The Gates – Episode 1.01 – Series premiere

. / Pilot
Saison 1, Episode 1 sur 13
Diffusion vo : ABC – 20 juin 2010


Bienvenue dans la charmante petite communauté de The Gates où vous attendent de charmants voisins vampires ou loup-garous ou pire encore !









Vampires + loup garous + sorcières + Rhona Mitra. Comment pouvais je passer à coté de cela ? Et comment pouvais je ne pas aimer ? Bon, ça, c’est toujours possible. Et ce pilote fait tout pour ne pas être aimer.


Déjà, quasiment aucune scène ne rappelle pas une autre série. Comme toutes les scènes avec l’ado male au lycée déjà. 12 millions de séries nous ont fait la même chose dont The Vampire Diaries il y a 9 mois de cela. La girlfriend de la star de l’équipe de foot est attirée par le nouveau garçon un peu mystérieux parce qu’il s’habille en noir et le quaterback est jaloux. Mais cela prend une autre dimension quand le quaterback et toute l’équipe s’avère être loup garous. Des loup garous bad boys vu qu’ils roulent en BMX. Et ouais, ce sont des gros rebelles. Lol quoi. Mais LOL. J’ai halluciné devant cette scène où ils encadrent le nouveau venu en BMX. Du grand n’importe quoi bien bien drôle.


Sinon, du coté de son père, c’est pas mieux. Super flic décalé par rapport à la communauté, style Eureka, mais sans la science. La communauté peut rappeler pleins de séries dont Wolf Lake (avec le grand Lou Diamond Phillips dedans et la belle Mary Elizabeth Winstead) ou encore Kindred. Et la mère se retrouve embrigadée par des voisines qui ne sont pas sans rappeler Desperate Housewives avec leur bouffe de bienvenue (ici des lasagnes au lieu de muffins de Bree) et le coté hyper propre, hyper faux de la rue et des jardinets. On a même le combat des botoxées avec Rhona Mitra (la vampire) versus Chandra West (la sorcière blonde) qui rappelle les fights Susan / Edie Britt dans l’autre série de voisinage du dimanche soir de ABC.


Et c’est là que se situe le problème de The Gates. C’est sur ABC. Donc avec tout l’aseptisé qui va avec, pour plaire à tout le monde. C’est tellement aseptisé que même le sang parait avoir était lavé et désinfectée tellement son rouge est éclatant. Sans oublier les canines qui ne dépassent même pas les grosses fausses lèvres de Rhona ou encore les intérieurs vastes mais sans la moindre poussière et le moindre élément de travers. Tout fait faux, comme dans toute série ABC.
Et il ne faut pas compter sur un second degré de lecture pervers. J’imaginais le truc bien glauque de Rhona qui avait découpé le cadavre pour en faire les lasagnes. Le montage et le déroulement des scènes le laissait penser. Mais cele ne dure que deux secondes puisque le plan suivant, on voit le mari qui va abandonner le corps intact dans la forêt. J’aurais adoré qu’ils laissent planer cette idée et cette possibilité que Rhona ait fait manger le cadavre au nouveau flic et sa famille. Ca aurait été bien bien fun.


On ne peut pas se rattraper non plus sur les intrigues drama soap. Entre les voisines qui cachent quelque chose et le mari qui délaisse sa famille / lui fait du mal parce que son job l’obsède … Remarquez, cela va avec l’intrigue du fiston. C’est tout aussi cliché et un million de fois vu par ailleurs. Et le déroulement n’a rien d’original malheureusement. En fait, il manque un brin de folie et de décalé. La série ne se lache pas sur ce pilote. Mais je ne sais pas pourquoi, je reste dans l’idée qu’ils vont se lacher au fur et à mesure des épisodes et que cela va partir en live total. Et il faut l’espérer. Les prémisces entrevus dans ce pilote nécessitent un traitement de la sorte. Si la série reste plan plan comme dans ce pilote, ça risque de vite être chiant.


En fait, la série rappelle finalement beaucoup The Vampire Diaries, et pas que dans les histoires. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai le sentiment que la série peut s’avérer être une très bonne surprise après quelques épisodes et un pilote pourri, comme l’a été la série de The CW. Mais pour cela, comme je l’ai dis, il faut que la série se lâche totalement. Les prochains épisodes nous le diront.


Bref, 3/10

Le pilote ne remplit pas son office de pilote, posant mal les personnages qui sont clichés et ridicules tout comme il oublie de poser les enjeux pour la saison / série. De plus, c’est tout simplement mauvais, mal écrit, doté d’une réalisation plate et avec des acteurs loin d’être les meilleurs. Mais malgré tout, j’ai bon espoir pour cette série qui va s’avérer être un truc bien fun et sympa à regarder si elle se lâche.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Lost : les disparus – Episodes 6.17 et 6.18 – Fin de série

La fin / The end Saison 6, Episodes 17 et 18 sur 18 Diffusion vo : ABC - 23 mai...

Fermer