Persons Unknown – Episode 1.01

. / Pilot
Saison 1, Episode 1 sur 13
Diffusion vo : NBC – 7 juin 2010



Des individus venus des 4 coins des Etats Unis se réveillent dans le même hôtel au milieu d’une ville désertique, sous l’oeil de caméras de surveillance.




Mwahahaha ! Rire sadique de contentement. A défaut d’avoir Happy Town, j’ai Persons Unknown comme gros guilty pleasure de l’été. Bon, ça ne vaudra jamais Harper’s Island et son casting de la mort improbable et son intrigue toute pourrie mais là, si ils ne se prennent pas trop au sérieux, ça a du bon potentiel ce petit Persons Unknown.


« Ca a du potentiel ». Voilà d’ailleurs ce que l’on peut dire au terme de ce pilote. Il ne convaint pas complétement mais il laisse entrevoir du potentiel. Faut voir la suite pour se forger un avis et ça tombe plutôt bien parce que globalment, ce pilote donne envie de revenir voir la suite.


Et pourtant, on ne peut pas dire que ce pilote ait grand chose pour lui. Déjà, au niveau de la réalisation, je bloque quelque peu. Les effets de style « vu de caméra » sont sympas au début mais commencent à fatiguer au bout de 40 minutes. Mais surtout, ils n’apportent rien du tout finalement, juste un autre angle de la même scène. Si encore, on découvrait un truc mystérieux visible qu’à travers les caméras … Il y a quelque chose à faire avec ça, plutôt qu’un simple angle de vue atypique d’une scène.


L’autre problème est malheureusement inhérent à tout pilote ou presque. C’est de la mise en place et celui-ci le fait de manière peu original : un personnage est introduit, puis les autres, puis la situation, puis les enjeux. Alors certes, ce pilote le fait correctement mais cela manquait d’un zeste d’originalité. Et la conséquence de tout cela est que le début s’avère très long. Heureusement, les personnages n’apparaissent pas trop boulets pour l’instant même si ils sont hyper stéréotypés entre l’héroïne parfaite, le héros parfait mais avec une blessure secrête, l’ado blonde Paris Hilton like, la folle, le militaire qui a merdé, l’alcoolique, … Mais malgré ce coté cliché, ils sont pour l’instant supportables, surtout grâce à des acteurs qui n’en font pas trop, ce qui pourraient être un problème. Dans Harper’s Island, les acteurs étaient limités et ils le savaient et du coup, ils en faisaient 15 tonnes, ce qui contribuait au charme du truc. Là, le pilote conserve un ton hyper sérieux. Cela manque un peu de dérision et le jeu un poil over ze top des acteurs aurait pu casser ce sérieux.


Il faut e nfait attendre la moitié de l’épisode et l’arrivée en ville pour que le piloe décolle. La ville est très intriguante et c’est vraiment le point fort qui accroche dans ce pilote. Une ville déserte mais pas trop, des caméras partout, et surtout la manager de nuit de l’hôtel qu isemble super trop louche.
En fait, l’intérêt vient qu’on se demande ce qu’est cette ville et pourquoi ces clichés sur pattes ont été enlevé afin d’y être enfermé contre leur gré. Et qui n’a pas pensé à une sorte de Truman Show géant ou de Loft Story sans Castaldi ? En fait, ça tient plus de Dilemme en fait : tue ton voisin ou pas, mange chinois ou pas, … Vivement les « arrache le bras de la blonde ou roule toi dans le purin » LOL.
Mais il est assez dur pour moi d’accrocher à une vision télé réalité pour la bonne et simple raison que le monde ignore son existence comme le prouve les passages inutiles avec le journaliste. Donc à quoi correspond cette ville ? Et comment en sortir, si cela est possible. Et je ne suis pas persuadé que cela le soit. Il suffit de voir comment parle le manager. Pour moi, il a laissé sous entendre qu’ils n’étaient pas les premiers … Que sont devenus les premiers ? Morts ? Recyclés en restaurateurs et manager ? Mystère, mystère !!!


Bref, 7/10

Un pilote classique dans son déroulement, trop même mais qui remplit la charte du pilote qui se respecte en présentant les personnages, la situation et les enjeux. Et le mystère de la ville est suffisant pour donner envie de voir la suite. Le pilote remplit donc tranquillement son rôle. Il lui manque juste un zeste d’originalité et de folie pour être d’un meilleur niveau.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Desperate Housewives – Episode 6.20

Un garçon sans importance / Epiphany Saison 6, Episode 20 sur 23 Diffusion vo : ABC - 25 avril 2010...

Fermer