Desperate Housewives – Episode 6.17

Les fils préférés / Chromolume No 7
Saison 6, Episode 17 sur 23
Diffusion vo : ABC – 14 mars 2010
Diffusions vf : Canal + – 27 mai 2010, M6, RTL TVI



Preston Scavo ramène une jolie surprise de son voyage en Europe, Susan vend son club de striptease, Angie et Gabi visitent New York et Bree découvre le passé de Sam.




Susan :
Désespérante Susan … Elle a enfin une source d’argent frais qui ne provient pas d’un endroit où elle passe pour plus bête que les autres personnes de cet endroit en question. Parce que oui, quand je la vois faire des collages avec les gamins de l’école, j’ai toujours cette pensée, celle que ses élèves sont plus intelligents et débrouillards qu’elle. Là, je n’avais pas cette impression avec le club de striptease. Et c’était quelque peu décalé au moins. Et puis, c’était joli à regarder toutes ces figurantes à gros seins silliconnés. Et elle a vendu le club. Bah oui, elle devait bien faire une susannerie tôt ou tard.(copyright Tao)
Et donc du coup, elle veut aider son plombier de mari qui est une grosse lavette. C’est presque de la continuité ! C’est dans la thématique carpette de Mike après que la stripteaseuse lui ait marché dessus. Mike n’est plus un homme, un vrai, un qui en a. Et c’est vrai qu’elle l’a quand même bien castrée le Mike et bien plus en subtilité que Lynette. Sans le faire exprès je dirais. Qu’il est loin le temps où Mike exhibait fièrement ses abdos … Et ABC s’étonne de la chute des audiences ? « A poil Mike Delfino ! On veut du Mike Delfino nu !!! » scandent les téléspectatrices. Et moi je dis qu’il faut toujours écouter les téléspectatrices.


Bree :
Sam est dans la place, Sam est le fils caché de Rex d’avant qu’il connaisse Bree, Bree veut l’intégrer à la famille, Andrew n’est pas content. Super.
Bree n’a pas de bol cette année quand même. Que des intrigues que je n’aime pas. Donc je ne vais pas trop m’attader dessus, de toute façon, il n’en a plus pour longtemps le Sam vu que tous les employés de Bree disparaissent. Il y a que Andrew qui arrive à faire quelques retours de temps en temps. Il s’accroche, c’est bien.


Lynette :
Preston revient d’Europe avec Irina la russe croqueuse de diamants. Lynette a tout de suite repérée le petit jeu et la guerre s’enclenche entre les deux femmes de sa vie. Intrigue intéressante et originale dans la forme pour une fois puisque dans le fond, ça reste du Lynette va faire chier quelqu’un qu’elle n’aime pas jusqu’à ce que cette personne abandonne. Mais la russe semble prometteuse et me plait bien. Elle semble bien prête à affronter et faire chier Lynette.
Sinon, vous vous attendiez à une réflexion sur la moustache ? Et bien non. La moustache, c’est la masculinité à l’état pur. Ca rend sexy. Souvenez vous de Magnum !!! La moustache assure !!!
Oui, je suis quelque peu ironique dans le cas présent vu que l’acteur n’a pas la tête à moustache ^^


Gabi et Angie :
Les deux sont parties à New York rechercher leur fils et leur nièce. Moui, moui, moui. Il y avait tellement mieux à faire, surtout avec deux guests stars comme Heidi Klum et Paulina. Mais non, juste des répliques prévisibles et sans grand intérêt.
Par contre, j’ai bien aimé la dimension assez tragique de Gabi qui était détestée et qui est partie juste avant de se faire virer / plus du tout embauchée. J’ai bien aimé l’insinuation qu’elle aurait choisi le riche Carlos car elle savait inconsciemment que son charactère bitchy avait tué sa carrière de mannequin. Eva Longoria est même bonne quand elle percute cela et en prend conscience. Par contre, dommage que cela ne tienne même pas jusqu’au bout de l’épisode. Et oui, si une des 4 wives devait évoluer, ça serait l’implosion de l’univers je crois.


Et puis il faut faire de la place à Angie qui parle, qui avoue. De manière très conne. D’ailleurs l’ensemble de ces actions est très conne. Un coup, je vais super déguisée chez maman, un coup non. Et vas-y que je te parle en beuglant au milieu de l’avion silencieux. Hum hum.
Et donc, Danny / Tyler est le fils de Patrick le psychopate que les « Bolen » fuit. Super. On copie/colle l’intrigue de Katherine. Elle va être contente. Folle, lesbienne et plagiée. Je disais quoi il y a un paragraphe sur les évolutions des personnages au fait ? Ah si, j’avais quand même raison, elle ne fait pas partie du carré magique.


Bref, 6/10

Il y avait quelques bonnes idées dans cet épisode mais comme toujours, c’est mal exploité.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Problème technique

Comme vous avez pu le constater, le site était "temporairement fermé" depuis samedi. La raison en est simple, les vidéos...

Fermer