment de voir le final démarrer. Certes, il y a plusieurs scènes d’action dont la réalisation fait preuve de son manque de talent dans l’incrustation fond vert mais malgré ces scènes, je me suis ennuyé. Il faut dire que Ben n’est pas entrangé à cela aussi. Etant donné que j’en ai rien à secouer du personnage, tout ce qui tourne autour de lui me laisse totalement indifférent et comme tout l’épisode tourne autour de lui …


En fait, pour trouver ce qui sauve l’épisode, il faut aller voir du coté de la journaliste Liza. Et encore, j’ai trouvé que la conclusion tombait un peu de travers en révélant que son indic est papa Jay. Mais bon, ça permet de voir un chouïa de manipulations stéréotypées en coulisses, ce qui rend Arthur plus sympa et Jay aussi. Le personnage de Harry Wilcox dynamise aussi son fils puisqu’on perçoit mieux le lourd passif que doit se coltiner Jay.


Bref, 3/10

Un final ennuyé centré sur un personnage que personne n’aime et qui n’amène strictement rien à la série et un cliffhanger pourri qui m’a laissé de marbre. Un final à l’image de cette première saison : sans ambition.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Covert Affairs – Episode 1.10

. / I can't quit you baby Saison 1, Episode 10 sur 11 Diffusion vo : USA Network - 14...

Fermer