Stargate Universe – Episode 1.16

. / Sabotage
Saison 1, Episode 16 sur 20
Diffusion vo : SyFy – 30 avril 2010



Le Destiny perd un des moteurs FTL en plein milieu du vide entre deux galaxies.



Je tiens d’abord à préciser que Maxx me force à écrire cette review sous la contrainte. je ne vous dis ce qu’il risque de me faire si il ne peut pas lire cette review. Non parce que si ça ne tenait qu’à moi, je m’abstiendrais de faire cet épisode. Il vaut mieux pour lui. Cela donne le ton je crois non ?


Je vais tout de même commencer par un bon point. Le titre vo. Sabotage. Pas besoin de traduction il me semble. Et c’est un vrai acte de sabotage qu’on commit les scénaristes sur la première intrigue à ambition depuis un paquet de saisons de la franchise. Je parle évidamment des trois paumés sur la planète. Excellente idée, foule de possibilités ouvertes par cela et … Les revoilà avec l’excuse la plus bidon du monde. « Oh bah l’adresse est réapparue alors on l’a composé et nous voilà. » Ok … Alors certes, il y a une certaine logique après tout. Le vaisseau est arrêté, la porte est à un point fixe et on peut donc composer l’adresse qui est, je vous le rappelle, composée de six étoiles références dont les lignes se croisent pour situer la porte et le septième chevron est le point d’origine, donc de départ pour aller au croisement des lignes reliant les 6 étoiles.
Sauf que c’est un énorme foutage de gueule scénaristique pour le coup. Alors, depuis, j’ai lu par ci, par là, certains qui espèraient qu’il y ait plus derrière tout cela et je le souhaite. Malheureusement, je crains fortement que les scénaristes n’aient pas les moyens d’une telle ambition, celle de faire des trois des sortes d’agents double pour le compte des méchants aliens. A postériori, cela relèverait ce retour de la médiocrité ridicule dans laquelle il baigne. Mais bon, pour moi, cela en restera là et c’est tout simplement un gros foutage de gueule qui fera rentrer cette résolution de cliffhanger dans le top 3 des pires résolutions de cliffhangers de tous les temps.


Sinon, à part ça, le vaisseau tombe en panne. Ouf. Parce qu’il n’aurait pas eu assez d’énergie pour traverser le vide. Mais avec le moteur le moins inefficace en rade, les autres pourront conduire le vaisseau de l’autre coté du vide. Ouf. Donc en gros, on créé exprès un problème pour faire une pseudo situation de danger résolue 30 minutes plus tard. De mieux en mieux si on force les histoires maintenant au lieu que celles-ci découlent naturellement des situations précédentes.
La seule chose qui pourrait relever l’histoire serait à posteriori si il s’avère exact que les aliens réussissent à posséder Vanessa James, miss gros seins de l’équipage. C’est une théorie mais pour le moment, rien ne le confirme. Elle a juste des absences et des mauvais rêves où elle se retrouve dans le noir complet mais pas seule. Tout le monde en déduit donc logiquement que les aliens ont réussi à faire ce que Young avait pu faire à l’époque quand il fallait sauver Chloé et Rush. Mais rien ne le dit. Cela semble quand même ultra trop complexe pour du Stargate.
Il y a également une bonne piste qui est développé avec Franklin, le mec qui finit dans la chaise. Enfin, non pas vraiment puisqu’il a tout simplement disparu alors que toutes les attaches sont en place et que le froid était glacial, au delà de la tolérance humaine. Va t’il se pointer au bout de cinq minutes au prochain épisode comme si rien ne s’était passé ? Ou bien vont ils pas très discrêtment pomper Battlestar Galactica et ses personnes qui commandaient les vaisseaux cylon ?


Et puis enfin, parce qu’on est en mode épisode pourri alors collons tout ce qui est pourri d’u ncoup, ils cherchent à développer un chouïa la vie sexuelle de Rush dont une de ses étudiantes handicapées qui est folle amoureuse de lui ne rêve que de lui offrir sa virginité. Enfin celle de Camille puisqu’elle est dans le corps de Camille. Mais Rush est un homme sérieux. Comment que c’était trop beau cette histoire d’amour impossible. J’en étais tout émotionné. J’en ai pleuré pendant trois jours. Hum. Je suis sûr que certains me prennent au sérieux là. Enfin quoique je force le trait mais l’intrigue ne m’a pas dérangé plus que cela.
Et l’amour étant le moteur FTL de l’ennui, on a ressorti la pauvre Reyko Aylesworth qui ne méritait vraiment pas ça. Oui, la petite amie lesbienne de Camille. Donc on se tape les passages dont absolument tout le monde s’en fout royalement. Et des passages d’une grande subtilité en plus comme Camille limite à déboucher le champagne si elle le pouvait parce que sa girlfriend va enfin la lacher une heure ou deux et qui devient hystérique parce qu’elle est effectivement partie deux heures. Super … C’est tellement mal écrit … J’ai bien vu où ils voulaient en venir (identification, peur que l’autre soit aussi dans le même état en cas d’accident, …) mais c’était tellement mal écrit et tellement mal joué … Ming Na m’a bien fait rire quand elle fait son hystérique quand même.
Et puis il reste TJ et sa grossesse. Comme dans toute bonne fiction américaine, dès qu’on révèle la grossesse, hop, c’est 20 kilos d’un coup et le ballon de basket sous le pull. TJ n’y échappe pas. Et c’est vraiment stupide de la voir soudainement avec un gros bide au début de l’épisode. Cela aurait été plus crédible et réaliste de la voir dans cet état après le time jump de trois semaines au milieu de l’épisode. Voilà, un minimum d’attention aurait évité une bourde qui rend ridicule le tout.


Bref, 2 ou 5/10

Double note pour l’épisode qui va vraiment dépendre de la suite. Si ils vont a ubout des intrigues qu’on a pu s’imaginer (alien qui possède Vanessa et les trois en particulier), l’épisode sera donc une introduction pas très bien menée à cette intrigue.
Mais sinon, si on en reste là, l’épisode est tout simplement un pur foutage de gueule.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Doctor Who – Episode 5.06

. / The vampires of Venice Saison 5, Episode 6 sur 13 Diffusion vo : BBC - 1er mai 2010...

Fermer