V (2009) – Episode 1.07

. / John May
Saison 1, Episode 7
Diffusion vo : ABC – 13 avril 2010



La résistance part à la recherche des affaires de John May qui détient un objet qui pourrait permettre de sauver Georgie. Pendant ce temps-là, les secrets familliaux se dévoilent.




John May lives. Ou pas. Pas en fait. John May serait mort. Oui, j’utilise le conditionnel. Même si Ryan nous l’affirme, je ne peux m’oter de l’idée que John May est encore en vie, bien planqué, attendant le bon moment pour ressurgir (le season finale ?). Après tout, normalement, on nous montre ce genre de mort qui est quand même importante. Et là non. A moins qu’ils manquaient de budget pour tourner cette scène, ce qui n’est pas si impossible quand on voit le ratage complet encore une fois des effets spéciaux.


Je passerais sur les scènes « flottantes » au sein du vaisseau, là, on ne pourra plus rien y faire d’ici la saison 2 je crois. Mais cet épisode nous livre encore deux scènes au moins assez pique les yeux. La première, qui n’est pas spécialement pic les yeux est celle de Chad le journaliste qui mate la vidéo de la bonne femme pro visiteur. Le déroulant en bas de l’image ne coïncide pas, comme si ils n’avaient créé qu’un bout qui ne pouvait couvrir que la moitié de la vidéo, donc on le repasse. Ou alors, ils voulaient insister sur la rencontre entre les leaders mondiaux et les visiteurs. Se dirige t’on subtilement vers une intrigue fin de saison où la résistance devra empécher les présidents de se faire remplacer par des visiteurs ?
L’autre affreux effet spécial est celui de la main de la copine du beau fils de John May. Déjà, elle ne touche pas le mur quand les griffes apparaissent et c’est flagrant. Elle devrait être plaquée contre, elle flotte à quelques centimètres alors que l’action suggère qu’elle est plaquée. Ensuite, on passe d’un plan à l’autre à de la 3D ou du maquillage pour la main, plans qui sont toujours différents en plus. Et les raccords griffes en plastique/ doigts de l’actrice pour le maquillage traditionnel est vraiment foiré en plus. Je crois que même les films d’horreur à budget rikiki, limite tourné au fond du garage de la mère du « réalisateur » » offrent des mains « plus réalistes » (parce qu’ils n’ont pas les moyens de remaquiller 3 fois la main, ni de faire appel à de la 3D cheap réalisé par un amateur).


Du coté de l’histoire, Georgie se sacrifie pour la cause. Il est torturé par Anna et ses sbires mais tient bon. Sauf qu’il ne tiendra pas quelques jours de plus pour que la résistance profite de la confusion avec l’arrivée des humains vivant à bord des vaisseaux mères pour l’évacuer. Le sacrifice aurait dû être plus poignant. Cela reste une scène de sacrifice convenue et correcte mais l’émotion n’est pas ce qu’elle devrait être, en tout cas pour moi. Je ne me suis jamais vraiment attaché à ce personnage, qui n’a pas été développé et qui a en plus changé de personnalité entre la « mini » et l’épisode 5. En fait, je ne peux m’empécher de croire que c’est un réajustement du showrunner qui ne voulait pas de Georgie. Je ne peux m’empécher de penser que Georgie aurait du être le personnage de Hobbes. Sauf que le nouveau showrunner préféré Hobbes à lui.


Le coeur de l’action n’est pas le plus trépidant. L’équipe doit convaincre le beau fils de John May de leur confier un communicateur pour justement communiquer avec Joshua à bord du vaisseau mère. Malgré ce coté très light, le rythme est soutenu, avec des scènes d’action quand il faut (la girlfriend puis le boule flottante). Malheureusement, on n’avance pas d’un poil et le sentiment qu’ils sont 4 contre le reste du monde reste trop présent. Ils ont beau sortir des journaux pour montrer que le message de John May Lives est passé mais, ça ne reste que 4 personnes ensemble quoi. La résistance manque d’ampleur alors que les épisodes m’ont donné le sentiment qu’il y avait pas mal de résistants visiteurs sur Terre. Au final, je ressors avec l’impression d’une série le cul entre deux chaises, hésitant entre l’affrontement de deuxarmées d’ampleur et le petit groupe de 4 uni contre tous.


De son coté, madame Ryan découvre qu’il y a un coffre-fort dans le placard. Hum … Et elle l’ouvre pour découvrir que son mari est un salaud d’alien ! Oui, je joue sur le sens de alien qui veut dire étranger au sens large, un humain non américain comme un extra terrestre. En fait, Ryan est en fait français entre autre et s’appelle David St Pierre, résidant de la belle ville du Havre ! Veut on nous faire croire que nous sommes des aliens nous autres les petits français ? Je vais devoir me mettre à la souris souce bolognaise pour le repas de ce soir ?
Bien spur, cette conne ne trouve rien de mieux que de fuir plutôt que de le confronter. Faire ce qu’elle a fait ou répondre à son coup de fil n’aurait rien changé. Si il était un vilain méchant qui se servait d’elle, il l’aurait quand même pourchassé, donc sa fuite est inutile.


En parlant de connerie, voilà qui ? Voilà Tyler. Lisa le manipule sans forcer pour qu’il haïsse sa mère et son faux père. Et oui, « Krycek » n’est pas son père. On sait tous que c’est Sawyer ou Jack de toute façon … Je suis méchant avec Elizabeth Mitchell parce que je trouve qu’elle s’est bien détachée de Juliet de Lost. Je ne vois pas Juliet en voyant Erica même si les mimiques de l’actrices sont parfois identiques.
Donc on lui a menti, donc il fait un caca nerveux, donc il va partir dans les bras des visiteurs. Qu’il est lourd ce crétin d’ado quand même. Et l’intrigue est assez poussive avec Krycek qui se décide d’un coup à vouloir lui avouer la vérité, qu’il le dit bien fort au téléphone avec comme par hasard Lisa juste à coté qui écoute. L’intrigue est vraiment super clichée quand même.


Il reste Chad qui sert de communiquant à Anna mais bon, j’ai du mal avec ce personnage qui est tout le temps là mais dont on ne sait rien. En plus, j’ai du mal à le saisir. Pur résistant, agissant par intérêt, supporter des v ? Parce qu’il passe un marché avec Anna mais avec l’épisode précédent où Jack l’incitait à fouiller pour dénicher la vérité, cette action du jour peut se lire sous les trois angles précédemment cités. Il faudrait donc peut-être pensé à clarifier son rôle dans la série un de ces quatres quand même.


6/10

L’épisode se laisse regarder mais il est encore rempli de défauts. Mais je ne sais pas, les défauts techniques et les défauts scénaristiques arrivent à se compenser je trouve. Si techniquement la série était parfaite, je ne supporterais peut-être pas le coté très cliché des intrigues et le manque de développement. Si scénaristiquement, c’était au top, la qualité visuelle me ferait bien chier. Là, avec les deux qui sont pas top, je ne sais pas, mais pour moi, ça équilibre les deux. Mais bon, c’est moi, le fan unique de Knight Rider et autres séries du genre aussi.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Doctor Who – Episode 5.02

. / The beast below Saison 5, Episode 2 sur 13 Diffusion vo : BBC - 10 avril 2010 Le...

Fermer