Supernatural – Episode 5.20

. / The Devil you know
Saison 5, Episode 20 sur 22
Diffusion vo : The CW – 29 avril 2010

Dean et Sam n’avancent pas dans leur recherche de Pestilence et sont obligés de faire équipe avec un démon…

Très bon épisode. On est enfin entré dans la mythologie pure et ce qui se dessine est de plus en plus intéressant sans parler du cliff final qui donne clairement envie de voir la suite.

Le début a le mérite de nous faire rentrer dans le vif du sujet… on connaît donc le plan de Pestilence : inoculer le virus Croatoan aux humains par l’intermédiaire du vaccin contre la grippe H1N1. Il n’y a pas à dire, il pense grand celui-là au moins… Et c’est flippant de se dire que si ça marche, on aura pas des humains malades mais des zombies à la place.

J’ai adoré Dean et Sam qui se renseignent sur l’infection du virus et Dean qui sort que ça a commencé au moment où les statues se sont mises à pleurer… la tête de la docteur qui les prend direct pour des dingues… Ensuite, Bobby leur dit qu’il faut trouver la prochaine cible de Pestilence car ils arrivent toujours trop tard et j’ai adoré quand il leur dit juste d’aller à l’Est… dans le genre vague ! Puis, on a le droit à une superbe arrivée de Crowley à l’arrière de l’Impala ! Il est pas bien de faire peur à Dean comme ça quand il est au volant !

Bon, évidemment, les retrouvailles ne se passent pas vraiment bien puisque la dernière fois qu’ils l’ont vu, il leur a filé le Colt pour tuer Lulu et ça a pas du tout marché… ça s’est révélé être une mission suicide où Ellen et Jo sont mortes donc c’est assez logique que les frères ne lui fassent pas plus confiance que ça. Crowley tente de les convaincre qu’il ne les a pas piégés et qu’ils sont du même côté. J’adore quand il crie qu’ils ont brûlé sa maison et mangé son tailleur ! J’adore vraiment ce personnage, surtout quand il tape une crise. Puis, il leur dit être au courant des anneaux des cavaliers et les frères acceptent de le suivre.

Il leur explique alors qu’il y a un démon, le page des cavaliers, qui s’occupe de leurs besoins et sait donc toujours où ils sont et qu’il pourrait leur livrer Pestilence. Peu après, on se retrouve au siège des fabricants du vaccin et c’est un plaisir de revoir Eric Johnson dans ce rôle (il s’en sort carrément mieux là que dans le rôle de Whitney dans Smallville…). Évidemment, c’est un démon et il ne manque pas d’humour en proposant une promotion au gars qu’il va égorger. Et revoilà, la coupe collector pour communiquer ! Évidemment, il s’agit du page des cavaliers et il discute avec Pestilence pour le tenir au courant de l’avancée de la fabrication du vaccin.

Bon dès que Crowley a exigé que Dean le suive sans Sam, j’ai compris qu’un truc clochait et que ça ressemblait à un gros piège… et j’étais assez surprise que Dean accepte aussi facilement et le croit sur parole. En attendant, Sam appelle Bobby pour se plaindre et donc ils discutent et boivent ensembles… ça fait limite dépression à deux quoi. Bref, Sam lui dit alors qu’il a songé à dire oui à Lucifer et le combattre de l’intérieur comme Bobby avait fait quand il était possédé ! Il pense que c’est leur seule chance de conduire Lulu dans sa cage. Bon, il n’a sûrement pas tort mais quand même… dire oui c’est dangereux. D’ailleurs, Bobby fait tout pour qu’il change d’avis. Et j’ai adoré que Bobby lui fasse remarquer qu’il n’arrivait déjà pas à contrôler sa propre colère donc qu’il aurait du mal à contrôler Lucifer.

