Doctor Who – Episodes 5.08 et 5.09

The hungry Earth / Cold Blood
Saison 5, Episodes 8 et 9 sur 13
Diffusion vo : BBC – 22 et 29 mai 2010



Le docteur, Amy et Rory se retrouvent en 2020 où un procédé d’extraction risque de provoquer une guere entre les humains et les siluriens.




Ce double épisode est signé Chris Chibnall. L’ennemi de tout fan du whoniverse qui se respecte. Celui qui a fait que Torchwood n’a jamais pu exploiter tout son potentiel sur ses deux premières saisons dont il était le showrunner. Pour faire simple, la SF, ce n’est pas son truc. C’était mieux sur Life on Mars, du policier, sans être génial non plus. Bref, il faut arrêter de l’embaucher sur le whoniverse.


Mais on ne peut pas lui incomber tous les défauts de ce double épisode. On peut juste lui reprocher de ne pas avoir su masquer ces défauts. Et le principal est avant un problème de rythme. C’est lenteur et limite chiant même. En fait, toute la première partie est simplement inutile. Les voir 18 minutes avant de comprendre qu’il se passe quelque chose sous terre, c’est simplement du foutage de gueule. Blablabla, blabla, … et on finit par un « Nobody gonna die » donc forcément, quelqu’un va y rester. Zou, direction le second épisode qui résume toute la première partie en une minute. Les anglais l’avaient compris d’avance puisque cette première partie est la plus mauvaise audience de Who à la télé live depuis le revival de 2005 (faut attendre pour les chiffres finaux avec les rediffs et la catch up tv).


Donc la seconde partie. Elle se suit mieux même si il y a beaucoup de blabla inutiles. Je cherche toujours à comprendre pourquoi ils en ont fait un double épisode alors que tout aurait largement tenu en un seul épisode.
Mais le blabla est pas si mal. L’idée de faire une négociation de paix entre les deux espèces qui ne sont ni l’une, ni l’autre en tort est bonne. Par contre, j’ai du mal à voir le parallèle avec le conflit israelo palestinien mais bon … Se sont ils assis à la même table une seule fois et est ce la faute d’une mère si ils se battent pour leurs terres ?
Je préfère l’opposition entre les siluriens très réussis, premiers habitants de la planète et les humains qui s’y sont installés en méconnaissant la présence des siluriens endormis sous terre. Maintenant, les deux négocitrices pour la Terre … Hum hum quoi.


Mais il vaut mieux elles que cet abruti de Eleven qui ne dit à aucun moment que c’est un accident et qui avoue sans qu’on lui demande que les humains ont exterminé les cousins siluriens de la branche poisson de la famille (cf les vieux doctor Who). Si il voulait la guerre, il ne pouvait pas s’y prendre autrement. C’est d’ailleurs le gros problème de l’épisode et on peut l’incomber à Chibnall le maudit. Les personnages changent encore plus vite d’avis sans raison que ceux de Lost. Je viens de parler de Eleven qui veut la paix en provoquant l’énervement silurien mais on peut parler du scientifique silurien aussi qui torture et expérimente sur les humains et décide tout d’un coup de les aider, comme ça, pour le fun. Et quasiment tous les personnages sont victimes de ce syndrôme.


Et puis arrive la fin. Le mort annoncé arrive et c’est Rory dans une des scènes les plus ridicules de l’année, clichée au possible. Et surtout inutile. La saison a suffisament préparé le terrain pour faire perdre tout impact à cette mort car on sait qu’il va revenir. De même, la faille l’aspirant juste derrière gâche toute la très bonne scène dans le tardis de Karen Gillan (Amy) avec l’oubli général de ce pauvre Rory qui méritait bien mieux.
La réalisation n’est pas à la hauteur non plus. Que cela soit Rory qui encaisse le rayon ou le gros plan à peine discret et subtil sur la bague (déjà dans le premier épisode, Rory qui la dépose était bien louche.). Et le jeu d’acteur pas mieux. La scène Rory / Amy lorsqu’il meurt pathétiquement comme dans un mauvais western spaghetti m’a laissé de marbre, les acteurs n’y croyaient pas.


Ne parlons même pas de la scène avec les futures eux. Ils auraient dûs laisser Rory présent dans le futur puisque de toute façon, on sait qu’on va le revoir. Et puis ça aurait été une scène bien plus intéressante avec Amy du présent qui se demande qui est avec elle.
Enfin, comment quelqu’un peut croire à la mort de Rory franchement ? Et si elle est bien définitive, on peut dire qu’elle est bien bien foirée dans ce cas. Chibnall power quoi. AU moins, il ne revient pas en zombie, c’est déjà ça. (ceux qui ont vu la saison 2 de Torchwood me comprendront).


Sinon, y a le bout de plaque du tardis dans la faille. Et je m’en fous totalement. Merci Lost de m’avoir niqué tout intérêt pour les mystères dans une série. J’ai d’ailleurs un problème avec la faille. Elle me gonfle maintenant. Je n’ai qu’une envie, qu’on résolve le mystère et qu’on en soit débarassé. Ca commence à me saouler les petits éléments mystérieusement mystérieux placés ça et là. Et je crains d’ailleurs que cet épisode soit représentatif de la saison : l’essentiel tient dans le previously et les 5 dernières minutes. Pitié, que cela soit plus que cela une fois le 13ème épisode arrivé.


3/10

Beaucoup trop lent, des siluriens au bon potentiel totalement sous exploité, une mort ridicule … Bref pas grand chose pour sauver ce double épisode à mes yeux.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Convention Supernatural – Guests in acoustic session

Voila un petit récapitulatif de nos vidéos des guests en session acoustique tout au long des trois jours de la...

Fermer