Desperate Housewives – Episode 6.19

Gaby, une amie qui vous veut du bien / We all deserve to die
Saison 6, Episode 19 sur 23
Diffusion vo : ABC – 18 avril 2010
Diffusions vf : Canal + – 3 juin 2010, M6, RTL TVI


Gabi veut offrir un enfant aux gays, Susan bouche les toilettes des voisins, Lynette se fait des amis au service de l’immigration, Bree joue au pompier.




Gabi :
On ressort l’envie d’enfant du meilleur couple gay de la télévison à l’heure actuel après les frères incestueux de Supernatural, j’ai nommé Bob et Lee donc. Ils veulent leur enfant par l’adoptation prénatale mais cela ne marche pas vu que les mères gardent quand même leur enfant au lieu de le confier à l’adoption à la naissance. Donc Gabi se propose de le faire, sans savoir ce que cela implique. Et finalement, elle se sert de Carlos pour refuser égoïstement.
J’ai bien aimé tout le coté de l’histoire qui permet de signaler qu’offrir son enfant à l’adoption n’est pas une chose à faire à la légère et que les attaches seront toujours présentes et que la mère biologique ne pourra pas s’incruster comme elle veut.
Le problème est que j’a itrouvé l’ensemble de l’intrigue assez poussive dans leur déroulement et je ne pouvais m’empécher de penser que Bob et Lee seraient tranquilles si elle était autant mère pour cet enfant qu’elle ne l’est avec Celia, a.k.a la mal aimée a.k.a Pas Juanita.


Susan :
Mike n’a toujours pas de fric. Donc pour en avoir, il faut qu’il bosse le musclé plombier. Donc Susan suit l’exemple de son fils prodigue et va boucher les toilettes et autres tuyauteries de la rue. Et quand Mike comprend, elle veut se faire pardonner en s’offrant sexuellement à lui … Susan Delfino, elle fait regresser le féminisme de 100 ans.
Ca aurait pu être drôle si le comportement n’en devenait pas si ridicule à enchainer la même semaine toute la rue et tout simplement en poursuivant cette histoire à la con de fric.


Bree :
Aucun intérêt. Elle continue à supporter l’intrigue nullissime du fils caché de Rex pré rencontre avec Bree sinon ça voudrait dire qu’il l’a trompé et tromper sa femme, c’est mal. Ou alors c’est parce qu’il n’avait plus le temps du fait qu’il pâssait son temps à tromper Bree avec sa maitresse dans les deux sens du terme, amante et dominante dans une relation SM. Oui, rappelez-vous, c’était il y a 5 ans de cela 🙂


Lynette :
Le quota d’épisodes est arrivé au bout donc Irina dégage. Et cela se fait peu finement puisqu’on passe par une intrigue poussive au service de l’immigration. Poussive parce que pourquoi elle ne l’a pas fit tout de suite. Et puis aussi, cela aurait pu être plus délicat qu’un rapprochement avec une autre belle-mère surprotectrice.
Le vrai intérêt vient de la conclusion de l’intrigue avec Irina qui envoit chier Eddie pas Britt et il la tue, révélant ainsi qu’il est le tueur étrangleur de la ville. Et comment lui en vouloir ? Eddie pas Britt n’est pas pire que Preston « Magnum est mon idole » Scavo. Il est même mieux, il n’a pas Lynette comme mère. Irina n’avait aucune raison de le repousser. Les gold diggers comme disent les américains, les croqueuses de diamant, ne font pas attention au physique. C’est normal, c’est la nature qui veut cela, pour que les moches puissent eux aussi perdre leur virginité.


Bref, 5/10

Encore une fois, une énième fois, de bonnes pistes se profilaient dans l’épisode mais l’écriture lourde et les personnages ont gaché tout cela.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Doctor Who – Episode 5.11

. / The Lodger Saison 5, Episode 11 sur 13 Diffusion vo : BBC - 12 juin 2010 Le docteur...

Fermer