Dean et Crowley arrivent à la planque du page des cavaliers. Les gardes sont des simples humains et alors que Dean veut les contourner, Crowley y va et les tue. Ba oui, c’est ça de faire équipe avec un démon ! Et en plus, il envoie Dean affronter seul les démons ! Dean se fait vraiment avoir comme un bleu là… j’arrive pas à comprendre comment il se laisse aussi facilement mener par le bout du nez. Le page n’a pas vraiment l’air surpris de voir Dean et l’invite à s’asseoir. Le coup du j’essaye de lui revendre les bagues n’était pas très convaincant, surtout venant de la part d’un Winchester… et c’est évident que le démon n’est pas du tout convaincu. Et il lui fait comprendre que récupérer les bagues ne l’intéresse pas, lui il veut juste se venger de Dean pour avoir tué Guerre et Famine ! Fallait s’y attendre…

Le pauvre Dean s’en prend plein la tête et quand il arrive enfin à descendre, Crowley met un sac, avec un pentagramme dessus, sur la tête du démon et l’assomme. Crowley s’est donc servi de Dean comme appât et j’adore comment il se justifie en lui disant que la surprise était authentique sur son visage et que ça a marché comme des roulettes ! Là, Crowley tente de convaincre Dean de ne pas rejoindre Sam car il a une histoire avec le démon. Mais Dean décide tout de même de rejoindre Sam… encore heureux ! Sam voit donc Brady et on apprend alors que c’était un de ses amis de fac, que c’est même lui qui lui a présenté Jess ! J’ai trouvé ça sympa de voir qu’en réalité, même quand il croyait vivre une vie normale, il était entouré de démons et qu’ils avaient vraiment tout prévu…

Crowley tente de convaincre Brady que Lucifer va tous les tuer s’il gagne mais celui-ci lui rétorque qu’il sera mort dans tous les cas et qu’il préfère encore mourir dans le camp de Lucifer. C’était évident que Sam allait saisir la moindre occasion de se retrouver seul avec Brady et voilà qui est fait quand il enferme Dean dans la salle de bain. C’était assez horrible pour Sam d’entendre Brady lui raconter comment il a possédé son meilleur ami, a eu l’idée de lui présenter Jess avant de la tuer lui même ! Et oui, jusque là, on a toujours cru que Azazel avait tué Jess mais ce n’était pas le cas… J’étais franchement surprise que Sam se retienne de le tuer mais on voit qu’il a mûri.

J’adore le retour de Crowley qui lui dit qu’il s’est débrouillé pour que Lulu croit qu’ils étaient des amants associés contre lui. Bon Crowley a légèrement zappé que son petit dispositif de traçage pouvait aussi s’appliquer à lui et du coup, un chien de l’enfer l’a suivi. Dean tente d’aller chercher du sel dans la cuisine mais c’est trop tard, le chien est déjà dans la maison … Et là encore, quel retour de Crowley qui a carrément ramené son propre chien de l’enfer qui est plus gros ! Bref, pendant que les toutous se battent, les autres se barrent dans l’impala.

Brady leur donne alors le lieu où se trouve Pestilence et Crowley s’en va. Dean trace une ligne de sel empêchant Brady de s’enfuir afin que Sam puisse le tuer. C’est normal et j’ai trouvé ça bien que Dean lui montre son soutien en restant là. Bon par contre, c’était un peu longuet… on avait déjà compris tout ce que Brady dit à Sam, pas besoin de durer une plombe dessus ! En tous cas, très bonne performance d’acteur de Eric Johnson j’ai trouvé.

Enfin, on en arrive au meilleur de l’épisode pour moi. Bobby reçoit la visite de Crowley qui lui dit qu’il connaît un sort pour trouver Death, mais pour cela, il a besoin d’une âme. Et il veut l’âme de Bobby évidemment… J’ai adoré Bobby qui ne se laisse pas faire du tout, lui crie de quitter sa maison et lui tire dessus à deux reprises ! Et là, Crowley qui lui sort qu’il lui rendra son âme… J’adore quand il lui dit qu’il comprend ses doutes mais qu’ils sont alliés, qu’il a besoin que le Diable s’en aille car ses délicates fesses en dépendent ! Dur de savoir s’il dit vrai mais j’ai comme l’impression que Bobby va dire oui…

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Desperate Housewives – Episode 6.12

Déshabillez-vous / You gotta get a gimmick Saison 6, Episode 12 sur 23 Diffusion vo : ABC - 10 janvier...

Fermer